Un Lupin ni gentleman ni cambrioleur mais je me sens volé !

Avis sur Arsène Lupin

Avatar Ikki Felinno
Critique publiée par le

Après Belphégor en 2001, Jean-Paul Salomé a encore bousillé une licence française avec Arsène Lupin.

Déjà l'angle fantastique/action correspondait mieux à un Indiana Jones qu'à un Arsène Lupin mais le principal défaut reste vraiment l'histoire.

Après une demi heure prometteuse entre complot mystico-monarchiste, quête sur l'assassin du père d'Arsene Lupin, recherche du trésor des rois de France, Salomé se montre maladroit à pouvoir jongler entre ces diverses intrigues le long de son film. Pire : à force d'enchaîner sans arrêt rebondissement farfelu sur rebondissement farfelu, l'histoire s'enfonce inexorablement dans le n'importe quoi. Ainsi, le spectateur même le plus acharné sera obligé de décrocher dans une dernière demi-heure complètement incompréhensible. Impardonnable quand Salomé disposait largement des moyens pécuniers et d'une durée du film plus que convenable avec 125 minutes pour torcher un film de meilleure qualité.

Ensuite le casting.

Romain Duris n'a vraiment pas le physique du rôle : trop fluet, trop juvénile, trop voix de canard (Vincent Cassel était donc si cher?). Détail (ou pas) mais pourquoi avoir casté une actrice ANGLAISE de 50 ans pour une sorcière ITALIENNE à la jeunesse éternelle ? Pascal Greggory fait ce qu'il peut pour garder sa dignité mais à la fin c'est évident qu'il n'y croit plus. Seule, Eva Green très très en retrait arrive à surnager dans cet océan de médiocrité dans ce qui reste à l'heure actuelle son seul film français.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1571 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ikki Felinno Arsène Lupin