Affiche L'Appel de la forêt

Critiques de L'Appel de la forêt

Film de (2020)

Le Thornton flingué

Trahison ! Jacques London au pays de Disney... L'appel de la forêt, c'est le roman de préado qui m'a tiré des larmes quand j'avais 10 ans, m'a mouillé encore les yeux quand je l'ai relu il y a quelques années à ma fille de 8 ans. J'ai revu avec elle avec plaisir la version de Ken Annakin de 1972 en mouillant encore mes yeux sur le générique de fin. Je me pourléchais les... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

13 2
Avatar kapoutche
2
kapoutche ·

Mes vies de chien

Il y a comme un bruit de fond de plus en plus désagréable, aujourd'hui, dès lors que l'on se pique de causer d'un film à effets spéciaux, et cela tant du côté de la critique pro que celui de l'analyse amateur ou du simple (pseudo) cinéphile. Un bruit de fond qui ressemble de plus en plus à une rengaine, un systématisme qui a tout du suspect et du prémâché. Il est en effet de bon ton... Lire la critique de L'Appel de la forêt

34 8
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

Un chien à la fois fidèle à l’homme et à la nature !

Spécialement pour ce remake adaptant le célèbre roman éponyme de Jack London, j’ai visionné récemment deux productions sorties racontant la même histoire, sorties en 1935 et en 1972, pour faire au moins une comparaison précise et explicite entre un remake et les précédentes productions. On sait très bien que les remakes ne sont pas des... Lire la critique de L'Appel de la forêt

13 7
Avatar LeTigre
7
LeTigre ·

La paye de l’art foré.

Il paraît que certains d’entre nous sommes de vieux cons rétifs à toute nouveauté. Ce n’est pas impossible. Une fois ce postulat posé et la jeunesse malodorante partie, parlons donc entre nous. Notez que nous pourrions bien arguer que notre conservatisme ne concerne guère que l’esthétique, que dans d’autres domaines nous sommes plutôt satisfaits de l’abandon du supplice du pal et de... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

13 21
Avatar Duan
6
Duan ·

Critique de L'Appel de la forêt par Nielk

Quand l'écran s'est éteint et quand la lumière est revenue, j'ai vu au fond de la salle Jack London adossé à un mur. Son beau sourire n'illuminait plus son visage et je vis une larme couler sur sa joue. Qu'avait-il donc fait pour mériter cela ? Il fit glisser alors sa casquette pour cacher ses yeux rougis, baissa la tête, se retourna et disparut par une porte dérobée. J'ai bien connu... Lire la critique de L'Appel de la forêt

22 7
Avatar Nielk
1
Nielk ·

Un nouveau Disney

Cette nouvelle version souffre inévitablement de la comparaison avec les deux adaptations les plus célèbres du roman de Jack London : celle de 1935 réalisée par William Wellman avec Clark Gable et Loretta Young, et celle de Ken Annakin en 1972 avec Charlton Heston et Michèle... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

10 2
Avatar Maz
5
Maz ·

Air Buck.

Comme son nom l'indique, L'appel de la forêt est une adaptation du roman éponyme de Jack London. Je ne dis pas fidèle, car elle est tellement triturée pour convenir aux contingences actuelles que c'est presque aseptisé. On suit toujours Buck, un chien robuste qui est enlevé de sa Californie vers le grand froid, dans l'Alaska puis le Yukon, afin de devenir un chien de traineau, qui va... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

2
Avatar Boubakar
4
Boubakar ·

Critique de L'Appel de la forêt par Selenie

Le héros est donc le chien Buck qui n''est pas un animal réel mais un chien en image de synthèse ! Pour un film qui reste un hymne à la nature et un hommage à l'animal il est tout de même ironique, un comble qu'on se soit senti obligé d'avoir recours à un faux chien ! On constate vite que l'oeuvre de Jack London est... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

4
Avatar Selenie
4
Selenie ·

Mutt de chien

Idéfix (West Highland white Terrier) couine devant un arbre déraciné, San-san elle, depuis toute petite chiotte, c'est devant la publicité Royal Canin. Elle remue de la queue dès qu'elle entend le générique de 30 millions d'amis (Berger Allemand), déchiqueta de rage le livre « Chasse à mort » de D.Koontz, celui où le pauvre Einstein... Lire l'avis à propos de L'Appel de la forêt

6 2
Avatar SuperTexasWalker Ranger
5
SuperTexasWalker Ranger ·

Entre ridicule et émouvant, sublime et noyé dans le trop-plein numérique, un film le cul entre deux

Quelque part entre le réalisme de « Croc-blanc » (du même Jack London), le côté infantile de « L’incroyable voyage » et un film d’animation du style « Comme des bêtes », « L’appel de la forêt » a constamment le cul entre deux chaises, voire trois. Si vous êtes d’humeur plutôt niaiseuse (sans que ce terme soit employé de manière péjorative), vous pourrez y trouver votre compte mais si vous... Lire la critique de L'Appel de la forêt

5 1
Avatar Rémy Fiers
5
Rémy Fiers ·