Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Bande-annonce
Affiche Django Unchained

Django Unchained

(2012)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 447
  2. 365
  3. 612
  4. 1217
  5. 2642
  6. 7293
  7. 19653
  8. 34340
  9. 23631
  10. 9300
  • 100K
  • 7.1K
  • 8.2K

Un esclave noir est affranchi par un chasseur de primes. Le moment est venu de sauver son épouse d'un riche propriétaire de plantation du Mississipi.

Casting : acteurs principauxDjango Unchained

Casting complet du film Django Unchained
Match des critiques
les meilleurs avis
Django Unchained
VS
Super Jamie

Pas de grosses surprises, un poil fâcheux pour le réalisateur démocratiquement élu le plus surprenant, néanmoins divertissant et bien tenu la majeure partie du temps. Mais on ne sent plus le côté ténu, juteux, authentique, exalté des trois premiers Tarantino, Reservoir dogs, Pulp Fiction ou Jackie Brown. On se fondait dedans, on fusionnait avec l'esprit du truc, autant pour le plaisir de relever les clins d'oeil que pour en savourer leur singularité d'utilisation. Ces films éclatés au final,...

59 12
Avatar Trelkovsky-
5
Trelkovsky-
À tout vouloir justifier ... (spoilers)

Depuis quelques films déjà, Tarantino a comme un besoin de légitimer la violence qu'il filme. Bien sûr, dans les grandiloquents « Kill Bill », l'histoire de vengeance n'était qu'un simple prétexte permettant un déluge de combats et d'effets en tous genres. Mais ce besoin de légitimation semble s'être encore affermi avec « Inglorious Basterds », où la violence est permise car elle s'effectue à l'encontre des nazis, le film allant même jusqu'à encenser un certain fascisme... Lire la critique de Django Unchained

28 7
Critiques : avis d'internautes (1124)
Django Unchained
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Quentin, talent finaud

Tarantino est un cinéphile énigmatique. Considéré pour son amour du cinéma bis (ou de genre), le garçon se révèle être, au détours d'interviews dignes de ce nom, un véritable boulimique de tous les types de cinéma, jusqu'aux plus classiques. Et si c'est sur l'exploitation et le renouvellement du film de genre qu'il a bâti sa filmographie, il est capable de bluffer le plus érudit de nos... Lire la critique de Django Unchained

312 44
Avatar guyness
8
guyness ·
Black Power

Après avoir parcouru un bout chemin ébouriffant sur les routes du Girl power avec son Boulevard de la mort, après avoir revisité de façon jubilatoire la mort d’Hitler en suivant cette petite troupe d’Inglorious Basterds, Quentin tarantino, dans sa mégalomanie et son amour du cinéma, continue sa quête de vengeance cinéphilique visant à mettre en lumière les opprimés ayant été contraints à la... Lire l'avis à propos de Django Unchained

62 4
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
Dragées Unchained

Le dernier Tarantino est un film des plus sucrés. Sucré avec tous ces accents chantants ; ce Sud pré-Civil War aux relents de southern gothic, aux plantations garnies de belles demeures ornées de pompeux frontons néo-grecs et leurs maîtres impitoyables portant des vestons chamarrés qui, à l'instar des personnages de Faulkner, attribuent des noms classiques à leurs esclaves sans vraiment en... Lire l'avis à propos de Django Unchained

101 7
Avatar Nushku
7
Nushku ·
Critique de Django Unchained par VirginiA

Depuis Inglourious Basterds, Tarantino confirme qu'il devient une caricature de lui-même, minus les personnages féminins intéressants. Alors c'est très bien joué, sympathique à regarder, la musique est über-cool (de toutes façons, toute orgie de Outlaw est bonne à prendre) et ça nous installe suffisamment dans une mécanique proprement huilée pour qu'on ne passe pas un mauvais moment. Reste que... Lire la critique de Django Unchained

5
Avatar VirginiA
6
VirginiA ·
Découverte
Qui sème le vent récolte la tempête.

J'ai beau avoir une estime énorme envers Quentin Tarantino (le bonhomme et son "Reservoir dogs" ont donné un nom à mon étrange maladie qui me poussait à regarder des films plutôt qu'à faire mes devoirs), je trouvais, à mon humble avis, qu'il s'était enfermé, après son crépusculaire dyptique "Kill Bill", dans un unique univers de série B atrocement bavard et référenciel à vous en coller la... Lire la critique de Django Unchained

35 6
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Toutes les critiques du film Django Unchained (1124)
SéancesDjango Unchained
Projeté dans 2 cinémas cette semaine
ou
Toutes les séances pour Django Unchained
Bande-annonce Django Unchained
Vous pourriez également aimer...