Bande-annonce
Affiche Back Home

Back Home

(2015)

Louder Than Bombs

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 10
  2. 4
  3. 27
  4. 102
  5. 224
  6. 474
  7. 761
  8. 511
  9. 113
  10. 28
  • 2.3K
  • 197
  • 3.5K

Alors que se prépare une exposition consacrée à la célèbre photographe Isabelle Reed trois ans après sa mort accidentelle, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir dans la maison familiale et évoquer ensemble les fantômes du passé…

Casting : acteurs principauxBack Home
Casting complet du film Back Home
Match des critiques
les meilleurs avis
Back Home
VS
Avatar Sergent_Pepper
8
L’enfer, c’est les nôtres

C’est sur une image terriblement trompeuse que s’ouvre Back Home : celle de la main d’un nouveau-né serrant le doigt de son père. Si l’on est tenté d’y voir un écho au lyrisme ébahi de Malick dans Tree of Life, il faudra rapidement se résoudre à y renoncer. Dans ce geste se loge toute l’exploration à venir des complexes rapports humains, d’autant plus retors qu’ils sont situés dans cet univers carcéral qu’est la cellule...

51 2
Plutôt un pétard qu'un obus

Je suis stupéfaite face à ce film déroutant, à la fois profondément émouvant et néanmoins profondément ennuyant. Joachim Trier ne manque pourtant pas de matière, additionnant les sujets. On parle alors de la puberté de Conrad, de la violence psychologique du métier d’Isabelle, du baby-blues de Jonah – jeune papa, ou encore des complexités de l’amour. Tout cela sur fond de crise familiale, cellule souche de toutes ces pathologies scénaristiques. Mais dans le fond, de quoi parle-t-on vraiment ?... Lire la critique de Back Home

8
Critiques : avis d'internautes (54)
Back Home
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Nul besoin de Trier

J'avais beaucoup aimé « Oslo, 31 août » du même Joachim Trier, magnifique adaptation du « Feu Follet » de Pierre Drieu La Rochelle, j'ai presque autant aimé « Back Home », rebaptisé tel quel après les attentats du 13 novembre alors qu'il devait s'appeler « Plus fort que les bombes ». Bref, s'il est un peu moins déchirant que le précédent et peut-être un... Lire l'avis à propos de Back Home

3
Avatar Caine78
7
Caine78 ·
Découverte
Le fantôme aux cicatrices

Après Reprise et Oslo, 31. august, Joachim Trier, réalisateur norvégien nous offre son troisième long-métrage, et marque sa première exportation Outre-mer. Dans Louder than Bombs, il peint un drame familial incisif et poétique en déambulant à travers une famille endeuillée en perte de repères. Chaque personnage offre une sensitivité et un angle... Lire l'avis à propos de Back Home

23
Avatar Evalia
10
Evalia ·
Spontanéité en berne

Il n'aura eu besoin que d'un film pour se faire remarquer, plaçant sur son nom, désormais familier, des attentes sans doute démesurées. Avec Oslo, 31 août, Joachim Trier touchait au sublime en donnant l'impression de réinventer le drame intimiste. Sur les bases du Feu Follet, il explorait, avec une étonnante acuité, les tourments de l'âme humaine entre spleen tenace et... Lire l'avis à propos de Back Home

18 3
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·
La mort lui va si mal...

La sélection du Festival de Cannes 2015 comptait dans ses rangs quelques uns des plus beaux films de l’année, dont trois, ayant pour thématique le deuil, se détachent des tous les autres. Après « Valley of love » de Nicloux, « Mia madre » de Moretti, c’est au tour de « Back home » de sortir sur les écrans. Joachim Trier, très remarqué en 2012 avec l’impressionnant « Oslo, 31 août » confirme... Lire l'avis à propos de Back Home

16 2
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·
L'image manquante

Dans Louder Than Bombs, Joachim Trier dresse le portrait d'une cellule familiale en crise, trois ans après la mort d'une grande photographe-reporter laissant derrière elle un mari et deux fils dévastés, gérant chacun à leur façon ce deuil insupportable. On y retrouve les thèmes chers au cinéaste norvégien, à savoir l'exploration des tourments des classes bourgeoises et... Lire l'avis à propos de Back Home

12 1
Avatar OEHT
4
OEHT ·
Toutes les critiques du film Back Home (54)
Bande-annonce Back Home