Advertisement
Affiche L'Arme fatale

Critiques de L'Arme fatale

Film de (1987)

Karma Police

Ceci est une génuflexion devant l'une des pélloches dont je ne me lasserai jamais ! Aujourd'hui c'est mon anniversaire et en guise de cadeau, je me suis payé une énième séance de "Lethal Weapon" et en version longue car plus c'est long, plus c'est bon ! "Lethal Weapon" est également le premier film qui m'a ouvert les yeux et les oreilles quant à la nécessité de regarder un film dans sa langue... Lire l'avis à propos de L'Arme fatale

40 15
Avatar Lazein
10
Lazein ·

La gégène sous la douche.

Le flic, il s'appelle Roger. Il vient d'avoir 50 berges et il sent le poids des années, le bougre. Il a réussi à faire son bonhomme de chemin sans avoir trop de sang sur les mains et pourtant à Los Angeles, parfois, il pleut des gonzesses. C'est un flic à l'ancienne, avec sa petite famille, sa femme qui cuisine toujours aussi mal, son aînée qui grandit, trop. Et ses deux derniers qui essaient de... Lire l'avis à propos de L'Arme fatale

61 17
Avatar DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef ·

Action, humour, connerie et coupe mulet

Los Angeles, les fêtes de noël, le haut d’un gratte-ciel, un soir avec un mélange synthé/saxophone qui sent bon les années 1980. Une jeune fille sous l’effet de la drogue tombe et meurt… L’enquête est confiée à deux policiers aux caractères bien différents qui vont être mené jusqu’à un gros trafic de drogues. Richard Donner prend son temps pour présenter le contexte et surtout les... Lire la critique de L'Arme fatale

28 3
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

J’suis trop jeune pour ces conneries

Je n’ai pas connu : L’effervescence de la coupe mulet, mi-laide, qui se trémousse au gré des mouvements de son propriétaire, mais qui ne se déstructure jamais. Les santiags montantes jusqu’aux genoux, sous ce jeans qui te moule les noix jusqu’au nombril, et qui ont donné les courses poursuites pédestres, mais pas homosexuelles, les plus trépidantes du siècle dernier. Le Smith & Wesson Model... Lire la critique de L'Arme fatale

27 7
Avatar Ricky  Grayson
9
Ricky Grayson ·

Fatal à tout point de vue

Au firmament des buddy movies, cette "Arme Fatale" tient le haut du pavé. Richard Donner nous présente, dans ce qui sera un premier opus, le couple (parfait) formé par Roger Murtaugh (Danny Glover) et Martin Riggs (Mel Gibson). 2 flics de LA que tout oppose mais que tout unit aussi. Il faut bien le dire, l'intrigue en elle même n'a pas grande importance, même si elle intéresse de bout... Lire la critique de L'Arme fatale

20 5
Avatar Anilegna
8
Anilegna ·

Quand Danny rencontre Mel.

Empruntant au "48 heures" de Walter Hill son concept de buddy movie pour le pousser à son paroxysme et en faire un genre majeur du cinéma hollywoodien des 80's, Richard Donner et le scénariste Shane Black imprègne le premier "Leathal weapon" de tout ce qui fera le succès du genre: bande son jazzy au saxo, méchants patibulaires très très méchants, rivalités entre les deux héros se transformant en... Lire la critique de L'Arme fatale

23 3
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Never too old for this shit

Mon premier contact avec la série l'Arme Fatale s'est fait avec le troisième volet qui était à l'époque un de mes films d'action fétiches, le genre de film que tous les jeunes de mon entourage devaient voir à la télé sous peine de passer une bonne partie de la journée a regretter de pas l'avoir fait parce qu'il s'agira forcément de la grande conversation du jour dans la cour de récré. Et un... Lire la critique de L'Arme fatale

32 8
Avatar facaw
8
facaw ·

J'suis trop vieux pour ces conneries .

Une référence du genre buddy movie qui se démarque bien du lot , L'Arme Fatale se concentre plus sur le scénario , ses personnages peu ordinaire et l'action plutôt que sur de l'humour comme c'est souvent le cas dans les buddy movie . Le film a tout de même une touche un peu sombre , le personnage de Mel Gibson "Martin Riggs" , dépressif , suicidaire , alcoolique et drogué sur les bords qui... Lire l'avis à propos de L'Arme fatale

18
Avatar Truman-
7
Truman- ·

Sens ta clause

Croyez-le ou non, j’aborde ici ma première œuvre de commande. Me voilà dans la peau du pigiste ou du jeune rédacteur, tenu de pondre son papier sur un sujet précis (noël), pour une date fixée. La clause est précise, la pression réelle, la patronne inflexible, les relances incessantes. Alors noël, bien sûr, ce sont des tonnes de souvenirs cinématographiques, mais bizarrement, celui qui s’impose... Lire l'avis à propos de L'Arme fatale

33 14
Avatar guyness
7
guyness ·

Critique de L'Arme fatale par Selenie

Le réalisateur Richard Donner signe avec ce film le début d'une saga culte et dans le même temps la déclin d'une grande carrière. Cette année 1987 est un avant et un après, avant ses plus grands films après qui se focalise sur les 4 opus de la franchise, le reste est quaisemment à oublier... Mais "L'arme fatale" reste une date dans la cinéma, énorme succès qui, plus encore que "48 heures" (1983)... Lire la critique de L'Arme fatale

13
Avatar Selenie
7
Selenie ·