👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Lorsque l'on vous expose la théorie selon laquelle il manque au corps humain 0.5 gramme d'alcool par litre de sang, est ce que vous y croyez ?
Quatre professeurs au Danemark eux y croient. Ils tentent alors le défi et imposent à leurs corps d'ingurgiter une certaine dose d'alcool quotidienne. L'objectif tendrait à améliorer leurs confiance en soi, la qualité de leurs aisances à l'oral et l'obtention de nouveaux résultats viables qui manquent clairement à leurs élèves. Peu à peu le jeu prend son envol. Toutefois nous connaissons l'aboutissement de ce plaisir coupable. Même si socialement parlant leurs relations au monde s'améliorent, il existe des contraintes et elles ne sont pas sans conséquences.

Il m'est arrivé de rigoler durant quelques scènes, et en me prenant sur le fait, j'avais honte. Car durant certains passages nous ne savons si il est nécessaire de rire, d'avoir de l'empathie, de la peine, d'être gêné ou seulement d'être attristé par la situation. Le film offre une grande richesse car tout le monde n'a pas le même avis sur la situation, et c'est cela que nous recherchons à travers le cinéma.

Filmé à hauteur d'épaule, nous nous joignons à leurs désirs, et nous comprenons. Je pense d'ailleurs que grand nombre d'entres nous se sont reconnus, esclaffant d'ivresse entres ami.e.s, jonchant les rues désertes d'une sortie de soirée plutôt matinale . De plus, à travers la mise en scène, la caméra de Vinterberg arrive véritablement à nous plonger dans les méandres abyssaux de l'abus d'alcool.

Cependant, nous l'attendions, nous attendions la fenêtre dramatique dans laquelle nos protagonistes allaient se fracasser. Comme pour la plupart des mortels, chacun réagit différemment en fonction des situations. Ici la prise d'alcool, en dehors du champs professionnel, ouvre différentes perspectives sur nos corps et nos pensées. Les sentiments précédents l'expérience explosent à la figure et nous regrettons. Nous regrettons tel un sms envoyé à 4h du matin, nous regrettons d'avoir évoqué tout haut ce que nous pensions tout bas. Et ce fameux défi qui s'apparentait telle une évasion, s'envole à perte de vue pour ne devenir que leur bourreau.

Bourreau, qui au fil du scénario, tentera t-il d'accorder une once de clémence ?

Drunk explore ainsi la liberté échappatoire du corps humain à travers l'alcool. Ce faux amis qui, dissimulé sous de beaux jours, peut offrir des sentiments de désarrois et de souffrances. Le film embrasse les deux côtés d'une médaille explorant les côtés clairs et obscurs de ce que nous réserve la vie.

PolDoe
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2020 et Les meilleurs films de Thomas Vinterberg

il y a plus d’un an

4 j'aime

Drunk
EricDebarnot
8
Drunk

På din !

On pensait Vinterberg incapable d'égaler son formidable "Festen", et on s'était habitué à le voir sortir, bon an, mal an, des films plus ou moins bons. Et voilà que ce merveilleux "Drunk" nous...

Lire la critique

il y a plus d’un an

120 j'aime

20

Drunk
JonathanRodriguez
8
Drunk

Le foie des hommes

Deux ans seulement après Kursk, son film de sous-marin, Thomas Vinterberg retrouve avec Drunk l’aventure de groupe initiée par Festen et La Communauté. Un retour gagnant pour un film aussi...

Lire la critique

il y a plus d’un an

98 j'aime

2

Drunk
JasonMoraw
9
Drunk

Santé !

Lassés d’une vie routinière et ennuyeuse, quatre professeurs de lycée expérimentent la thèse du psychologue norvégien Finn Skårderud. Ce dernier soutient l’idée que l’humain aurait un déficit...

Lire la critique

il y a plus d’un an

87 j'aime

36

Drunk
PolDoe
9
Drunk

Ivresse de vie

Lorsque l'on vous expose la théorie selon laquelle il manque au corps humain 0.5 gramme d'alcool par litre de sang, est ce que vous y croyez ? Quatre professeurs au Danemark eux y croient. Ils...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

Brooklyn Affairs
PolDoe
4

Affaire classée ?

Rien ne vaut un bon film d'investigation post seconde guerre mondiale. A moins que... Embarqué dans un film de genre délaissé, Edward Norton, à qui nous ne saluons plus la prouesse d'acteur se...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Le Chant du loup
PolDoe
9

Le troisième homme

Synopsis : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime