Affiche Bagdad Café

Critiques de Bagdad Café

Film de (1987)

Bagdad Café

Je n'avais encore jamais vu "Bagdad Café", malgré sa notoriété. Il ne m'a jamais vraiment attiré. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être la crainte d'avoir à faire à un film un peu trop contemplatif. Le genre de film d'auteur bobo où tu commences à t'endormir au bout de vingt minutes, mais où tu luttes quand même pour arriver au bout. Et puis, récemment, je tombe sur le DVD à 1 euro dans un... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

22 12
Avatar jérômej_
8
jérômej_ ·

Nevada Dreamin'

J’ai fait une ballade en nostalgie, un retour en arrière dans ces années 80 qui m’ont vu devenir adolescent, j’ai frissonné au son de Calling You comme au temps des premières amours, de la voix qui change, des regards sur les filles qui se font plus désirables quand elles deviennent plus désirées. Pour n’avoir jamais vu cette œuvre, elle provoquait pourtant en moi une série d’émotions... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

53 18
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·

Lumineuse ironie

Bagdad Café ou l'histoire d'une époque, de celle défroquée d'une Amérique souillée, paumée, au comble de l'absurde. C'est ce café qui ne sert plus de café parce que l'un des mec a oublié de racheter un percolateur neuf. C'est cet humour irascible, cruel, déjanté, au comble de la jubilation, où la loufoquerie altère dans des images d'une beauté sans nom, où la cruauté se niche dans... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

24 10
Avatar Lunette
8
Lunette ·

Critique de Bagdad Café par Gérard Rocher

Un couple bavarois voyageant en voiture dans le désert du Nouveau Mexique tombe en panne de carburant. Le couple se chamaille et l'épouse, Jasmin, part à pieds dans ce désert indigeste vêtue d'un ensemble strict en loden et d'un chapeau à plumes, avec pour tout bagage une valise. Epuisée et assoiffée, elle débarque au " Bagdad Café ", établissement sommaire, sale et sans clientèle, tenu par... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

33 10
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

La vie dans le désert

Un couple s'engueule en allemand. Puis, dans un grand moment de courage et de loyauté maritale, le mari abandonne sa femme en plein désert. Un peu plus loin, dans un bar, un autre couple s'engueule. Puis le mari prend la voiture et se casse. Le film commence donc par deux séparations. Et il faudra un certain temps pour que les deux femmes (les deux victimes ?) puissent se rapprocher. Car si... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

22 10
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Je vous aime tous, les copains.

Franchement c'est juste ça que j'ai envie de dire après ce film. Foin de snobisme, de prétention, Bagdad Café est "seulement" une petite bulle de poésie et d'humour. L'un de ces trop rares films qui réussissent complètement à me faire mettre de côté toute trace d'objectivité, et plonger dedans des deux yeux. Je me promets sans arrêt d'arrêter d'être si analytique, mais j'y parviens peu. Là... Lire la critique de Bagdad Café

15 8
Avatar SeigneurAo
10
SeigneurAo ·

Un claquement de doigts et la magie bavaroise opére

Au Bagdad café tout va mal. Situé dans l’Amérique profonde, l’Amérique de l’américain rustique et marginal, dans un désert aride et chaud, fouetté par le sable porté par le vent, il n’a rien du petit bistrot convivial dans lequel on voudrait faire une pause pour faire ses 17 gallons de plein et prendre un bon petit café pas trop serré. En plus c’est aussi bien rangé qu’un bazar turc et aussi... Lire la critique de Bagdad Café

29 3
Avatar Deleuze
7
Deleuze ·

Café?

Deux séparations. Deux femmes perdues au milieu du désert. Un hippie dans sa caravane, peintre de surcroit. Une tatoueuse "muette". Un serveur indien et une famille. Nous sommes au Bagdad Café, motel morne et perdu du Nevada. Le temps s'y est arrêté, mais plus personne ne s'y arrête. Sauf Jasmine, touriste allemande qui a tout perdu excepté sa bonté. En face,... Lire la critique de Bagdad Café

12 3
Avatar Westmat
9
Westmat ·

Le lait de la tendresse humaine

En ces temps pré-estivaux, il est parfois bon de se voir rappeler qu'on peut être belle, rayonnante, désirable et débordante de vie, sans toutefois réussir à passer une cuisse dans un slim en 36. Qu'on peut être grasse et gracieuse, enveloppée et enveloppante. Que des bras pulpeux sont doux pour bercer un bébé, que de la rondeur peut naître le rayon. Quel enchantement que ce film qui... Lire l'avis à propos de Bagdad Café

31 12
Avatar Brune Platine
8
Brune Platine ·

Critique de Bagdad Café par Truman-

Bagdad Café nous transporte au fin fond du désert du Nevada dans un motel miteux ou une femme Allemande va quitter son mari et se retrouver là bas, il y règne une ambiance colérique et peu a peu elle va changer l’atmosphère de cet endroit . Une histoire assez sympathique qui ressort pleins de bon sentiments, une photographie qui joue par moment avec le coucher de soleil donnant lieu a de belle... Lire la critique de Bagdad Café

9
Avatar Truman-
6
Truman- ·