Affiche Festen

Critiques de Festen

Film de (1998)

Recette pour un Festen (Critique en service commandé pour Hunky-Dory #03)

Avant toute chose Festen est un film déroutant sur le plan formel. En effet l'image tremblotte en permanence et présente un grain plus ou moins marqué tout au long du film (quand elle n'est pas carrément floue) et il n'est pas rare d'apercevoir en périphérie de l'image ce qui semble être le pourtour de l'objectif (ne me demandez pas comment) ainsi qu'une perche vers le milieu du récit. Les... Lire l'avis à propos de Festen

45 10
Avatar Thieuthefirst
8
Thieuthefirst ·

*petit tintement de verre* * raclement de gorge*

"Si je vous ai réunis autour de cette table c'est pour vous asséner un coup poing dans l'estomac, une tarte dans vos gueules de mouflets, trop heureux de tenir devant vos yeux ma pellicule crasse. Je vous ai filmé ça, façon film souvenir de famille, bah ouais, j'ai bon espoir que vous en gardiez un sacré souvenir. Bon, peut-être, mais l'essentiel est que vous vous souveniez de mon film. Je l'ai... Lire la critique de Festen

88 2
Avatar Kenshin
8
Kenshin ·

L'important, c'est la famille.

Fever Ray - I'm not Done Pour son premier métrage dans le cadre du mouvement Dogme95, Vinterberg nous immerge dans un repas de famille bourgeois prenant place dans le manoir familial, isolé dans la campagne Danoise. Filmé caméra à l'épaule en respectant le credo du mouvement... Lire la critique de Festen

33 4
Avatar Petitbarbu
8
Petitbarbu ·

Le Roi se meurt

Je vais commencer par m'excuser. Comme ça si jamais il t'arrive quoi que ce soit, au moins, j'aurais tenté déjà de me faire pardonner mon offense. Au cas où tu ne l'aurais pas encore remarqué, je te tutoie, ce n'est que le début de la critique et pourtant déjà je commence les incivilités. Mais bon, c'est comme ça. Après avoir vu Festen tu n'as plus vraiment envie de prendre des pincettes.... Lire l'avis à propos de Festen

31 8
Avatar Cmd
8
Cmd ·

To your brother !

"Festen" est un film à part. Volontairement filmé de manière amateur dans un souci de réalisme, le spectateur est pris dans l'histoire, il arrive avec tout le monde dans la maison de famille, s'assoit à table en discutant de la qualité du homard puis retient son souffle dans un silence total à chaque tintement provoqué par le choc de l'argenterie sur le cristal des verres à pied. Le naturel des... Lire la critique de Festen

37 9
Avatar Deleuze
8
Deleuze ·

De la célébration à la disgrâce

De Festen, on ne retiendra pas forcément la forme en premier lieu (le dogme qui n'a été qu'un mouvement éphémère), mais l’étonnante habileté du récit qui permet d'utiliser les codes de la célébration dans le but d'engendrer une disgrâce. Le rituel du discours d’anniversaire d'un patriarche (a priori vénérable et honorifique) est ainsi utilisé pour mieux donner un coup... Lire la critique de Festen

14 6
Avatar Oka Liptus
8
Oka Liptus ·

Critique de Festen par toma_uberwenig

Après Les Idiots, on était en droit de se demander ce qu'allait devenir la charte de chasteté cinématographique sobrement appelée Dogma 95. (rappel : pas d'éclairage autre que la lumière naturelle, pas de son ajoutés, tout en prise directe, pas de tricherie en post production... en gros) Lars Von Trier avait donné dans l'excès de rigueur et offert un film subtil et étonnamment profond, mais... Lire la critique de Festen

20 1
Avatar toma_uberwenig
8
toma_uberwenig ·

A table les enfants !

C'est difficile de voir deux très bons films dans la même journée (l'autre étant "Love Exposure") et de se dire qu'on est peut-être pas assez critique. Festen mérite d'être vu, seul ou en famille. Drame psychologique en "quasi" huis-clos il démontre que les secrets de famille devrait plus souvent refaire surface, que malgré la douleur qu'engendre la révélation, la réaction d'après-coup est... Lire l'avis à propos de Festen

17 2
Avatar Lycaonne
10
Lycaonne ·

Viscéral.

Au départ : une caméra à l'épaule, conférant un aspect brut et très amateur à l'image, au risque de paraître bancal. Mais le réalisme y est et nous devenons ainsi témoins véritables de l'enchaînement des événements. Dans les faits, ça commence par un dîner familial classieux, propre sur lui, dans un beau château, pour l'anniversaire du père. Rien d'intéressant. Mais de vieilles plaies refont... Lire la critique de Festen

8
Avatar Feedbacker
9
Feedbacker ·

Défaite de famille

En vrai, les fêtes de famille c'est un cercle vicieux, du moins pour moi. Car au final, mon schéma c'est : Se retrouver, retrouver les visages effacés de la carte SD de mon cerveau, faire la bise aux 1500 inconnus, subir les "aaan comme tu as grandi", tenter de trouver des gars de mon age, tenter de discuter, jouer avec les petits, traîner dans les cuisines, arriver premier au buffet,... Lire la critique de Festen

5 1
Avatar Gred
9
Gred ·