Affiche Elle s'appelait Sarah

Critiques de Elle s'appelait Sarah

Film de (2010)

Mais, c'était la guerre ...

Elle s'appelait Sarah et elle avait 10 ans en 1942, elle était juive et ne comprenait pas ce que cela signifiait jusqu’à ce qu'on la déporte au Vel d'Hiv . J'avais peur de voir ce film, non pas que le sujet me traumatise mais qu'en France on a du mal a savoir l'aborder, surtout avec le désastreux "La Rafle" . J'avais peur de voir un pseudo film usant de ce sujet non pas pour nous ouvrir les... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

19 5
Avatar Truman-
8
Truman- ·

Agréable surprise

Alors là, je dois dire que je suis plus que surpris : jamais je n'aurais cru dire un jour du bien d'un film de Gilles Paquet-Brenner, que j'avais jusqu'à maintenant tenu comme l'un des réalisateurs les plus mauvais de notre belle industrie cinématographique, et que je me préparais à accuser d'opportunisme d'adapter cette histoire "sensible". D'autre part, après avoir été un peu "écœuré" par... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

15
Avatar takeshi29
7
takeshi29 ·

Critique de Elle s'appelait Sarah par Ravyn

J'ai lu le livre avant donc je connaissais l'histoire. Ce film est plutôt fidèle, même si les évènements sont déplacés en 2009 alors que dans le livre c'est 2002. Dans le livre, Julia ne connaissait pas l'histoire du Vel d'Hiv, alors qu'ici, elle la connaît déjà. C'est un peu décevant qu'ils aient pris cette perspective, car, dans le livre, l'intérêt est de découvrir avec Julia ce qui s'est... Lire la critique de Elle s'appelait Sarah

8 1
Avatar Ravyn
9
Ravyn ·

Critique de Elle s'appelait Sarah par K1000

Loin de son prédécesseur, La Rafle, tout en s'inscrivant dans la continuité des films sur la déportation des Juifs en France, Elle s'appelait Sarah est un récit bouleversant, subtilement mené par Kristin Scott Thomas dont le jeu sobre opère un savant dosage avec les émotions suscitées par le personnage de Mélusine Mayance (Sarah enfant). Aussi le film est-il bouleversant sans être toutefois... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

11
Avatar K1000
9
K1000 ·

Critique de Elle s'appelait Sarah par TheScreenAddict

Autant La Rafle s'avérait décevant dans son recours exclusif au didactisme et à la démonstration, plus proche d'un faux documentaire que d'une bonne fiction historique ; autant l'adaptation du roman bien connu de Tatiana de Rosnay se présente comme une vision de cinéma, un vrai film. Respectant à la lettre l'alternance passé / présent qui structure le roman originel, Elle s'appelait Sarah... Lire la critique de Elle s'appelait Sarah

6 1
Avatar TheScreenAddict
7
TheScreenAddict ·

Critique de Elle s'appelait Sarah par marielou67

Lorsque, comme moi, on a vue "La rafle" cet hiver, on se dit qu'on est déjà un peu blindé sur l'émotion que procure le sujet. Que nenni, et heureusement, car il ne faudra jamais que l'on s'habitue à cette atrocité ! Ce film raconte une belle, très belle histoire d'identité, de reconnaissance et d'amour. Il parle avec une infinie tendresse de choses horribles et bouleversantes, mais aussi de... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

5
Avatar marielou67
9
marielou67 ·

... et n'avait pas huit ans...

Non, je vous arrête tout de suite, il n'y a aucun rapport entre ce film et la chanson de Goldman. Encore que, elles s'appellent toutes deux Sarah et sont juives, mais ça s'arrête là. L'histoire tourne autour d'une journaliste qui creuse dans le passé de son futur appartement, habité par une famille juive jusqu'à la rafle du Vel' d'Hiv'. Ses recherches vont la mener sur la piste de Sarah, aînée... Lire la critique de Elle s'appelait Sarah

7
Avatar PastequeMan
4
PastequeMan ·

Tout est dans la clé.

Une journaliste américaine basée en France fait un reportage sur la rafle du Vel d'Hiv, et de fil en aiguille, va tomber sur le destin d'une fille de 10 ans, Sarah, qui a échappé au pire, contrairement au reste de sa famille. On sent que pour le réalisateur, Gilles Paquet-Brenner, c'est l’œuvre de sa vie, un sujet fort en émotions, une histoire complexe sur deux époques, deux destinées de... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

1
Avatar Boubakar
5
Boubakar ·

L'effet Daney

Pour les étudiants en cinéma, il existe un point Godwin trés spécial : Le travelling de Kapo. J'ai fini ce film, et j'ai pensé à ce bon vieux Daney. Et bon sang, oui, il avait raison : On peut pas faire n'importe quoi avec certains sujets. Où je veux en venir ? J'ai la sensation désagréable qu'on utilise un fait historique abominable pour avoir du box-office. J'ai regardé les critiques, et... Lire la critique de Elle s'appelait Sarah

8
Avatar Kamila-Alice Volsteadt
1
Kamila-Alice Volsteadt ·

Le principal a déjà été dit mais...

CRITIQUE AVEC SPOILER. Je ne peux m'empêcher de m'exprimer sur ce film qui m'avait beaucoup marqué lorsque je l'avais vu au cinéma. Il est vrai que j'étais plus jeune, mais assez mature pour comprendre les enjeux de la réalisation et j'avais versé beaucoup de larmes. (En comparaison, La Rafle m'avait laissé de marbre). Cette croisée de destins est bouleversante, sincère et... Lire l'avis à propos de Elle s'appelait Sarah

2
Avatar nelopee
8
nelopee ·