DARK DANCE

Avis sur Dancer in the Dark

Avatar мс³
Critique publiée par le

La palme d'or de Cannes en 2000, Dancer in the Dark aurait du avoir la palme d'or de l'oscar du golden globes du césar tellement il est parfait, que voulez vous de plus, ce film mérite amplement sa palme et mérite bien plus.

Lars Von Trier frappe encore très fort, mais très très fort, il casse tout, je le répète à chacune de mes critiques sur les films de LVT mais ce mec est un putain de génie, pardonnez mon langage mais je dois dire ce qui est.
Sous forme de comédie musicale... alors bon déjà moi les comédies musicales je déteste ça, je trouve ça stupide, tout le monde qui danse ensemble et puis deux secondes après c'est comme si de rien n’était, donc forcement j’étais un chouia sceptique sur ce film, un chouia parce que c'est du LVT donc ça devait forcement être bon dans ma tête et au final c'est totalement justifié, comme le personnage principal Selma Jezkova est fan de comédie musicale elle s'imagine en train de chanter et danser avec tout le monde mais ce n'est que dans sa tête et je trouve ça beaucoup plus logique et mieux foutu.
Donc je reprend: Sous forme de comédie musicale ce film raconte la vie d'une jeune mère en train de perdre la vue travaillant comme une dingue pour récolter le plus d'argent possible à fin de pouvoir financer l'opération nécessaire à son fils qui lui aussi sans cette opération perdra la vue, mais son voisin ayant des problèmes d'argent profite qu'elle perde malheureusement ses capacités visuelles pour lui voler toutes ses économies, en voulant les récupérer elle le tue sans le vouloir et finit en prison.
Oui je spoile NIAAINIAANIANAIANI, non je déconne, enfin si je spoile mais je ne trouve pas ça très grave comme révélation, l'histoire en elle même est bien plus profonde et complexe que ce que je peux résumer en 4/5 lignes.

Pour ce film comme pour tous ses films LVT nous propose un casting majestueux, Björk pour le rôle principal est fascinante, d'ailleurs en 2000 elle reçue le Prix d'interprétation féminine à cannes et elle le mérite 100 fois, à ses cotés on retrouve une Catherine Deneuve (dont je ne suis pas fan fan mais qui là) nous offre une superbe prestation, Peter Stormare stupéfiant également, David Morse comme à son habitude génial et puis après on retrouve évidement les habitués de LVT à savoir Jean-Marc Barr, Jens Albinus, Udo Kier, Stellan Skarsgård ou encore Zeljko Ivanek.
En plus d'un casting parfait, Lars nous propose encore une fois comme à son habitude une mise en scène particulière, originale et irréprochable tout comme sa réalisation, toujours caméra à l'épaule sauf pour les scènes musicales où là la caméra est souvent en plan fixe et où les couleurs sont plus vives et joyeuses, ce qui crée un moment beau et magique avec Björk qui chante fabuleusement bien et une fois la chanson finie on repart sur de la caméra à l'épaule, sur des couleurs ternes et tristes ainsi que sur un montage mal découpé que Lars maîtrise à merveille.
En parlant de chant, la bande son en plus des fabuleuses chansons est splendide.

Voili voilou, je vois pas quoi dire d'autre, je pense avoir épuiser mon stock, même si on pourrait parler des heures entières de ce bijou vaut mieux laisser découvrir aux spectateurs la puissance de ce film, la force, la tristesse, parce que oui ce film est triste, ne vous attendez pas à un truc joyeux, en même temps si vous connaissez Von Trier vous savez que ça ne sera pas joyeux, cet homme préfère filmer la vie comme elle est, la vie est cruelle, bien sur pas tout le temps mais quand elle veut l’être elle l'est et Lars sait parfaitement nous montrer ces moments cruels.

Bon c'est bon j’arrête, je vais juste clôturer par une phrase... oui vous avez devinez déjà, pas étonnant mais la voilà quand même: LARS VON TRIER est un PUTAIN de GÉNIE !!!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 612 fois
4 apprécient

мс³ a ajouté ce film à 5 listes Dancer in the Dark

Autres actions de мс³ Dancer in the Dark