Y a beaucoup de silicone dans ce film, mais la rivière est à sec

Avis sur Dirty Love

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Jenny McCarthy est une auteure. Qui l'eut cru ? Bon ça vole pas très haut, mais y a des choses positives.

Le scénario a déjà été fait et refait des centaines de fois. Mais Jenny s'en amuse et parodie un peu le genre. Elle fait également preuve de beaucoup d'autodérision au travers de ses héroïnes toutes plus bêtes l'une que l'autre. Malheureusement, sur la fin, le films 'essoufle, il y a de moins en moins de gags et le scénario convenu fait son come back. Mais bon, il faut avouer que durant le film plusieurs blagues ont fait mouche, ce n'est donc pas la pire comédie du monde.

La mise en scène est très classique. John Asher n'est pas un grand réalisateur mais il convient parfaitement pour ce genre de comédies décérébrées. Là où on peut vraiment être déçu c'est dans le casting. Sans doute avoir des vraies actrices à la place des copines de Hugh Hefner aurait été plus efficace ; les gags auraient été encore plus drôles. Heureusement, Jenny n'a vraiment puisé que dans ses copines playmates pour jouer les rôles féminins, ce qui donne lieu à une ambiance tout de même agréable (ça n'aurait pas collé avec des jeunes bimbos qui veulent devenir actrices mais n'ont jamais rien fait de leur vie).

Bref, ce n'est pas vraiment une catastrophe, y a des bons gags ; c'est juste que par moment ça tombe à plat à cause d'un manque de jusqu'au-boutisme de la part de la scénariste. Mais bon, j'espère qu'elle persévèrera.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 269 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper Dirty Love