👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Denis Villeneuve sait indubitablement installer une atmosphère dans ses films, et ‘Enemy’ ne fait pas exception. En revanche, le réalisateur continue de se complaire dans un style de thriller opaque au rythme soporifique.

La séquence d’ouverture donne le ton : au-delà des métaphores arachnéennes stériles, ‘Enemy’ se caractérise par une vanité déroutante. On comprend bien vite qu’Adam et Anthony sont une seule et même personne, mais malgré une certaine originalité dans l’angle choisie pour aborder la schizophrénie (les deux partis découvrant en même temps l’autre), le film se perd dans des non-sens censés servir une réflexion sur la psychologie de l’homme. Les comportements erratiques des personnages alors qu’ils évoluent dans un environnement rigoureusement cohérent invalide tour à tour le drame amoral et la thèse de la projection psychologique. Au final, on ne comprend rien, et quand le réalisateur nous donne enfin la « clé » du récit, c’est pour bêtement nous indiquer que Adam et Anthony sont bel et bien la même personne. Merci bien.

On se contentera de la performance de Jake Gyllenhaal, d’une mise en scène anxiogène à base de filtre jaune et des magnifiques plans de Toronto dans la brume.

Un thriller de Denis Villeneuve toujours aussi opaque.

Kroakkroqgar
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films A24 Films

il y a 6 ans

Enemy
JimBo_Lebowski
8
Enemy

Décryptage du chaos

Après le très surprenant "Prisoners" Denis Villeneuve s'est fait une place chez les réalisateurs à suivre de près, "Enemy" devait être la confirmation, un nouveau thriller certes mais avec une...

Lire la critique

il y a 8 ans

362 j'aime

27

Enemy
Aerik
5
Enemy

Je ne pense pas, donc je m'ennuie

Adam (encore le génial Jake Gyllenhaal) est un professeur d'Histoire sans histoire, menant une vie bien ancrée dans une routine entre correction de copies et sexy time sans passion avec sa fiancée...

Lire la critique

il y a 7 ans

123 j'aime

5

Enemy
Vivienn
7
Enemy

Il était deux fois

Denis Villeneuve n'est pas un cinéaste comme les autres : lorsqu'il réalise un polar labyrinthique, il privilégie le fond à la forme, et lorsqu'il sort un thriller allégorique, il fait l'inverse. Sur...

Lire la critique

il y a 7 ans

118 j'aime

3

La La Land
Kroakkroqgar
4
La La Land

Critique de La La Land par Kroakkroqgar

Difficile de dissocier 'La La Land' de sa couverture médiatique : plébiscité par les médias et triomphe absolu aux Golden Globes, la comédie musicale surfe sur la vague qu'elle a cherché à provoquer...

Lire la critique

il y a 5 ans

36 j'aime

3

Persona
Kroakkroqgar
4
Persona

Critique de Persona par Kroakkroqgar

Que le propos d’une œuvre ne soit pas tout à fait limpide pour le spectateur permet d’ouvrir la réflexion. En revanche, que les clefs de la compréhension du récit correspondent à des principes...

Lire la critique

il y a 8 ans

33 j'aime

5

Sonatine - Mélodie mortelle
Kroakkroqgar
5

Critique de Sonatine - Mélodie mortelle par Kroakkroqgar

A la manière des imperturbable yakuzas que le film met en scène, ‘Sonatine’ m’a laissée de marbre. D’une part, la narration n’est pas claire. On a du mal à saisir les tenants et aboutissants de la...

Lire la critique

il y a 8 ans

27 j'aime

3