👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Au-delà des montagnes

Sergent_Pepper
7

La dissolution finale.

On avait quitté Jia Zhangke sur un constat assez terrible, celui d’un pays livré à la sauvagerie capitaliste dans un bain de sang et de stupre. Le récit qui ouvre Au-delà des montagnes laisse...

Lire la critique

il y a 6 ans

AnneSchneider
9

Rêves de bonheur... "au-delà des montagnes"

Trois époques. Trois destins. Mais cette double triangulation ne va pas conserver un profil géométriquement constant. On découvre Tao, le sommet féminin du triangle héroïque, participant fièrement...

Lire la critique

il y a 6 ans

Sabri_Collignon
5

Mountains Falls Deeply

Jia Zhang-Ke est le nouvel homme fort du cinéma chinois. A tel point que le Festival de Cannes, the place to be pour qui souhaite s'attirer les louanges de la profession, n'hésite plus à le...

Lire la critique

il y a 6 ans

CableHogue
7
CableHogue

Survivance des lucioles

Périple humain de près de trente années qui s’ouvre et s’achève sur une danse, Au-delà des montagnes tisse les sentiments dans la chair même du temps, déployant jusqu’à une amplitude insoupçonnée les...

Lire la critique

il y a 6 ans

Fritz_Langueur
10

Critique de par Fritz Langueur

Une veste, une voiture, une porte, les participants au nouvel an, des lacets… dans les plans de « Au-delà des montagnes » le rouge est omniprésent. Cette couleur, très symbolique en Chine s’associe...

Lire la critique

il y a 6 ans

Moizi
8
Moizi

Le temps et la vie à l'oeuvre

J'avais un peu boudé A touch of sin parce que Still Life que j'avais vu à sa sortie ne m'avait pas forcément touché des masses... (mais bon, j'étais au lycée à l'époque) et à présent, après avoir vu...

Lire la critique

il y a 6 ans

Multipla_Zürn
8

Critique de par Multipla_Zürn

Grand mélo en trois temps, porté par une actrice inouïe et des fulgurances plastiques permanentes... On pourrait déplorer quelques lourdeurs, et ce à deux niveaux : le premier métaphorique, le second...

Lire la critique

il y a 6 ans

Elvisant
7

2 sans 3

Jia Zhang-ke n'est plus à confirmer comme auteur chinois spécialisé dans l'histoire de son pays, et avec son nouveau film, il nous fait à nouveau voyager à l'intérieur mais aussi cette fois à...

Lire la critique

il y a 6 ans

EricDebarnot
7
Eric BBYoda

Danse, danse, petite chinoise !

On sait le talent de Jia Zhangke, magnifique chroniqueur des mutations douloureuses de la société chinoise, mais également perpétuel chercheur de formes nouvelles : faire l'impasse sur l'un de ses...

Lire la critique

il y a 6 ans

Christoblog
10
Christoblog

Sublime élégie

Le temps qui passe. Les occasions manquées. La musique, le souvenir. Jia Zhang-Ke est le chantre de ces subtiles variations autour du même thème qui revient sans cesse : en quoi pouvons-nous...

Lire la critique

il y a 6 ans