Vendredi Trace.

Avis sur Dinoshark

Avatar Oskar Newon
Critique publiée par le

Un film de requins, avec tous les ingrédients du genre, du beau gosse héroïque (Trace) à la blonde scientifique (Carol) qui, comme par hasard, est spécialisée en écosystèmes marins.

Des effets spéciaux pas si mauvais, des dialogues moyens, et des morts violentes à coups de mâchoire puissante. Bref, rien de nouveau mais toujours ce plaisir coupable pour les films du genre. Ce n’est pas très bon, ça frôle parfois le ridicule, mais ça passe le temps…

Ici, on a droit à un Pliosaure, selon la scientifique du film, un requin préhistorique âgé de 150 millions d’années, libéré par la fonte des glaces. Satané réchauffement climatique ! Un animal particulièrement coriace et vorace qui, trois ans après s’être libéré de sa prison glacée, va aller terroriser Puerto Vallarta, au Mexique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 223 fois
1 apprécie

Autres actions de Oskar Newon Dinoshark