Rien ne serait arrivé s'il avait pu tirer son coup

Avis sur Chronicle

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'avais envie de voir "Chronicle" depuis un bout de temps, mais j'avoue que je n'étais pas non plus très pressé. SI j'ai fini par me lancer dans l'aventure, c'est parce que SC fait la pub de "American Hero" dont la bande annonce m'a fait penser à "Chronicle". Voilà voilou.

Je suis un peu partagé. Y a des idées sympas, des petits moments cool, mais ça manque d'enjeux. En effet, le problème, c'est qu'il n'y a pratiquement pas de conflits : on voit une amitié naître et des pouvoirs être maîtrisés. Enfin non pas être maîtrisés mais plutôt maîtrisés tout court : je veux dire par là que les personnages montrent ce qu'ils savent faire, on assiste pas à leur entraînement qui aurait pu être un terrain de jeu narratif sympa. Ils font des farces, c'est vrai que souvent c'est la première fois qu'ils font ça, mais cela s'avère plus facile que prévu. Donc pas de conflits. De plus, on adopte le point de vue du loser, celui qui subit les maltraitances de son père, les moqueries à l'école, la maladie de sa mère... là on est en plein misérabilisme ! C'est pas du conflit tout ça, car ces obstacles sont impossible à résoudre. Il ne suffit pas de foutre une raclée à son père pour que tout aille mieux. Il ne suffit pas d'avoir des pouvoirs pour guérir sa mère. Il ne suffit pas d'être capable d'épater ses petits camarades pour en tirer du respect. Et donc on s'ennuie encore plus. Sur la fin, une forme de rivalité, ultra prévisible, s'installe. C'était tellement prévisible qu'ils auraient dû amener ça bien plus tôt pour en jouer. parce que c'est là qu'on ressent enfin un peu de tension. Sauf que c'est mal raconté, que ça se résume en des combats. Au-delà du spectaculaire, il ne se passe donc rien d'intéressant. Les personnages sont pourtant à la base intéressant, mais ils sont faiblement exploités.

La mise en scène n'aide pas non plus. Tout le côté spectaculaire ne prend pas à cause de cette caméra. Il reste quelques idées chouettes mais ça reste un point de vue documentaire, il manque un découpage ou un point de vue plus intéressant. J'aime bien l'idée de la caméra guidée à distance, ça permet d'entrer dans un registre plus cinématographique, on sent la différence ne fut-ce que dans les mouvements plus fluides, moins saccadés. Mais c'est trop rare et en plus c'est mal exploité. Les effets spéciaux ne sont pas terribles ce qui gâche également le plaisir de certaines scènes qui demandaient des effets plus réussis. On est là en plein dans ce cinéma spectaculaire paresseux : avec des CGI on peut tout faire, alors faisons tout ce qu'on veut sans trop se casser la tête. Il reste des idées visuelles intéressantes grâce au fait qu'on est en POV tout du long, mais quand même, ça aurait pu être bien de temps à autres, de trouver des solutions physique et non pas de s'en remettre systématiquement aux effets spéciaux numériques. Le casting est sympa ; seul Alex Russell peine à convaincre, les deux autres étant nettement plus à l'aise dans leur rôle, plus naturels aussi.

Bref, ce petit film reste une curiosité sympathique mais manque d'un vrai scénario.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 213 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper Chronicle