It Must Be Heaven

2019

2.2K

2.2K

112

6.5

Film de Elia Suleiman · 1 h 42 min · 4 décembre 2019 (France)

Genre : Comédie

Casting (acteurs principaux) :

Grégoire Colin, Vincent Maraval, Natascha Wiese, Alain Dahan, Kwasi Songui, Elia Suleiman, Nael Kanj, Yumi Narita

Pays d'origine :

France, Qatar, Allemagne, Canada, Turquie, Palestine
Casting complet et fiche technique

ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie. Un conte burlesque explorant l'identité, la nationalité et l'appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir « chez soi » ?

voiron

voiron

Elia Suleiman réalise une comédie grinçante, un jeu de miroirs entre son pays et l’Occident.

il y a 2 ans

3 j'aime

3

LecteurAzerty

Un lointain cousin de Tati, même poésie, même légèreté, même décalage d'un petit bonhomme perplexe face à la folie du monde.

il y a plus d’un an

2 j'aime

RenDraner

RenDraner

Il y avait vraiment du Jul !?

il y a 2 ans

1 j'aime

Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper

Critique positive la plus appréciée

Éloge paradoxal

Exercice de style critique : vanter les mérites d’un film qui ne vous plait pas. Il ne faut pas y voir une opportunité purement rhétorique consistant à travailler son sens de l’antithèse, mais bien...

Lire la critique

il y a 2 ans

Christoblog
3
Christoblog

Critique négative la plus appréciée

Prétentieux

Il y a dans le cinéma d'Elia Suleiman un aspect prétentieux qui me gêne vraiment. J'ai l'impression que le réalisateur toise le spectateur de son air supérieur, exactement comme le personnage qu'il...

Lire la critique

il y a 2 ans

B-Lyndon
9
B-Lyndon

Il y aura une Palestine.

Paris est sublime, mais Elia Suleiman n'est pas dupe. La pyramide du Louvre, Notre-Dame (encore charpentée) sont là. Les passantes ressemblent à des mannequins de publicité. Les quais sont propres et...

Lire la critique

il y a 3 ans

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

Boire pour se souvenir...

Depuis la découverte enchantée de son "Intervention Divine" en 2002, il faut bien avouer que le cinéma d'Elia Suleiman n'a pas changé, si ce n'est qu'il s'est même encore (apparemment...) dépolitisé...

Lire la critique

il y a 2 ans

LeaDedalus
9
LeaDedalus

"Le monde entier boit pour oublier, vous êtes le seul peuple à boire pour vous souvenir"

Pas moins de 10 ans après la sortie de son dernier film, Elia Suleiman nous invite, dans It must be heaven, à le suivre à travers une déambulation urbaine qui le conduira à Paris puis à New York. A...

Lire la critique

il y a 2 ans

6nezfil
8
6nezfil

L'homme de Nazareth

Cela faisait 10 ans que Elia Suleiman ne nous avait pas donné de nouvelles et franchement, son ton si particulier a manqué au cinéma mondial. Le jury de Cannes ne s'y est pas trompé, décernant à It...

Lire la critique

il y a 3 ans