Affiche L'Arche russe

Critiques de L'Arche russe

Film de (2002)

L’éternité en un tour

L’Arche Russe fait partie de ces films qui sont forcément cités un jour pour leur prouesse technique, ce qui peut rapidement les desservir. Unique plan-séquence de 90 minutes sous la forme d’une déambulation du Musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg, il prend tout de suite le risque d’être limité à cette seule performance, voire de n’avoir rien d’autre à défendre... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

24 3
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Arche dérivant sur les flots de l'histoire et de l'art

23 décembre 2001. C'est en cette journée que furent donnés, à 90 minutes d'intervalle, le clap de début et le clap de fin du tournage de L'Arche russe. Et Aleksandr Nikolaïevitch Sokourov entre dans l'histoire cinématographique. Car L'Arche russe est le premier long métrage à être tourné en un seul et unique plan-séquence d'une heure et demie. Un plan qui nécessite des mois de répétitions et... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

18 2
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

Legs d'un désenchanté

L'Arche Russe est un fantasme, un idéal. Le projet infiniment grand de l'historien de formation qu'est Sokourov. Si le cinéma n'est à ses yeux qu'un bien faible compromis artistique, c'est au moyen de ce dernier que le réalisateur russe entame sa déambulation mondaine à travers l'Histoire. Mais cette histoire c'est avant tout de la sienne.... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

22 5
Avatar Chaosmos
8
Chaosmos ·

L'Histoire tel un rêve vogue sur un courant faible et fourbe

Elève de Tarkovski et tout autant spécialiste du plan-séquence, Sokourov a voulu dépasser le maître. Pêché mignon. Ne nous voilons pas la face, si "L'Arche Russe" est aussi connu et distribué en Europe, c'est parce qu'il y a ce plan dont on parle comme d'un objet insolite du livre des records. La question que je me suis posée au bout de dix minutes était la suivante : ce défi... Lire la critique de L'Arche russe

25 22
Avatar OVBC
4
OVBC ·

L’œil fantôme

Un lieu d’Histoire. La quarante-quatrième réalisation d’Alexandre Sokourov, longs et courts-métrages confondus, illustre au pied de la lettre l’expression, en prenant pour point d’ancrage le musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg, ville où réside le grand réalisateur russe, anciennement élève de Tarkovski. Assumant à l’extrême le caractère subjectif de l’œil de la caméra, il va... Lire la critique de L'Arche russe

9 2
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

Critique de L'Arche russe par Chatterleyy

Je crois qu'il faut pas mal regretter de ne pas connaître sur le bout des doigts l'histoire Russe, et puis du coup de passer à côté du "contenu" autre que formel de ce film. Et si ce côté là peut échapper, et peut-être aller jusqu'à ennuyer sur les bords, tout est porté par le contenu esthétique de ce film, qui m'a laissé franchement les quatre fers en l'air. Tout tourner en un seul plan... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

11
Avatar Chatterleyy
8
Chatterleyy ·

Suivez Le Guide

Le défi dément proposé par L’Arche russe est d’embrasser, au gré des pérégrinations du cinéaste et d’un guide improvisé, quatre siècles d’histoire russe dans le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, en un seul plan-séquence de 93 minutes. Il convient d’avouer que cette gageure est relevée avec une virtuosité technique qui force l’admiration. La direction des... Lire l'avis à propos de L'Arche russe

7 1
Avatar Didon Elyssa
5
Didon Elyssa ·

Le visiteur du musée

Quand on pense à l'Arche russe et ce, même sans avoir vu le film, on imagine tout de suite l'aspect purement technique de la chose : unique plan séquence d'une heure et demie en numérique dans le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. L'idée en elle-même peut faire, a priori, crier les plus optimistes à la révolution technologique et les plus pessimistes à l'exercice de style sans saveur, au... Lire la critique de L'Arche russe

12
Avatar Nwazayte
7
Nwazayte ·

L'art, nostalgie de l'idéal

Maître incontesté d’Alexandre Sokourov, Andreï Tarkovski avait ainsi titré l’un des chapitres du Temps scellé : « L’art, nostalgie de l’idéal ». Des mots qui avec puissance font écho aux images élégiaques de L’Arche russe. C’est à juste titre qu’on a beaucoup parlé de ce plan-séquence d’une heure et demie, des milliers d’acteurs et figurants, de ce portait... Lire la critique de L'Arche russe

2
Avatar Little_Nemo
8
Little_Nemo ·

Critique de L'Arche russe par JimAriz

Hitchcock a essayé avec "La Corde" puis on a eu le film d'horreur uruguayen, "La casa Muda" mais un seul a véritablement réussi le défi : Alexandre Sokourov. L'Arche russe a été tourné en 96 minutes un jour de 21 Décembre 2001, le tournage le plus court de l'histoire en somme. 850 acteurs, 1000 figurants menés à la baguette pour un résultat époustouflant. L'Arche russe est une promenade à... Lire la critique de L'Arche russe

3
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·