👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

SAAB 900・cassette・ドライブ

Les trois heures de film sont formées d’un scénario très simple d’où ressort une poésie qui m’a mené à offrir à Drive My Car la note de 9.
La voiture prends une jolie place. Celle de l’intimité, de la pause et de la reflexion. C’est dans celle-ci que Misaki, la conductrice, intervient quotidiennement dans l'intimité de Yûsuke en la conduisant sur le trajets qui relie son travail au lieu où il dort. Bien qu’en partie muette, cette intervention va jouer un rôle fondamental sur le deuil de la mort de la femme de celui-ci. Cette voiture est la cerise rouge sur le gâteau, l’objet qui fait transiter Yûsuke pour finir par devenir le lieu de dénouement de ses difficultés.
Des frames (images, cadres) très photographiques, où les compositions musicales d’Eiko Ishibashi viennent apporter la part manquante, et compléter l’esthétique du film.

Drive My Car, de Hamaguchi Ryusuke, une fine fleur entre les mauvaises herbes qui vient pousser, interpeller et marquer que le cinéma actuel n’est pas qu’un business de chocolat industriel.

kuuh
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Personal Bookmark (Mooviz), Les meilleurs films japonais, Les meilleurs films asiatiques et Les meilleurs films de 2021

il y a 7 mois

Drive My Car
WeSTiiX
8
Drive My Car

Sur le chemin de la rédemption

Après entre autres Senses et Asako I&II, Ryusuke Hamaguchi revenait à Cannes pour présenter en Compétition le déroutant Drive My Car. Un film fondamentalement intellectuel, qui parle du deuil à...

Lire la critique

il y a 9 mois

83 j'aime

3

Drive My Car
EricDebarnot
9
Drive My Car

Raconter des histoires ou conduire (il ne faut pas choisir...).

Adapter Murakami est un sacré défi, tant l'aspect quasi-intangible de ses histoires semble défier la nature même du Cinéma. Néanmoins, depuis le formidable "Burning" de Lee Chang-Dong, il semble que...

Lire la critique

il y a 9 mois

37 j'aime

6

Drive My Car
BenoitRichard
5
Drive My Car

trop désincarné

On peut se sentir parfois un peu seul quand, autour de vous, tout le monde ou presque porte un film aux nues sans que vous compreniez vraiment pourquoi. C’est le cas avec Drive My car le film du...

Lire la critique

il y a 9 mois

30 j'aime

2

The Tree of Life
kuuh
6

raté

Les seuls points que j'accorderais à ce The Tree of Life viendrais seulement du fait que Terence Malik essaie de remettre le spectateur en question en tentant de donner du recul sur le récit d'un...

Lire la critique

il y a 7 mois

La piel que habito
kuuh
5

ew

La piel que habito raconte le déroulement du récit d'un chirurgien s'appliquant dans la réalisation de la nouvelle peau de sa femme qui fut victime d'une brûlure majeure. L'idée première est bien...

Lire la critique

il y a 7 mois

Melancholia
kuuh
6
Melancholia

Phesten

J'ai l'impression d'avoir vu Festen revisité de manière moderne et industrielle. L'introduction m'est parue comme un diaporama de mauvais goût mais j'en ai au final quand même gardé une certaine...

Lire la critique

il y a 7 mois