Affiche Ex Machina

Critiques de Ex Machina

Film de (2015)

Inhuman after all.

Sur le terrain à la fois balisé et glissant des films sur l’intelligence artificielle, Ex Machina est une jolie surprise. Non pas tant par son originalité, puisqu’on y retrouve un grand nombre des attendus pour un tel sujet, mais par la façon dont il parvient à les traiter. Alex Garland, pour son premier film, semble opter pour une forme de modestie, qui rappelle par... Lire l'avis à propos de Ex Machina

123 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Non, les androïdes ne rêvent plus de moutons électriques

Ex Machina correspond à l'idée que je me fais d'un film simple, malin, et (surtout) réussi. Les ingrédients sont élémentaires : une idée originale, en phase avec son époque et exploitée habilement du début à la fin, germant lentement au cœur d'une ambiance soignée et cohérente, agrémentée çà et là des petits grains de folie et d'audace qui rendent l'ensemble... Lire l'avis à propos de Ex Machina

84 22
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Jeu de dupes

Jusqu’à présent connu pour avoir écrit le scénario de 28 jours plus tard et de Sunshine, Alex Garland réalise son premier long métrage avec Ex Machina. Un premier essai qui s’avère concluant avec, à la clef, un film de bonne qualité et l’Oscar des meilleurs effets visuels. En remportant un concours dans son entreprise informatique, Blue... Lire la critique de Ex Machina

36
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Bon début, à suivre

Rarement premier film ne nous aura autant comblé. Ne nous offre-t-il pas images et lumières somptueuses, alternance de huis clos étouffants et de vues d’une céleste forêt norvégienne, jeux de miroirs et de transparences, direction d’acteur réussie. Joli quarteron que celui qui rassemble un geek naïf (Caleb / Domhnall Gleeson), un ténébreux génie (Nathan / Oscar... Lire l'avis à propos de Ex Machina

20
Avatar Step de Boisse
7
Step de Boisse ·

Test de turing apophatique

Ex Machina, une énième interprétation d'une thématique fondatrice du genre SF, le rapport homme / machine. Ici, plutôt qu'une interaction directe entre la créature - Ava, troublante androide - et le créateur - Nathan, génie misanthrope et suffisant - ce sera Caleb qui sera chargé par son employeur de juger de l'humanité de son grand oeuvre. Ce seul point scénaristique change un peu... Lire la critique de Ex Machina

45 8
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·

Mon coup de coeur Festival

Ex_machina a tout d'un grand. Malgré une thématique presque rédhibitoire tellement elle a été vue et revue ces dernières années, j'ai été enchanté par la manière dont Alex Garland tire son épingle du jeu. Tout en surfant sur les codes d'un genre aujourd'hui extrêmement balisé, presque galvaudé, il en impose surtout par la retenue, les clins d'oeils discrets et l'humour insufflé dans sa... Lire la critique de Ex Machina

85 19
Avatar amjj88
9
amjj88 ·

Triangle.

Premier essai derrière la caméra de l'écrivain / scénariste Alex Garland, Ex Machina ne semblait pas franchement, au premier abord, tirer son épingle du jeu avec son univers d'anticipation et ses thématiques mille fois étudiées au cinéma, à la télévision ou dans la littérature. Construit comme un huis-clos, si l'on excepte une poignée de séquences tournées... Lire l'avis à propos de Ex Machina

31
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

I. Frankenstein.

S’il s’agit de son premier long-métrage, Alex Garland n’est pas un novice des univers de science-fiction et d’anticipation. Avant tout romancier apprécié des critiques, il est reconnu pour l’adaptation de ses œuvres, dont trois d’entre-elles par Danny Boyle. En effet, admiratif du travail de l’auteur, Danny Boyle a collaboré à trois reprises avec lui pour adapter La Plage, 28... Lire l'avis à propos de Ex Machina

34 4
Avatar Softon
7
Softon ·

Paranoid Android

Ex Machina traite d'un sujet assez commun, mais de façon unique. Le film ne nous bombarde pas d'effets numériques ou de scènes d'actions superficielles (bien que les effets spéciaux soient exceptionnels). A la place, son intérêt et sa beauté se trouvent dans les performances subtiles et nuancées de son casting minimaliste alors que le film se penche sur la... Lire l'avis à propos de Ex Machina

22 1
Avatar Red in the Grey
7
Red in the Grey ·

Du labyrinthe au carrefour

Ce qui frappe dès les premières minutes de Ex Machina, c'est ce jeu permanent avec les antithèses et les dichotomies. Faire un huis clos dans un complexe souterrain au coeur d'une somptueuse nature qui semble ne pas connaître de frontières n'est pas le moindre. Le film se vivra en effet comme en apnée, oppressé et avec un sentiment de claustrophobie dans des décors pourtant constitués de... Lire la critique de Ex Machina

20 3
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·