Tout a une fin !

Avis sur Avengers : Endgame

Avatar Mr-Scalp
Critique publiée par le

Baroud d'honneur pour les super héros du Marvel Cinematic Universe, du moins d'abord, pour ceux qui n'ont pas été effacés par le claquement de doigt du terrible Thanos dans le précédent film. Je n'ai pas eu l'occasion, encore, de regarder Avengers : Infinity War et donc je me suis senti assez largué avec certains personnages lors de la bataille finale au bout de cinq années de deuil après la lourde défaite contre l'un des plus terribles ennemis de l'univers Marvel.

Avengers : Endgame a, évidemment, pu générer des déceptions chez des fans nombreux. Pour ma part, la déception ne vient par particulièrement du scénario mais j'y reviendrai. Le coup de remonter le temps afin de réparer ce que Thanos à détruit semble pencher dans la facilité. En tout cas, ça ne m'a pas vraiment affecté, même si les protagonistes ont usé de références cinématographiques comme Retour vers Le Futur et autres œuvres de science fiction du grand écran pour expliquer le voyage temporel en théorie. Après tout, on comprend que ce genre de film est aussi destiné à divertir les gamins autant que les adultes sans obligation d'aller dans des étalages de science pure et dure, sinon, la maison Marvel aurait demandé la réalisation à Christopher Nolan pour une version plus sérieuse mais probablement plus sombre que le film l'est déjà. On peut imaginer !

L'action et l'humour forment toujours un binôme dans les troupes restantes des Avengers quand ces conditions ne se relaient pas et les quêtes dans le passé donnent à montrer quelques moments d'émotion comme Tony Stark/Iron Man revoyant son père ou Steve Rogers/Captain America faisant de même avec son amour de l'époque de sa métamorphose physique. Les missions dans divers endroit du passé cependant, ne seront pas aisées les doigts dans le nez quand Thanos y verra une opportunité de refaire son universel méfait ou quand des héros se confronteront contre leurs doubles du passé pour la plupart d'entre eux.

Certains traitements des super héros sont intéressants à l'exemple du Dr Banner/Hulk qui a su trouver son équilibre entre l'humain et le monstre vert, de Clint Barton/Hawkeye qui a tout perdu, mué alors en justicier noir et violent envers les pègres épargnées par le geste destructeur de Thanos. Par contre, le traitement fait à Thor rend le dieu asgardien sacrément grotesque, métamorphosé en pochtron déprimé lui donnant un aspect physiquement comique. C'est de ce héros-là, anéanti dans son orgueil, qu'est venu ma déception, ce qui avec le recul ne sera sans doute plus si grave étant donné que le film réalisé par Kenneth Brannagh, en 2011, sur le fils d'Odin interprété par Chris Hemsworth m'avait plutôt fait marrer aussi, comme les gamins assis à côté de moi dans la salle se sont marrés à la vue ici d'un Thor dans son apparence similaire au Big Lebowski, les bourrelets bien en évidence.

Après la bataille finale spectaculaire entre l'armada de Thanos et le plus grand rassemblement de super héros jamais vu au cinéma, la fin procure encore des instants émotionnellement beaux envers certains personnages pour lesquels c'est la der des ders des aventures. Il en va de même, de derniére aventure, pour des acteurs qui ont porté pour l'ultime fois leurs costumes qui leur ont collé à la peau durant une dizaine d'années sur les grands écrans.

Les trois heures que durent Avengers : Endgame, honnêtement, autant dire que l'on ne les voit pas passer malgré qu'il y aurait des choses à dire, ce que d'autres internautes cinéphiles ici qui ont plus suivi le Marvel Cinematic Universe que moi expliquent bien mieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
5 apprécient

Autres actions de Mr-Scalp Avengers : Endgame