Affiche Dancer in the Dark

Critiques de Dancer in the Dark

Film de (2000)

Quand le bonheur se transforme en enfer

J'ai eu la chance de voir ce film au cinéma. C'était tout frais sorti, le public était fébrile et j'étais dans une salle de projection intimiste très ouverte à ce genre de truc. J'étais très curieux de voir Bjork comme actrice. Ce que je retiens de ce film c'est le puissant jeu d'acteurs et le parallèle avec La mélodie du bonheur; ce côté comédie musicale muté en dramatique musicale. Pas... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar Sablator
8
Sablator ·

Critique de Dancer in the Dark par burekuchan

Certes il y a le parallèle réalité terrible/comédie musicale qui est quand même bien foutu, j'ai beaucoup aimé la plupart des scènes chantées. Il y a aussi quelques scènes d'une forte intensité et assez émouvantes (les scènes-clé de l'intrigue en gros). Seulement voilà 2 heures 20 de drame pathétique focalisé sur un personnage principal visiblement idiot (bien que sympathique, là n'est pas le... Lire l'avis à propos de Dancer in the Dark

1
Avatar burekuchan
6
burekuchan ·

Et maintenant je vois

Dancer in the Dark ou la Palme au Coeur d'Or : véritable consécration pour la chanteuse islandaise Björk ( logiquement récompensée par un prix d'interprétation féminine au festival de Cannes 2000 pour son personnage de Selma ), le chef d'oeuvre de l'insaisissable Lars Von Trier fait montre d'une charge émotionnelle retentissante tout en s'affirmant comme un mélodrame musical d'une originalité... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar stebbins
9
stebbins ·

Pluie de larmes sur les cordes vocales

Voici donc ma première critique, que j'écris empli de verve et de fureur suite à un ahurissement encore béant. La subjectivité ne pourra que s'emparer de moi tant ce mélodrame m'a fait danser, mais le cinéma n'est-il pas le trou de serrure sur des vies fantasmées? Et quant à cet aspect résolument larmoyant et déchirant, à la limite du commercial et du calibré pour les plus grand prix, il est à... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar Hilàrio Matias Da Costa
8
Hilàrio Matias Da Costa ·

In the musicals, nothing dreadful ever happens.

Après la claque infligée par Dogville, il fallait que je vois le reste de la filmographie de Lars von Trier, et avec un film ayant reçu la Palme d'Or je ne prenais pas trop le risque d'être déçu. Et il faut dire que Dancer in the Dark place la barre haut. Pour commencer, demander à Björk d'incarner le personnage principal, c'est une sacrée bonne idée. C'est une des rares artistes dont... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·

You just did what you have to do

Quelle bonne idée d'avoir marié le (mélo)drame avec la comédie musicale, deux genres pourtant à priori inconciliables ! Il en résulte une œuvre superbement contrastée, tour à tour pleine d'espoir et de fatalité, à l'image du personnage de Selma, mère-enfant naïve, attachante et monstrueuse, portant les traits d'une Björk inspirée, qui nous livre une interprétation mystique et habitée. Elle est... Lire l'avis à propos de Dancer in the Dark

1
Avatar eito
10
eito ·

Dancer In The Dark

Wah... Ce film hardcore ! Et pourtant Björk reste presque toujours souriante, y'a de la chanson, des trucs marrants mais clairement l'histoire et l'ambiance du film est morbide et horrible. Je ne sais pas si c'est vraiment objectif d'accorder 9. à un film principalement pour sa fin, mais c'est tout de même tellement bon. Faut le voir, sérieusement y'a rien a en dire, faut juste le voir et se... Lire l'avis à propos de Dancer in the Dark

1
Avatar Amoneptah
9
Amoneptah ·

Critique de Dancer in the Dark par Duskolos

Film sorti en 2000 et palme d'or au festival de cannes, Dancer in the Dark est un FVNI (Film volant non identifié) de part sa réalisation (du Grand Lars Von Trier) et son scénario merveilleusement dépressif. C'est avec une dramaturgie à toute épreuve que nous suivons les mésaventures divines et factuelles de Selma, immigrante myope qui a transmis dès la naissance sa maladie à son fils. Pour lui... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar Duskolos
9
Duskolos ·

Je t'aime Selma

Dancer in the dark est un film qui ne m'a plu que pour deux choses : ses personnages et son histoire. C'est déjà énorme, me direz-vous, mais quand on voit la qualité de réalisation du film (j'ai beau aimé Lars, je n'ai pas du tout aimé les choix opérés sur ce film) et les nombreuses scènes de comédie musicales (trop à mon goût), on se dit que ça nuit terriblement au film. Et pourtant, Bjork joue... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar Elron Finn
7
Elron Finn ·

Lars Von Trier, critique 2

Suite de mon visionnage intensif de Von Trier. Impossibilité de parler de Breaking the Waves, j'essaye de m'attaquer à Dancer in the Dark. Critique en deux partie, Antichrist d'un côté, Dancer in the Dark de l'autre. Lars Von Trier semble posséder la même tendance au sadisme que Flaubert, ou Zola peut-être. Je dirais plus celui de Flaubert, parce qu'il est plus assumé. Un sadisme sans but, sans... Lire la critique de Dancer in the Dark

1
Avatar Nathaniell
8
Nathaniell ·