Affiche Barbarella

Critiques de Barbarella

Film de (1968)

Critique de Barbarella par Ninesisters

Il y a des jours, je vous jure que j'ignore moi-même où je vais chercher des films pareils... J'ai tenté de regarder celui-ci par curiosité, ayant vaguement entendu parler du personnage de Barbarella par le passé ; pour autant, je ne savais rien à son sujet. Je me suis documenté après coup, et il apparait qu'il s'agit à l'origine d'une BD érotique créée par un Français. Le film joue... Lire la critique de Barbarella

10
Avatar Ninesisters
7
Ninesisters ·

Me suis trompé de pilule. J'ai du gober un somnifère..

Bon un film pris par curiosité à la médiathèque en me souvenant que dans Cobra le personnage de Jane Nelson avait pour modèle celui de Jane Fonda dans ce film. J'en attendais pas grand chose mais je ne pensais pas m'ennuyer à ce point. Je veux bien entrer dans un délire mais encore faut il un minimum de matière... En vrac : Les acteurs sont tous atrocement mauvais/grotesques/en roue libre au... Lire la critique de Barbarella

10 1
Avatar aldosavage
1
aldosavage ·

Revivre la libération sexuelle sous acide.

En l'an 40 000, l'agent inter-galactique Barbarella est dépêchée par le président de la terre, sa mission est de retrouver Durand Durand, un savant maléfique qui a construit une arme destructrice. Moins naïf qu'il n'y parait au premier niveau de lecture, le film est riche en symboles. En effet, dès son arrivée sur la planète Lithion, Barbarella se fait kidnapper par une tribu de jumeaux qui va... Lire l'avis à propos de Barbarella

6 1
Avatar Roberto Salvador
8
Roberto Salvador ·

Délirant ? Ou finalement assez sage ?

J’ai regardé Barbarella hier avec l’esprit d’ouverture recommandé par certains amateurs, avec l’indulgence narquoise du type-à-qui-on-ne-la-fait-pas et avec la volonté de jauger à un nombre considérable de degrés le film de ce sacripant viveur de Roger Vadim qui avait pour lumineuse caractéristique celle d’avoir emballé les plus séduisantes filles du monde (parmi les liaisons et... Lire l'avis à propos de Barbarella

7 1
Avatar Impétueux
2
Impétueux ·

Érotico-nanaro-kitscho-culto-sexy... et plus si affinités

Ah, « Barbarella »... Sincèrement, rien que pour ce générique mythique de kitscherie et de malice sur une musique enivrante que je trouve personnellement absolument géniale, je vous encouragerais presque à le voir. D'ailleurs, pendant un petit moment j'ai en bonne partie adhéré à ce délire « so 60's », assumant son univers complètement farfelu avec un certain charme, la... Lire l'avis à propos de Barbarella

3
Avatar Caine78
5
Caine78 ·

Dans l'espace personne ne vous entendra baiser

Sorte de paradigme du film sur l’émancipation sexuelle à sa sortie, candidat au titre d’empereur du nanar aujourd’hui, Barbarella est paradoxalement un film relativement peu connu dans la sphère de la SF mais particulièrement fameux dans l’univers du film féminin. Pour bien marquer le coup, il a suffi d’y faire jouer Jane Fonda, parmi les plus belles femmes de son époque avec Marilyn... Lire la critique de Barbarella

3 4
Avatar Aldorus
6
Aldorus ·

Préliminaires d'une James Bond girl à poil dans l'espace, féministes s'abstenir !

Cela fait maintenant plusieurs années que j'ai Barbarella en ligne de mire et Dieu que ce film tient ses promesses. Alors oui, avouons-nous le tout de suite, ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais quel joyeux bordel ! Faut dire que c'est tellement kitch et daté que ça en devient franchement drôle (même si je pense que ça devait l'être également à l'époque). Chaque scène c'est plus ou moins la même... Lire la critique de Barbarella

4 1
Avatar Moizi
7
Moizi ·

Oh wii !

[Refrain] Virée érotiqu-euh Dans l'espace infini Avec de belles courb-euh Qui nous font aimer le lit [/refrain] La belle Barberella minaud-euh Les hommes qu'elle rencontr-euh Aiment ses faveur-euh Et elle est trop généreus-euh La réal est propr-euh Les décors ont leur charm-euh ! Matte-painting compris Et maquettes jusqu'à la lie [refrain] Qu'est-ce qu'on s'amus-euh Jusquà un certain... Lire l'avis à propos de Barbarella

4 4
Avatar Bung
6
Bung ·

Hippie c'est tout !!

Un film qui provient de la vague qui consistait à critiquer la société de consommation,et à rêver d'un jour meilleur ou tout le monde pourrait s'aimer.Et l'histoire baigne en plein dedans puisque la galaxie est en paix les armes n'existe pas,si sa c'est pas du hippie de la bonne époque et ba je me tire. Et puis c'est quand même percher,bien sur il y'a du sexe et des gens à poil et des décor... Lire la critique de Barbarella

2
Avatar Froganne
5
Froganne ·

Délire psychédélique

Ce film est indéniablement un ovni dans le paysage cinématographique de cette fin d'années 60, c'est un pur produit de son époque qui a pris avec les années une sorte d'aura de film culte en tant que témoin d'une époque un peu folle. Le but de Roger Vadim était bien d'offrir un érotisme délicieusement innocent mais suggéré de par son année de réalisation. Déjà à sa création en 1962, cette... Lire l'avis à propos de Barbarella

16 22
Avatar Ugly
5
Ugly ·