Affiche Barbarella

Critiques de Barbarella

Film de (1968)

Critique de Barbarella par Blockhead

Délicieusement kitsch et typique des année 60, une fantaisie futuriste délirante qui doit beaucoup à la présence la sculpturale Jane Fonda, alors égérie du metteur en scène et aux décors de Jean-Claude Forrest, auteur de la BD originelle et du scénario. Lire l'avis à propos de Barbarella

2
Avatar Blockhead
8
Blockhead ·

Et dieu créa… la weed.

Je sais pas ce que fumait Vadim en 68 mais ça devait être de la bonne. Difficile de ne pas trouver ça ridicule mais le kitch est pleinement assumé, les décors, les couleurs, les costumes, tous les curseurs sont poussés au max du grand n’importe quoi et c’est sans doute ce qui fait le charme de ce film de SF pas comme les autres, qui rappelle davantage Parking, de Jacques Demy que Danger,... Lire la critique de Barbarella

Avatar JanosValuska
4
JanosValuska ·

La femme de l'espace

Bof-bof. Pas top ce film n'est pas extra. Les intrigues des BD ne sont pas géniales non plus, mais ce n'est pas une raison pour pondre un récit aussi décousu et dénoué de tension. Il y a un côté humoristique assumé qui passe par le kitsch, mais ça ne va jamais assez loin. En plus, l'héroïne manque d'approfondissement, il y avait pourtant du potentiel pour en faire une femme à la fois... Lire l'avis à propos de Barbarella

Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Vadim sait partager son plaisir

Avant de parler du film, un petit mot du réalisateur, Roger Vadim, cet homme a été marié 5 fois et surtout à Brigitte Bardot et Jane Fonda ! et il est clair que l'un des objectifs de son œuvre cinématographique était de rendre hommage à la beauté de la femme, d'ailleurs le cultissime "Et Dieu créa la femme" en fût la premiere réussite. Il semble que le cinéma lui servait à concrétiser ses... Lire la critique de Barbarella

Avatar MaxiMumuse
7
MaxiMumuse ·

Boobs, costume et Jane Fonda (qui a des boobs et porte des costumes)

Ooops, j’ai aimé… Un film très con, carton/papier mâché/ciseaux/scotch marron/peinture Ripolin avec au milieu Jane Fonda, de chair, d’os et de belles formes, qui pourfend de ses nombreux attributs l’univers conspirateur. On ose un peu tout, on s’en fout, le cinéma est un espace de liberté. Un striptease en apesanteur ? Pas de souci. Une tenue de combat avec soutif plastique... Lire l'avis à propos de Barbarella

Avatar bast2002
7
bast2002 ·

Boobs

A part Jane Fonda et les costumes le film ne présente aucun intérêt, il dure 1H38 et comporte des longueurs c'est dire.... Un genre de soft porn pour les hippys, les costumes suggestifs (quand Jane n'est pas nue) nous rappellerons que la mode du yoga pant est née il y a bien longtemps ;-) L'idée du film c'est que Barbarella (Jane Fonda) doit sauver un humain perdu sur une planète lointaine... Lire la critique de Barbarella

Avatar Willy Deno
3
Willy Deno ·

Critique de Barbarella par Mr-Vladdy_Crane

J’avais souvent entendu parler de « Barbarella » sans jamais avoir eu l’occasion de le voir. Hésitant avant de me le prendre en Blu-ray, j’ai profité d’un passage à la télévision pour pouvoir enfin le découvrir. A chaud, je suis plutôt content de l’avoir découvert à la télévision et de ne pas me l’être acheté. J’ai conscience que ce film ait marqué l’Histoire du cinéma, qu’il y a de... Lire la critique de Barbarella

Avatar Mr-Vladdy_Crane
4
Mr-Vladdy_Crane ·

Critique de Barbarella par Eric31

Barbarella est un film franco-italien de science-fiction (très kitch) réalisé par Roger Vadim, écrit par Terry Southern (Docteur Folamour (Dr. Strangelove), Roger Vadim et Claude Brulé, d'après la bande dessinée-homonyme de Jean-Claude Forest qui met en scéne Jane Fonda (que je n'ai jamais trouvé aussi belle) qui joue Barbarella une aventurière qui est envoyée en mission par le président de la... Lire l'avis à propos de Barbarella

Avatar Eric31
7
Eric31 ·

Critique de Barbarella par STEINER

N’est pas Fellini qui veux.Vadim, qui fut en ses premiers temps considéré comme un quasi-génie, se prend au jeu et nous livre ses visions traversées d’un pseudo onirisme en carton pâte.Loin du souffre annoncé ce space opéra à deux sous dégage l'absence d’odeur du vide intergalactique et n’est qu’une très sage mise en image de moyens filmés pour leur propre gloriole : la machine tourne à vide et... Lire l'avis à propos de Barbarella

Avatar STEINER
2
STEINER ·

Tout une époque !

Les effets spéciaux en mode "Lampe à lave" sont totalement psychés. Les decors cartons pâtes sont sublimes de kitch, tout comme les costumes (dont du Paco Rabanne). Le scénario tiré de la BD pseudo-érotique éponyme est tout simplement complètement surréaliste. Jane Fonda parfaite en Barbarella, le physique de cette dernière étant d'ailleurs inspirée d'une certaine Brigitte Bardot (Roger... Lire l'avis à propos de Barbarella

Avatar xescorp
10
xescorp ·