Affiche Dogville

Critiques de Dogville

Film de (2003)

Critique de Dogville par Gérard_Rocher

Nous sommes dans un petit village, au nom de Dogville, dans les Montagnes Rocheuses . Grace, une jeune femme, est poursuivie par des gangsters et se réfugie à la lisière de la petite cité. C'est là qu'un jeune homme la recueille et la présente aux habitants. Grace, courageuse, instruite et pleine de bonne volonté, propose ses services à la communauté. Son dévouement et son attitude font qu'elle... Lire l'avis à propos de Dogville

67 9
Avatar Gérard_Rocher
9
Gérard_Rocher ·

And Grace my fears relieved

Mettre des mots sur ce film pourrait paraître presque indécent. Puisque les mots ne se pansent point, et les maux ne se pensent pas. Ou peut-être que si en fin de compte. Nos maux sont à chaque pensée, à chaque coin de rue, à chacun de nos pas dans ce que l’on appelle communément la vie. Cette chienne de vie, sans raisins et juste de la colère, faite d’indécences et de vilénies. Pour Lars... Lire la critique de Dogville

46 16
Avatar blacktide
8
blacktide ·

Chien de faïence

Je n’aime pas trop Lars Von Trier. Il faut dire que je ne connais pas vraiment le réalisateur, et que je n’ai en fait pas vu beaucoup de ses films. Sa réputation précède mon jugement. Néanmoins, je dois admettre qu’il a parfois de bonnes idées ; et c’est le cas avec le concept de Dogville : faire un film avec un décor minimaliste. On voit les personnages, quelques objets avec lesquels ils... Lire l'avis à propos de Dogville

30 1
Avatar TheBadBreaker
8
TheBadBreaker ·

Dictum ac Factum, Dictum ac Factum qu'ils disaient.

Pour ceux qui aiment lire en musique, Buckin' Barley, soundtrack du film Of Mice and men Ça doit être le premier film de Lars Von Trier que je vois, et le cuistre à l'outrecuidance de me retourner pendant trois heures et de me laisser vidé, violé, épuisé...heureux. Je me suis laissé... Lire la critique de Dogville

30 2
Avatar Petitbarbu
10
Petitbarbu ·

Ooooh ! Mais c'est un scandale !

Dogville est une réalisation conceptuelle et délicieuse... quoiqu'un peu empreinte d'une vision noire, noire, noire de l'humanité, ou plutôt de l'inhumanité. Lars Von Trier est un génial réalisateur danois, génial parce que provocateur, du style qui choque toujours le petit bourgeois, pas tant que c'est un gamin capricieux mais par inadvertance, entremise, car c'est son cinéma, c'est comme ça.... Lire la critique de Dogville

21 2
Avatar Stefan
10
Stefan ·

La chienne et les pommes.

Il est de ces soirs où l'on ressent l'irrépressible besoin de se faire du mal sous prétexte de se cultiver. Un peu désœuvré, cherchant des excuses pour ne pas travailler sérieusement à des sujets plus urgents, et quelque peu abruti par des heures de Hoshi saga (on fait ce que l'on peut), il est bientôt une heure du matin lorsque je me décide à regarder enfin Dogville, acquisition téléchargée... Lire l'avis à propos de Dogville

36 5
Avatar Krokodebil
9
Krokodebil ·

Ressenti inexprimable

Lars von Trier, on aime ou on n'aime pas. Le réalisateur danois fait partie des rares désireux de s'extirper à tout prix d'une certaine conformité afin de faire parler leur extrême singularité, les situant au summum de la controverse. Avec un univers à la fois complexe, sombre et un brin provocateur, il est d'autant plus clair qu'une telle prestance cinématographique ne peut pas s'adresser à... Lire la critique de Dogville

24 15
Avatar langpier
9
langpier ·

Superbe et terrifiant !

Expérimentant une nouvelle fois formellement, avec un décor minimaliste réduit à quelques indications au sol d'une sorte de vaste scène de théâtre, mais poursuivant sur son territoire habituel, soit la noirceur inexcusable de l'âme humaine, Von Trier nous livrait en 2003 avec "Dogville" l'un des sommets de son éprouvante filmographie : le scénario, exceptionnel, et... Lire la critique de Dogville

17
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Doglife

Réalisateur ô combien prétentieux et controversé, Lars Von Trier cherche constamment à provoquer, à s'émanciper des dogmes actuels, pour proposer des œuvres portants une identité et une forme en marge du conformisme. "Dogville" s'inscrit dans cette démarche artistique, en soumettant un décor minimaliste traduisant la dérive de l'Homme de manière universelle, comme si... Lire la critique de Dogville

16 4
Avatar Nebuleux
7
Nebuleux ·

Siffler en travaillant!

Lars Von Trier n'a que faire des beaux décors avec de magnifique paysage ou des décors bourrés de détails et d'accessoires. Il préfère foutre, en guise de maison, des délimitations blanches et il arrive à faire passer cela pour un village. On a le droit à un huis clos au décor minimaliste se passant dans un Studio. Ce choix de mise en scène est fabuleux mais en même temps risqué car le film se... Lire l'avis à propos de Dogville

13 3
Avatar Saoirse
9
Saoirse ·