Affiche Dheepan

Critiques de Dheepan

Film de (2015)

Dirty curry

On aura rarement vu un tel exemple de déséquilibre qu’avec ce dernier film de Jaques Audiard, tout comme il serait passionnant de comprendre ce qui a conduit le jury de l’année dernière à lui accorder la Palme d’Or… Certes, la sélection fut décevante et les meilleurs films apparemment dans les sections parallèles, mais tout de même… Audiard l’a dit lui-même,... Lire l'avis à propos de Dheepan

124 22
Avatar Sergent Pepper
5
Sergent Pepper ·

Précis de décomposition pour famille en recomposition

La difficulté, tout le monde l’aura immédiatement perçue, est que l’on assiste à deux films en un, consécutifs et juxtaposés, avec un gros hiatus, un document réaliste, presque naturaliste et assez remarquable, puis un film de fiction (un thriller ?), sans scénario, sans personnages identifiés et avec un montage totalement raté. La première partie est réellement excellente – après un... Lire la critique de Dheepan

39 7
Avatar pphf
6
pphf ·

L'enfer et le paradis

Trois années après De Rouille et d'os, Jacques Audiard revient avec Dheepan, tout juste auréolé d'une première palme d'or pour lui, où il va mettre en scène le destin d'un ancien soldat rebelle, d'une jeune femme et d'une petite fille, qui doivent se faire passer pour une famille pour fuir un pays en guerre et arriver en France. La première partie du récit est en... Lire la critique de Dheepan

57 12
Avatar Docteur_Jivago
5
Docteur_Jivago ·

(No) Fire Zone.

Malgré tout le bien que je pense de Jacques Audiard, je ne peux m'empêcher de voir dans la Palme d'Or de Dheepan un acte plus politique que véritablement artistique, à l'image de celles attribuées à Fahrenheit 9/11 ou à La vie d'Adèle. Comme si la qualité de l'oeuvre en elle-même avait bien moins d'importance que le contexte politique et social de... Lire la critique de Dheepan

38 10
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

L'éléphant morose

La démarche de Jacques Audiard pour son « Dheepan » part d’un bon sentiment. Enfin j’imagine. Casse-gueule par nature, le désir ardent de rendre hommage à Peckinpah et à ses «Chiens de Paille» en proposant un remake dans une cité de France d’aujourd’hui, n’est pas l’idée la plus novatrice qui soit, surtout pour le mec qui y est déjà allé de la relecture cinématographique avec son «De battre... Lire l'avis à propos de Dheepan

28 5
Avatar DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef ·

De la Jungle au "Pré"

Jacques Audiard est l'un des rares réalisateurs français contemporain que je regarde sans a priori, avec une attente certaine, en étant à peu près sûre de ne pas me faire avoir après avoir payé ma place de cinéma. En dehors de l'effet "Palme d'Or", l'affiche m'a attiré grâce à sa profusion de drapés, et son absence de visage. Les yeux neufs, sans avoir vu de bande-annonce ni lu d'article au... Lire l'avis à propos de Dheepan

25 4
Avatar -Ether-
6
-Ether- ·

Réveil le Tigre qui sommeille en toi

Jacques Audiard est une machine à récompenses. Après sept Césars raflés par ses trois derniers films, le réalisateur décroche, avec Dheepan, la Palme d’or au Festival de Cannes 2015. Une récompense qui ne veut, certes, pas dire grand-chose et dont les critères d’attribution vont varier d’une année sur l’autre selon le jury. La Palme d’or permet toutefois de mettre un... Lire la critique de Dheepan

19
Avatar Vincent_Ruozzi
6
Vincent_Ruozzi ·

Ma cité va en chier

Bûcher nourri, corps entassés que l’on crame, soldats morts fauchés, tombés sous les balles… Sivadhasan est là qui regarde. Il a perdu ses amis et ses frères d’armes. Il a perdu sa famille aussi, sa femme et sa fille. C’est un Tigre en déroute, affamé, affaibli, obligé de fuir son pays et ses racines (le Sri Lanka) en proie à une guerre civile interminable pour laquelle il a tout sacrifié, et... Lire la critique de Dheepan

19 2
Avatar mymp
7
mymp ·

A History of Violence

Avec Dheepan, Palme d’Or du festival de Cannes 2015, la démarche de Jacques Audiard et ses comparses scénaristes consiste à transposer un cadre de réalité sociale éminemment actuel dans un imaginaire de cinéma « à l’américaine » – des dires du cinéaste lui-même, Dheepan serait avant tout un film de vigilante. De cette manière, l’auteur d’Un Prophète entend... Lire l'avis à propos de Dheepan

18 6
Avatar CableHogue
5
CableHogue ·

Critique de Dheepan par FuckCinephiles

Que Jacques Audiard est fait de Cannes sa seconde maison au sein d'un septième art français qu'il domine de la tête et des épaules par la force de sa plume - et de sa caméra -, n'a décemment rien d'étonnant, la Mecque du cinéma mondial se devant de récompenser la crème de la crème. Six ans tout pile après s'être emparé du Grand Prix lors de l'édition 2009 - pour Un Prophète -, le... Lire la critique de Dheepan

16
Avatar FuckCinephiles
5
FuckCinephiles ·