Bande-annonce
Affiche L'Espion qui m'aimait

L'Espion qui m'aimait

(1977)

The Spy Who Loved Me

12345678910
Quand ?
6.4
  1. 17
  2. 28
  3. 69
  4. 273
  5. 909
  6. 1970
  7. 1832
  8. 638
  9. 119
  10. 68
  • 5.9K
  • 141
  • 726

Pour retrouver des sous-marins nucléaires russe et britannique qui ont mystérieusement disparu, James Bond fait équipe avec l'agent soviétique Anya Amasova. Leur mission les conduit à affronter un ennemi des plus dangereux en la personne de Requin, un géant de plus de 2 m quasiment indestructible...

Casting : acteurs principauxL'Espion qui m'aimait
Casting complet du film L'Espion qui m'aimait
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Espion qui m'aimait
VS
Avatar Docteur_Jivago
6
La Détente

Dixième mission pour l'agent Bond et troisième pour Roger Moore, The Spy who loved me permet enfin à celui-ci d'avoir un script potable et une réalisation à la hauteur ! Youhou !! L'attente était longue ! Certes que deux films, mais ils ne passent pas très vite, et il aura fallu que l'on retrouve une intrigue mêlant notre agent préféré à la Guerre Froide pour que Moore ait un bon film. Il le doit notamment à Lewis Gilbert, qui y arrive malgré des problèmes à la production,...

34 15
No, no. After you Miles. / Good morning, Major Boothroyd.

Remake à peine déguisé de On ne vit que deux fois, c’est donc dans une ambiance de déjà-vu que Roger Moore continu sa progression, semblant perdre un peu plus à chaque nouveau film sa désinvolture. Elle est bien encore présente, Bond n’étant pas avare en décontraction et bon mot face à sa partenaire Triple X entre autre, mais il se fait aussi encore plus brute et plus dur que précédemment face à l’ennemi. L’affrontement avec Stromberg vire au déchaînement de la part de Bond (le chargeur y... Lire l'avis à propos de L'Espion qui m'aimait

Critiques : avis d'internautes (80)
L'Espion qui m'aimait
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Quand on est en Égypte, il faut se livrer à une visite approfondie de ses trésors !

Cette nouvelle mission a failli ne pas voir le jour, les studios EONS et les producteurs Albert R. Broccoli et Harry Saltzman ont rencontré de nombreuses difficultés juridiques et financières depuis la sortie du précédent opus, suffisamment assez pour retarder la mise en œuvre du dixième opus pendant près de trois ans. Ce n'est peut-être pas... Lire l'avis à propos de L'Espion qui m'aimait

25 8
Avatar LeTigre
9
LeTigre ·
L'espion qui réussissait enfin

De mieux en mieux Roger Moore ! Très agréablement surpris par la qualité du film ! Dès les premières minutes du film, on rentre dans l'histoire. Il faut dire que la séquence pré-générique en ski est génial ! Cette histoire est d'ailleurs très intéressante à suivre, j'ai beaucoup aimé. C'est surtout le fait d'allier 2 espions qui m'a plu, qui plus est un espion britannique et une espionne russe.... Lire l'avis à propos de L'Espion qui m'aimait

5 6
Avatar Jonathan_H
8
Jonathan_H ·
Découverte
Licence to Kiel

En ce jour funeste, je me suis dit qu'il fallait peut-être écrire une petite bafouille sur un James Bond, ça faisait longtemps en plus. The Spy Who Loved Me, c'est vraiment l'un des films déclencheurs de ma passion pour Bond, le genre de film que quand quand tu le vois à 10 ans dans un magasin de télé, tu restes devant pendant que tes parents sont aller faire les courses et après vont faire... Lire la critique de L'Espion qui m'aimait

32 8
Avatar Bondmax
7
Bondmax ·
Nobody does it better

James Bond doit contrecarrer les plans de Karl Stromberg, un armateur milliardaire fou et amoureux de l'océan qui veut aggraver la guerre froide en détruisant des villes russes et occidentales avec des sous-marins nucléaires soviétiques et de l'OTAN capturés grâce à son pétrolier géant. Il doit faire équipe avec l'agent soviétique Anya Amasova, dont il a tué l'amant lors d'une mission... Guy... Lire la critique de L'Espion qui m'aimait

19 8
Avatar Jackal
7
Jackal ·
Gare au requin !

Cette troisième aventure avec Roger Moore est assurément la meilleure avec l'acteur. Après L'Homme au pistolet d'or qui avait fait nettement mieux que le moyen Vivre et laisser mourir, la qualité grimpe encore d'un cran pour notre plus grand plaisir. Au programme donc : un scénario plus ambitieux, pas mal de scènes cultes (le combat nocturne aux... Lire la critique de L'Espion qui m'aimait

15
Avatar Libellool
8
Libellool ·
Toutes les critiques du film L'Espion qui m'aimait (80)
Bande-annonce L'Espion qui m'aimait
Vous pourriez également aimer...