Affiche Ex Machina

Critiques de Ex Machina

Film de (2015)

Non, les androïdes ne rêvent plus de moutons électriques

Ex Machina correspond à l'idée que je me fais d'un film simple, malin, et (surtout) réussi. Les ingrédients sont élémentaires : une idée originale, en phase avec son époque et exploitée habilement du début à la fin, germant lentement au cœur d'une ambiance soignée et cohérente, agrémentée çà et là des petits grains de folie et d'audace qui rendent l'ensemble... Lire la critique de Ex Machina

96 24
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Inhuman after all.

Sur le terrain à la fois balisé et glissant des films sur l’intelligence artificielle, Ex Machina est une jolie surprise. Non pas tant par son originalité, puisqu’on y retrouve un grand nombre des attendus pour un tel sujet, mais par la façon dont il parvient à les traiter. Alex Garland, pour son premier film, semble opter pour une forme de modestie, qui rappelle par... Lire la critique de Ex Machina

158 7
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Jeu de dupes

Jusqu’à présent connu pour avoir écrit le scénario de 28 jours plus tard et de Sunshine, Alex Garland réalise son premier long métrage avec Ex Machina. Un premier essai qui s’avère concluant avec, à la clef, un film de bonne qualité et l’Oscar des meilleurs effets visuels. En remportant un concours dans son entreprise informatique, Blue... Lire l'avis à propos de Ex Machina

37
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Mon coup de coeur Festival

Ex_machina a tout d'un grand. Malgré une thématique presque rédhibitoire tellement elle a été vue et revue ces dernières années, j'ai été enchanté par la manière dont Alex Garland tire son épingle du jeu. Tout en surfant sur les codes d'un genre aujourd'hui extrêmement balisé, presque galvaudé, il en impose surtout par la retenue, les clins d'oeils discrets et l'humour insufflé dans sa... Lire la critique de Ex Machina

89 19
Avatar amjj88
9
amjj88 ·

Bon début, à suivre

Rarement premier film ne nous aura autant comblé. Ne nous offre-t-il pas images et lumières somptueuses, alternance de huis clos étouffants et de vues d’une céleste forêt norvégienne, jeux de miroirs et de transparences, direction d’acteur réussie. Joli quarteron que celui qui rassemble un geek naïf (Caleb / Domhnall Gleeson), un ténébreux génie (Nathan / Oscar... Lire la critique de Ex Machina

23 1
Avatar Step de Boisse
7
Step de Boisse ·

Test de turing apophatique

Ex Machina, une énième interprétation d'une thématique fondatrice du genre SF, le rapport homme / machine. Ici, plutôt qu'une interaction directe entre la créature - Ava, troublante androide - et le créateur - Nathan, génie misanthrope et suffisant - ce sera Caleb qui sera chargé par son employeur de juger de l'humanité de son grand oeuvre. Ce seul point scénaristique change un peu... Lire l'avis à propos de Ex Machina

47 8
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·

Dieu est un buveur de vodka

Il y a des arbres, du bois et des forêts. Il y a de l’eau, de la glace et de la pierre. C’est un décor de Création. C’est le premier jour, comme si le monde venait de se faire, d’être créé soudain, de rien. Il ne manque plus que Dieu, à l’œuvre dans un coin. Il est là et il s’appelle Nathan, une espèce de gourou barbu à lunettes, ermite érudit et alcoolique, pape de l’intelligence... Lire l'avis à propos de Ex Machina

16 2
Avatar mymp
6
mymp ·

C'est peut-être le film que vous suspectiez qu'il fût... ou pas.

Au commencement, il y avait Asimov. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'était un brillant scientifique qui a apporté au monde Les Robots, les lois de la... Lire la critique de Ex Machina

46 29
Avatar kevsler
5
kevsler ·

Real robots

Mais que vaut ce Ex Machina réalisé par l'une des nouvelles pointures de la science-fiction, à savoir le bouillonnant d'idées Alex Garland (scénariste sur 28 jours plus tard, Sunshine, Never let me go) ? Nous nous passionnons pour Caleb qui participe durant une semaine à un séjour où Nathan, un bad boy alcoolique et barbu, tente de percer... Lire la critique de Ex Machina

54 3
Avatar EvyNadler
8
EvyNadler ·

"Je Crois En Dieu, Père Tout Puissant"

Premier film d'Alex Graland et premier film prometteur, Ex Machina pose beaucoup de bonnes questions mais oublie souvent d'y répondre. Parfois même, il en pose d'inutiles. Mais il ne faut pas bouder pour autant: nous sommes à une époque où les productions les plus riches d'Hollywood tournent à vide et semblent convaincues qu'on ne peut allier fond et forme. Heureusement, les Britanniques... Lire l'avis à propos de Ex Machina

20 11
Avatar Jambalaya
7
Jambalaya ·