👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Drive

Plug_In_Papa
9
Plug_In_Papa

Grand Movie Auto

Décidément Nicolas Winding Refn n'est jamais là où on l'attend. Après la chronique sociale de petites frappes dans la trilogie Pusher, après l'opéra carcéral avec Bronson, après le trip...

Lire la critique

il y a 10 ans

Knikov
2
Knikov

J'ai du rater quelque chose

Non mais c'est une blague ? C'est quoi cette presse unanime ? ce prix de mise en scène ? On a vu le même film ? Alors certes, ce n'est pas MAL fait. Mais j'ai l'impression d'être a des kilomètres du...

Lire la critique

il y a 10 ans

drélium
5
drélium

Dry

Une masse du public en extase, une presse dithyrambique, une moyenne SC indolente, un paquet d'éclaireurs divers et variés quasi unanimes en 8 et 9. Même le projectionniste avant la séance me sort un...

Lire la critique

il y a 10 ans

GagReathle
8
GagReathle

You're driving me crazy

Lors de mon premier bout de chemin avec Drive, je n'avais pas été totalement satisfait du voyage. Malgré de sérieux arguments, il n'avait pas su me conduire au septième ciel. Pourtant, au départ,...

Lire la critique

il y a 8 ans

Marius
9
Marius

Permis à poings

Quand ça roule, tout roule. L'incipit pourrait bien être, à mon humble avis, une des plus belles scènes de caisse qu'il m'ait été donné de voir. C'est simple, nerveux et réaliste. On est à Los...

Lire la critique

il y a 10 ans

Blèh
3
Blèh

Critique de par Blèh

Je veux vous dire que je me suis ennuyé, mais avant, je vous propose de me regarder lentement me déplacer à travers la pièce. Ensuite, je laisserai transparaître mes émotions dans une réplique...

Lire la critique

il y a 10 ans

guyness
5
guyness

Mac drive

Le cul entre deux sièges ... baquets. Le grand écart qu'inspire Drive à ceux qui le voient (en gros de "je veux brûler les yeux du réalisateur avec des tisons ardents" jusqu'à "ce film me rappelle...

Lire la critique

il y a 10 ans

Sergent_Pepper
9

L’homme des hautes peines

C’est par la nuit et le silence que Refn éclate au grand jour, en 2011 : une séquence d’ouverture virtuose qui aura grande part dans son prix de la mise en scène à Cannes, concentre toute sa maîtrise...

Lire la critique

il y a 6 ans

Torpenn
4
Torpenn

En roue libre

Ca commençait bien pourtant, virée nocturne, jeu du chat et de la souris, musique, lumière, un clip qui prend probablement tout son sens sur grand écran, et puis le charme de Ryan pour qui y est...

Lire la critique

il y a 10 ans

bilouaustria
5
bilouaustria

Critique de par bilouaustria

Dès la première séquence, "Drive" nous apparaît comme un film sûr de lui, maîtrisé et programmatique. Le pré-générique déploie vite ses effets (tempo, musique, couleurs...) comme la promesse du show...

Lire la critique

il y a 10 ans