Affiche Inside Llewyn Davis

Critiques de Inside Llewyn Davis

Film de et (2013)

Like a rolling stone.

http://youtu.be/754sRFIHIrA (note le chat sur la pochette) Ça commence comme une chanson qui prend son temps. Avec une guitare, une voix et des silences. Une chanson qui raconte la vie d'un type. Une chanson folk pour dire la vérité. Une vie qui ne sourit pas. Un habitué des trains qui passent sans qu'il soit du voyage ou qui saute en marche croyant être arrivé à destination. Celui qui est... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

163 44
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

La chambre des dépités

Il m’aura finalement fallu 24h pour mettre le doigt dessus. Le dernier film des frères Coen distille pendant 1h45 un sentiment diffus, insaisissable. Pendant toute la projection, cette curieuse impression que tu assistes à quelque chose de beau et maitrisé, de haute volée (voyez la critique de Kenshin, qui raconte ça en quelques très jolis mots) mais dont tu te dis également que ça... Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

304 96
Avatar guyness
8
guyness ·

That’s all folk.

« Pendez-moi, j’ai défié le monde… » chante Llewyn dans la chanson qui ouvre le film. Tout est là, comme souvent chez les frères Coen, pour irrémédiablement condamner le protagoniste. Parasite, squatteur, coucheur irresponsable, voire collègue antipathique, il promène ses échecs dans l’hiver du Village des sixties naissantes. Nul glamour, mais une atmosphère d’époque gelée, où les mélopées d’un... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

106 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Notes à benêt

Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes session 2013, Inside Llewyn Davis est en effet un très bon cru des frères Coen qui se déguste avec délectation : un film ironique, pluvieux et hivernal, ce qui explique peut-être sa sortie en novembre, sur les mille galères d'un chanteur de folk sans le sous et sans talent, réduit à faire du couchsurfing chez toutes ses connaissances de Manhattan en... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

77 18
Avatar Socinien
7
Socinien ·

Critique de Inside Llewyn Davis par Gérard Rocher

Nous sommes en 1961 en compagnie de Llewyn Davis que nous suivons dans cette histoire. Ce jeune homme est ce que l'on peut appeler un raté, vivant comme il peut dans Greenwich Village au gré de celles ou ceux qui veulent bien l'accueillir une nuit chez eux. Il se promène avec un chat, "Ulysse" dont il a accepté la garde, son éternelle guitare et une valise contenant son strict nécessaire. Sa... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

57 8
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

That’s all Folk !

Un film des frères Coen qui sort, c’est toujours un événement. Alors un film sur la musique avec une bande annonce tellement alléchante, je me devais d’aller le voir. C’est l’histoire de Llewyn Davis, qui a un faux air de Cat Stevens et qui veut percer dans la musique. Seul problème : il est persuadé de pouvoir devenir une star, alors qu’en fait… non. Mais malgré ses défauts évidents – il a... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

40 2
Avatar Embrouille
8
Embrouille ·

La mélodie du malheur

Avec Inside Llewyn Davis, pas d'effluve romanesque, pas de folie des grandeurs, les réalisateurs américains nous offrent là un film intimiste sur un artiste vagabond qui tel un funambule va de canapé en canapé et crèche par ci par là, où l'on veut bien l'accueillir. Ce personnage de Llewyn Davis, magnifiquement interprété par le très prometteur Oscar Isaac, s'inscrit parfaitement dans l'idéal... Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

51 7
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Où est le scrotum de ce putain de chat de merde ?!

Llewyn est un musicien qui affectionne les fonds de bouteilles pour ses fins de soirées. Il boit, squatte les apparts de ses connaissances quitte à dormir au milieu du dépotoir et à l'occas leur tape quelques billets. Llewyn se produit sur scène dans de petites salles lugubres où il joue de la Folk avec sa gratte non sans un certain talent mélomane, mais ne parvient jamais à trouver le succès.... Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

35 1
Avatar FPBdL
7
FPBdL ·

VDM version musicien

(critique à réécrire) Ce qu’il y a de bien avec les frères Coen, qui font pour moi parti des plus grands réalisateurs contemporains, c’est que quasiment à chaque fois je me prends une bonne baffe dans la figure, que cela soit avec Barton Finke, Fargo, The Big Leboswki, The Barber, No Country for Old Men, Miller’s Crossing ou encore A Serious Man. C’est dire donc si j’attendais ce retour... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

50 16
Avatar Confucius
6
Confucius ·

Diamonds in Dust

C'est brutal. Sec. Froid. La folk, ça fait mal, ça serre. Ça se chante seul, guitare en main, face au micro. Il faut que ça frotte, que ça vienne de loin. Le problème, c'est le public. C'est pas la peine de pondre une merveille sur la scène du Gaslight Cafe, de se montrer à vif derrière six cordes et un morceau de bois. Lui il comprend pas, il veut 4 accords et une chanson joyeuse.... Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

42 11
Avatar Black_Key
9
Black_Key ·