Affiche Invasion Los Angeles

Critiques de Invasion Los Angeles

Film de (1988)

They live, we sleep

Le film le plus politique de Carpenter. Un brulot contre les années Reagan aux Etats-Unis. Une dénonciation en règle de la société de consommation, de qui en paye le prix et à qui elle profite. Un film anti-capitaliste qui nage à contre courant de tous ces films anticommunistes de l'époque (un peu comme Les Temps Modernes de Chaplin). Un film politiquement incorrect car Carpenter s'amuse à... Lire la critique de Invasion Los Angeles

88 1
Avatar Samu-L
9
Samu-L ·

Satire à balles réelles (SPOIL)

Agonisant sur le toit d'un immeuble, John Nada tend un doigt d'honneur en guise de dernière parole. Un doigt d'honneur aux flic qui l'ont abattu, un doigt d'honneur au relais télé qu'il vient de bousiller, un doigt d'honneur aux années Reagan. Si la main que l'on voit est celle de Roddy Piper, le fuck adressé est bien celui de John Carpenter. En filmant les pauvres, les... Lire la critique de Invasion Los Angeles

155 8
Avatar Plug_In_Papa
8
Plug_In_Papa ·

Debord décrypté par un ex-catcheur

C'est de loin la meilleure, la plus claire explication possible de ce que Debord essaie de nous faire comprendre dans la Société du Spectacle. Bon, d'accord, les extraterrestres et les lunettes noires qui permettent de voir les ET sous leur réelle apparence, ainsi que les messages subliminaux dans panneaux publicitaires, c'est peut-être pas explicitement dans Debord, mais peu s'en faut. Pour... Lire la critique de Invasion Los Angeles

82 12
Avatar toma Uberwenig
8
toma Uberwenig ·

Submit! Obey ! Marry and reproduce ! Don't think ! Don't question authority !"

They live ! se présente comme une série B de SF sans prétention. Impression qui se révèle trompeuse, car on se rend bien vite compte qu'on est en face d'une vraie satire sociale et politique, qui plus est diablement efficace. Un film jouissif dans ses dialogues, percutant dans ses idées, parsemé d'idées géniales. Un exemple? Les lunettes de soleil "modifiées", permettant aux humains les... Lire l'avis à propos de Invasion Los Angeles

51 4
Avatar Kalian
8
Kalian ·

Capitalism? Nada !

1988. Voilà **John Nada** - un homme libre - débarque à Los Angeles pour y travailler. Il se lie d’amitié avec un ouvrier aussi désœuvré que lui, puis découvre que sous le vernis de la société US, se cacherait un bien étrange secret… Secret que l’on ne peut percevoir qu’à l’aide de lunettes solaires, montrant la réalité telle qu’elle est : des... Lire l'avis à propos de Invasion Los Angeles

20 13
Avatar The Lizard King
8
The Lizard King ·

un film qu'on aurait aimé aimer...

Tout à la fois film d'anticipation, d'aliens et satire de la société de consommation, dans une ambiance bien Carpenteresque, Invasion Los Angeles est un peu l'enfant illégitime de "V" et de "Jack burton dans les griffes du mandarin". Des passages assez pénibles (notamment cette scène de catch aussi inutile qu' éprouvante dans la ruelle), mais un scénar assez bien fichu malgré ses lacunes. On... Lire la critique de Invasion Los Angeles

59 6
Avatar reyda
5
reyda ·

Paranoïaque et teigneux

"Invasion Los Angeles" est avant tout une parabole féroce, et finalement terriblement visionnaire sur le monde ultra-libéral (il est étonnant - et triste - que John Carpenter, qui parlait à l'époque de l'Amérique de Reagan, soit aussi d'actualité en nos années de mondialisation destructrice), déguisée en film de SF un peu bas du front. Bien sûr, le manque de moyens a... Lire l'avis à propos de Invasion Los Angeles

12 5
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

L'homme qui en voyait trop

Une fois n'est pas coutume, suite au bide cinglant en 1986 de son pourtant formidablement drôle Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, John Carpenter reviendra aux petits budgets avec tour à tour Prince des ténèbres en 1987 et Invasion Los Angeles en 1988 (les deux films ayant été produits pour... Lire la critique de Invasion Los Angeles

13 9
Avatar Buddy_Noone
9
Buddy_Noone ·

La parabole détruite

On a beau être un vieux bougon, on se laisse aller comme tout le monde à une tendresse cachée pour le bon vieux Carpenter et il nous arrive de le surnoter sans vergogne d’un ou deux points avec la meilleure volonté du monde. Et puis, un jour, vingt ans plus tard, on en revoit certains qui ne passent plus aussi bien que dans les souvenirs. Mes souvenirs à moi étaient d’ailleurs tellement confus... Lire l'avis à propos de Invasion Los Angeles

95 25
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·

Critique de Invasion Los Angeles par steka

Ce film de Sciences-fiction est à la fois naïf et percutant. Naïf parce que l'invasion secrète d'extra-terrestres est assez peu probable et aussi parce que le « héros » du film est d'une rusticité intellectuelle à toute épreuve. Percutant, parce que si l'on envisage ce film comme métaphore de la réalité, on ne peut qu'y trouver un étrange parfum de vérité. En effet, la domination médiatique,... Lire l'avis à propos de Invasion Los Angeles

10
Avatar steka
7
steka ·