Affiche Django Unchained

Critiques de Django Unchained

Film de (2012)

Quentin, talent finaud

Tarantino est un cinéphile énigmatique. Considéré pour son amour du cinéma bis (ou de genre), le garçon se révèle être, au détours d'interviews dignes de ce nom, un véritable boulimique de tous les types de cinéma, jusqu'aux plus classiques. Et si c'est sur l'exploitation et le renouvellement du film de genre qu'il a bâti sa filmographie, il est capable de bluffer le plus érudit de nos... Lire la critique de Django Unchained

318 44
Avatar guyness
8
guyness ·

Black Power

Après avoir parcouru un bout chemin ébouriffant sur les routes du Girl power avec son Boulevard de la mort, après avoir revisité de façon jubilatoire la mort d’Hitler en suivant cette petite troupe d’Inglorious Basterds, Quentin tarantino, dans sa mégalomanie et son amour du cinéma, continue sa quête de vengeance cinéphilique visant à mettre en lumière les opprimés ayant été contraints à la... Lire l'avis à propos de Django Unchained

64 4
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Super Jamie

Pas de grosses surprises, un poil fâcheux pour le réalisateur démocratiquement élu le plus surprenant, néanmoins divertissant et bien tenu la majeure partie du temps. Mais on ne sent plus le côté ténu, juteux, authentique, exalté des trois premiers Tarantino, Reservoir dogs, Pulp Fiction ou Jackie Brown. On se fondait dedans, on fusionnait avec l'esprit du truc, autant pour le plaisir de... Lire la critique de Django Unchained

61 12
Avatar drélium
7
drélium ·

Dragées Unchained

Le dernier Tarantino est un film des plus sucrés. Sucré avec tous ces accents chantants ; ce Sud pré-Civil War aux relents de southern gothic, aux plantations garnies de belles demeures ornées de pompeux frontons néo-grecs et leurs maîtres impitoyables portant des vestons chamarrés qui, à l'instar des personnages de Faulkner, attribuent des noms classiques à leurs esclaves sans vraiment en... Lire la critique de Django Unchained

102 7
Avatar Nushku
7
Nushku ·

Voilà un film qui a de la ganache !

Et voilà encore un 10 que j'octroie à un film ! Suis-je trop généreux ? Je ne sais pas, je sais que je ne suis pas souvent objectif quand je note déjà. Je vais donc chercher les défauts dans ce film et qui lui vaudrait une note inférieure... Ai-je quelque chose à reprocher à l'histoire ? C'est ce qu'on attend le plus dans un film, une bonne histoire, et... Lire la critique de Django Unchained

48 5
Avatar Sυℓℓყ
10
Sυℓℓყ ·

Qui sème le vent récolte la tempête.

J'ai beau avoir une estime énorme envers Quentin Tarantino (le bonhomme et son "Reservoir dogs" ont donné un nom à mon étrange maladie qui me poussait à regarder des films plutôt qu'à faire mes devoirs), je trouvais, à mon humble avis, qu'il s'était enfermé, après son crépusculaire dyptique "Kill Bill", dans un unique univers de série B atrocement bavard et référenciel à vous en coller la... Lire l'avis à propos de Django Unchained

35 6
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Jamie nie Crockett

Salut, j’aime Tarantino et je t’emmerde (poliment, bien sûr). Certes, il est podophile (j’ai bien utilisé la lettre « o »), pas très agréable à regarder, parfois vulgaire, et un brin complaisant. Certes. Mais le bonhomme, en dépit de ce qu’en disent ses détracteurs, ne se contente pas de recycler du bis ou de l’exploitation comme un demeuré de geek de magazine. Ce type a assimilé avec un... Lire la critique de Django Unchained

130 50
Avatar real_folk_blues
7
real_folk_blues ·

Déchaîné

Un film de Tarantino est toujours un bon moment de cinéma. A quelques semaines de la sortie de son prochain western, Les Huit salopards, petit retour son dernier opus, Django Unchained. Le bruit sourd des poings frappant la chair, les grognements, le sang, la peur... Lire la critique de Django Unchained

33 6
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·

Du Tarantino explosif

Depuis l’ouverture d'Inglorious Basterds on pouvait se dire que Tarantino ne tarderait plus à se lancer dans le western. C’est chose faite avec ce "Django unchained" à la fois western spaghetti et pur délire tarantinesque. A travers le destin d’un esclave affranchi devenu chasseur de primes, Tarantino rend hommage au western spaghetti et notamment à deux de ses dignes représentants, Sergio... Lire la critique de Django Unchained

96 2
Avatar Al_
7
Al_ ·

L’idylle des esclaves.

Fort de ses ambitions reconnues sur Inglorious Basterds, Tarantino revient au pays par la même porte, celle de l’Histoire nationale, la combinant avec le genre séminal du film hollywoodien, le western. Tarantino aime jouer avec les périodes de... Lire l'avis à propos de Django Unchained

43
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·