Affiche Django Unchained

Critiques de Django Unchained

Film de (2012)

Voilà un film qui a de la ganache !

Et voilà encore un 10 que j'octroie à un film !  Suis-je trop généreux ? Je ne sais pas, je sais que je ne suis pas souvent objectif quand je note déjà. Je vais donc chercher les défauts dans ce film et qui lui vaudrait une note inférieure... Ai-je quelque chose à reprocher à l'histoire ? C'est ce qu'on attend le plus dans un film, une bonne histoire, et effectivement je trouve... Lire la critique de Django Unchained

23
Avatar SULLYV4N
10
SULLYV4N ·

Pan Pan Schultz

S'il est un reproche que l’on entend souvent à l’égard de Quentin Tarantino, c’est bien la violence exacerbée présente dans ses oeuvres. Cette dernière semble être l’un des arguments les plus utilisés pour exprimer un rejet voire une raison de trouver les oeuvres de cet homme stupides et/ou dénuées de substance. Pourtant, l’homme a prouvé à de maintes reprises sa maitrise technique, narrative... Lire la critique de Django Unchained

20 5
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
10
La-Li-Lu-Le-Lo ·

Black Power

Après avoir parcouru un bout chemin ébouriffant sur les routes du Girl power avec son Boulevard de la mort, après avoir revisité de façon jubilatoire la mort d’Hitler en suivant cette petite troupe d’Inglorious Basterds, Quentin tarantino, dans sa mégalomanie et son amour du cinéma, continue sa quête de vengeance cinéphilique visant à mettre en lumière les opprimés ayant été contraints à la... Lire la critique de Django Unchained

56 1
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Quentin, talent finaud

Tarantino est un cinéphile énigmatique. Considéré pour son amour du cinéma bis (ou de genre), le garçon se révèle être, au détours d'interviews dignes de ce nom, un véritable boulimique de tous les types de cinéma, jusqu'aux plus classiques. Et si c'est sur l'exploitation et le renouvellement du film de genre qu'il a bâti sa filmographie, il est capable de bluffer le plus érudit de nos... Lire la critique de Django Unchained

304 44
Avatar guyness
8
guyness ·

Super Jamie

Pas de grosses surprises, un poil fâcheux pour le réalisateur démocratiquement élu le plus surprenant, néanmoins divertissant et bien tenu la majeure partie du temps. Mais on ne sent plus le côté ténu, juteux, authentique, exalté des trois premiers Tarantino, Reservoir dogs, Pulp Fiction ou Jackie Brown. On se fondait dedans, on fusionnait avec l'esprit du truc, autant pour le plaisir de... Lire l'avis à propos de Django Unchained

59 12
Avatar drélium
7
drélium ·

Qui sème le vent récolte la tempête.

J'ai beau avoir une estime énorme envers Quentin Tarantino (le bonhomme et son "Reservoir dogs" ont donné un nom à mon étrange maladie qui me poussait à regarder des films plutôt qu'à faire mes devoirs), je trouvais, à mon humble avis, qu'il s'était enfermé, après son crépusculaire dyptique "Kill Bill", dans un unique univers de série B atrocement bavard et référenciel à vous en coller la... Lire l'avis à propos de Django Unchained

33 6
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Tant pis pour moi.

C'est compliqué la vie. Parfois tu aimes un film alors qu'il est bourré de défauts, parfois tu détestes un truc parfait. Généralement je considère qu'un film est comme un magicien, il m'hypnotise et me bluffe avec son tour ou alors il se plante et je vois les fils, les cartes truquées et les assistantes jumelles qu'on fait apparaître dans une boîte ou dans une autre. Tarantino est un excellent... Lire l'avis à propos de Django Unchained

129 2
Avatar LeYéti
7
LeYéti ·

Jamie nie Crockett

Salut, j’aime Tarantino et je t’emmerde (poliment, bien sûr). Certes, il est podophile (j’ai bien utilisé la lettre « o »), pas très agréable à regarder, parfois vulgaire, et un brin complaisant. Certes. Mais le bonhomme, en dépit de ce qu’en disent ses détracteurs, ne se contente pas de recycler du bis ou de l’exploitation comme un demeuré de geek de magazine. Ce type a assimilé avec un... Lire la critique de Django Unchained

129 49
Avatar real_folk_blues
7
real_folk_blues ·

Du Tarantino explosif

Depuis l’ouverture d'Inglorious Basterds on pouvait se dire que Tarantino ne tarderait plus à se lancer dans le western. C’est chose faite avec ce "Django unchained" à la fois western spaghetti et pur délire tarantinesque. A travers le destin d’un esclave affranchi devenu chasseur de primes, Tarantino rend hommage au western spaghetti et notamment à deux de ses dignes représentants, Sergio... Lire la critique de Django Unchained

95 2
Avatar Al_
7
Al_ ·

Moi aussi je veux faire des critiques nulles, naïves ou .. les deux.

Je n'étais pas particulièrement décidé à faire une critique après visionnage. Je voulais laisser mûrir le tout. J'avais bien aimé cette virée westernesque de l'amateur de cinoche qu'est Tarantino et, avouons-le, j'aime en général beaucoup ce que propose le monsieur. Je ne pense pas être malade en disant cela car je ne crois pas - et je me trompe peut-être - que la violence de ses films soit... Lire la critique de Django Unchained

43 9
Avatar Aqualudo
8
Aqualudo ·