Affiche Fitzcarraldo

Critiques de Fitzcarraldo

Film de (1982)

La conquête de l'inutile

Avant même d'avoir pu poser nos yeux dessus, sa réputation nous assaille, nous emprisonne, nous intimide. Difficile d'aller vers lui en faisant abstraction de tout le reste, de toutes ces histoires qui courent à son sujet et nourrissent sa légende... Difficile en effet d'ignorer toutes ces péripéties et tous ces drames qui rendent le making of sans doute plus intrigant que le film lui-même !... Lire la critique de Fitzcarraldo

50 8
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Le bateau dans le ciel

De brumes soufflées par des nasaux divins jaillit la végétation, comme un rêve se dissipe pour révéler la réalité ; l'opéra végétal peut débuter. C'est l'histoire d'un rêveur. Ou plutôt deux. L'un construisant sa légende en racontant celle de l'autre. Il y a Fitzcarraldo, cet Irlandais fou qui doit faire fortune pour construire un opéra au milieu de l'Amazonie et y faire chanter... Lire la critique de Fitzcarraldo

44 8
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Soulever des montagnes.

J'ai revu Aguirre juste avant histoire de revivre un souvenir brillamment renforcé suite à une très pénible première séance. C'est une très grande expérience pas de doute, mais ça reste quand même un peu pénible (voire vainement répétitif), les seconds rôles sont assez mornes et le style documentaire n'est pas toujours très heureux je trouve. Bon ok, je chipote... C'est un espace-temps tout à... Lire l'avis à propos de Fitzcarraldo

47 14
Avatar drélium
9
drélium ·

Son zèle de géant l’empêche de marcher

Les points communs entre Fitzcarraldo et Aguirre sont à ce point innombrables qu’il est plus judicieux de distinguer d’emblée les deux chefs d’œuvre d’Herzog : le second commence là ou avait échoué le précédent, et pose la question de... Lire l'avis à propos de Fitzcarraldo

36 4
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Rencontre avec le cinéma Allemand

En allant me coucher, j’ai trouvé Wenders qui m’attendait sous mon oreiller, dans le grand royaume des rêves. Il conduisait une voiture quelque part dans une Allemagne de l’Est en noir et blanc. Une belle voiture décapotable à l’ancienne, blanche nacrée, longue comme un dimanche après-midi de novembre, avec les enjoliveurs brillants des voitures des anges qui roulent dans les nuages sous la... Lire l'avis à propos de Fitzcarraldo

19 2
Avatar Clode
8
Clode ·

Critique de Fitzcarraldo par batman1985

Enième collaboration entre Kinski et Herzog dans un film, Fitzcarraldo parle d'un homme et de son rêve fou. Au point même qu'il risque à tout moment d'y sombrer. Point de vue de la réalisation, on est très proche du documentaire par moments. Caméra à l'épaule, langue indienne, cela bouge pas mal, on a l'impression de suivre un vrai entrepreneur qui tente de faire passe son bateau par-dessus la... Lire la critique de Fitzcarraldo

19 6
Avatar batman1985
10
batman1985 ·

Qu'est-ce que le luxe ?

Une gazelle, c'est exotique dans un zoo à Montreux, pas dans la savane. Un labrador, c'est exotique sur l'Everest, mais pas sur une plage bretonne à faire chier les crabes. Et bien voilà c'est un peu comme ça que ça marche le luxe. C'est une histoire d'habitude. Prenons un exemple du film : le champagne. Il y a des manières raisonnables de gâcher le champagne, et des manières luxueuses. Il y... Lire l'avis à propos de Fitzcarraldo

18 20
Avatar VernonMxCrew
10
VernonMxCrew ·

Mémoires d'un mystique exalté

La légende raconte que Fitzcarraldo naquit dans l'esprit de Werner Herzog lors d'un voyage en Bretagne. Il visitait alors les fameux alignements en pierres de Carnac, un monument construit par l'homme du néolithique, où dolmens et menhirs fièrement érigés, dominent la lande du Morbihan. Dans son journal de tournage, intitulé « La conquête de l'inutile », il... Lire la critique de Fitzcarraldo

18 7
Avatar Liverbird
9
Liverbird ·

Critique de Fitzcarraldo par OlivierBottin

Quand l'automne s'installe et que le temps est pluvieux, quoi de mieux qu'un bon film d'aventure dépaysant pour se changer les idées? Fitzcarraldo, ce fut mon premier Herzog et un coup de cœur de tous les instants : une œuvre magnifique sur un homme croyant dur en son rêve de construire un opéra en pleine Amazonie, une ambition pour laquelle il serait prêt à déplacer des montagnes (au sens... Lire la critique de Fitzcarraldo

27 2
Avatar OlivierBottin
9
OlivierBottin ·

Portraits croisés : Fitzcarraldo, de Werner Herzog (1982) et Burden of Dreams, de Les Blank (1982)

(Critique dupliquée du côté du documentaire peu connu de Les Blank.) 1°) Fitzcarraldo — "I live my life or I end my life with this project." À la fin de Fitzcarraldo, une pensée, comme une réaction naturelle après un tel spectacle : l'envie... Lire l'avis à propos de Fitzcarraldo

16
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·