Clair-obscur

Passing

2021

455

351

13

6.1

Film de Rebecca Hall · 1 h 38 min · 10 novembre 2021 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Tessa Thompson, Ruth Negga, Andre Holland, Bill Camp, Gbenga Akinnagbe, Antoinette Crowe-Legacy, Alexander Skarsgård, Justus Davis Graham

Groupe :

Passing

Pays d'origine :

États-Unis, Royaume-Uni, Canada

Bande originale :

Passing: Music from and Inspired by the Original Motion Picture
Casting complet et fiche technique

L'histoire de deux femmes noires, Irene Redfield et Clare Kendry, toutes deux suffisamment claires de peau pour se faire passer pour des femmes blanches, mais qui ont décidé de vivre leur appartenance ethnique de manières radicalement opposées au plus fort de la Renaissance de Harlem, dans le New York de la fin des années 20.

Aucun résultat

ffred
8
ffred

Critique positive la plus appréciée

Critique de par ffred

Premier film derrière la caméra pour l'excellente actrice britannique Rebacca Hall (produit par Forest Whitaker, entre autres)). Une histoire d’amitié ambiguë dans les milieux aisés du New-York des...

Lire la critique

il y a 7 mois

UgoLemasson
5
UgoLemasson

Critique négative la plus appréciée

Soporifique !

Rebecca Hall fait son petit film en noir et blanc comme on jette sa carte de visite estampillée "Réalisatrice indépendante". Et pour un premier film, c'est bien relativement bien emmené par le trio...

Lire la critique

il y a 9 mois

sonicdream
5
sonicdream

Entre gris clair et gris foncé

Un film sur l'ambigüité tout en ambigüité... le résultat en est -il plus clair qu'obscur? Pas sûr. A trop vouloir calquer la forme sur le fond, la réalisatrice livre un long métrage hyper attachant,...

Lire la critique

il y a 9 mois

JoroAndrianasol
7

Noir est blanc

Rebecca Hall (vue dans The Town de Ben Affleck et The Prestige de Christopher Nolan) passe pour la 1ère fois derrière la caméra. Et elle a pas choisi la facilité: Passing raconte les retrouvailles...

Lire la critique

il y a 7 mois

JorikVesperhaven
6
Rémy Fiers

Un premier film attachant aux thèmes forts et porté par Thompson mais manquant de clarté sur le prop

Au début, ce « Clair-obscur » peut paraître austère, froid et peu amène. Mais les choix formels qui donnent cette impression seront pleinement justifiés à mesure que le script déballe son sujet...

Lire la critique

il y a 8 mois

Charlotte2503
8

Clair obscur

Le titre (en français) est univoque : Clair-obscur est un film qui traite de couleurs et plus précisément de couleurs de peau. Mais loin de réaliser une dissertation académique sur la thématique des...

Lire la critique

il y a 9 mois