Avis sur

It Must Be Heaven par SansCrierArt

Avatar SansCrierArt
Critique publiée par le

Elia Suleiman vit à Nazarreth, en Palestine. Il part observer la vie à Paris et à New-York.

Le récit enchaine de grands moments de vide, pas mal de clichés et des plaisanteries faciles.

Quitte à enfoncer les portes ouvertes mieux aurait value y aller carrément et remplir ces 1h38mn du burlesque que semble apprécier le réalisateur du film, qui s'avère de plus être un piètre comédien.

Ici, les silences et les 3 phrases de dialogues pseudo poétiques semblent brandis pour parer le film d'une posture intellectuelle qui ne fait guère illusion. On ne retient que la vacuité de l'ensemble.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 565 fois
1 apprécie

Autres actions de SansCrierArt It Must Be Heaven