👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Critiques de Festen

Kenshin
8
Kenshin

*petit tintement de verre* * raclement de gorge*

"Si je vous ai réunis autour de cette table c'est pour vous asséner un coup poing dans l'estomac, une tarte dans vos gueules de mouflets, trop heureux de tenir devant vos yeux ma pellicule...

Lire la critique

il y a 10 ans

Petitbarbu
8
Petitbarbu

L'important, c'est la famille.

Fever Ray - I'm not Done Pour son premier métrage dans le cadre du mouvement Dogme95, Vinterberg nous immerge dans un repas de famille bourgeois prenant place dans le manoir familial, isolé dans la...

Lire la critique

il y a 6 ans

Thieuthefirst
8

Recette pour un Festen (Critique en service commandé pour Hunky-Dory #03)

Avant toute chose Festen est un film déroutant sur le plan formel. En effet l'image tremblotte en permanence et présente un grain plus ou moins marqué tout au long du film (quand elle n'est pas...

Lire la critique

il y a 10 ans

Cmd
8
Cmd

Le Roi se meurt

Je vais commencer par m'excuser. Comme ça si jamais il t'arrive quoi que ce soit, au moins, j'aurais tenté déjà de me faire pardonner mon offense. Au cas où tu ne l'aurais pas encore remarqué, je te...

Lire la critique

il y a 7 ans

Deleuze
8
Deleuze

To your brother !

"Festen" est un film à part. Volontairement filmé de manière amateur dans un souci de réalisme, le spectateur est pris dans l'histoire, il arrive avec tout le monde dans la maison de famille,...

Lire la critique

il y a 9 ans

OkaLiptus
8
Oka Liptus

De la célébration à la disgrâce

De Festen, on ne retiendra pas forcément la forme en premier lieu (le dogme qui n'a été qu'un mouvement éphémère), mais l’étonnante habileté du récit qui permet d'utiliser les codes de la célébration...

Lire la critique

il y a 4 ans

FrankyFockers
1

Critique de par FrankyFockers

Quoi qu'on en pense, Festen est un film qui ne laisse pas le spectateur indemne. La vision de ce premier long métrage laisse un goût âpre dans la bouche, sans qu'on sache exactement de quoi il...

Lire la critique

il y a 10 ans

toma_uberwenig
8

Critique de par toma Uberwenig

Après Les Idiots, on était en droit de se demander ce qu'allait devenir la charte de chasteté cinématographique sobrement appelée Dogma 95. (rappel : pas d'éclairage autre que la lumière naturelle,...

Lire la critique

il y a 10 ans

Lycaonne
10
Lycaonne

A table les enfants !

C'est difficile de voir deux très bons films dans la même journée (l'autre étant "Love Exposure") et de se dire qu'on est peut-être pas assez critique. Festen mérite d'être vu, seul ou en famille...

Lire la critique

il y a 9 ans

Zogarok
5
Zogarok

Critique de par Zogarok

Théâtre de l'Odéon à Paris, le 20 mars 1995 : les danois Thomas Vinterberg et Lars Von Trier proclament le « dogme95 ». Ce « vœu de chasteté » est une réaction à la mainmise...

Lire la critique

il y a 7 ans