👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La Ière Guerre Mondiale apparaît au début du film de François Dupeyron, puis n'est évoquée qu'à travers un hôpital. Le roman de Marc Dugain (1998) et son adaptation parlent des gueules cassées, ces soldats défigurés durant la Grande Guerre. Ces hommes qui, malgré eux, ont fait évoluer la chirurgie esthétique à travers des réparations faciales et des masques.

C'est ce que dévoile en grande partie le film. D'un côté, des médecins qui essayent de redonner un visage à ces gens défigurés. De l'autre, ces derniers essayant de vivre avec et qui doivent aussi faire face au regard des autres. Si les médecins sont bienveillants et prennent soin d'eux, ce n'est pas forcément le cas de proches ou des gens en général. A l'image de cette séquence terrible où un homme (Xavier de Guillebon) est rejeté par sa famille venue le voir à l'hôpital. La violence ne vient pas du front, ni de ces visages défigurés (auxquels on se familiarise très vite sans être choqué), mais bien du regard des autres qui peut être désastreux pour la reconstruction physique et surtout psychologique de ces gens.

La redécouverte du monde ne sera pas non plus de tout repos et l'on assistera à l'une des scènes les plus marquantes du film : celle où une enfant regarde le personnage d'Eric Caravaca et passe de la peur au rire. Si une enfant est capable de regarder une gueule cassée, alors les adultes le peuvent aussi.

A cela rajoutez l'entraide entre les patients, chacun se soutenant malgré les épreuves. Cela se ressent notamment lorsque Caravaca prend sous son aile le personnage d'Isabelle Renauld, infirmière touchée au visage et rejetée par sa famille elle aussi. La chambre des officiers est un film souvent dur, mais aussi terriblement émouvant, humain et nécessaire.

Borat8
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Journal de bord 2019 et Mad France (2000-2019)

il y a 2 ans

La Chambre des officiers
batman1985
10

Critique de La Chambre des officiers par batman1985

Film que j'avais vu étant plus jeune et qui m'avait énormément touché à l'époque. J'avais adoré mais petit à petit j'en perdais un peu le souvenir et je voulais savoir si une nouvelle vision ne...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

1

La Chambre des officiers
-Marc-
8

Les gueules cassées

Passé le premier quart d'heure légèrement plombé par les inévitables poncifs idéologiques de notre cinéma national, "la chambre des officiers" est un vrai film sur un vrai sujet. C'est une chose que...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

La Chambre des officiers
Boubakar
7

Gueules cassées, âmes brisées.

Quand on parle de la Première guerre mondiale, il est rarement évoqué le sort des gueules cassées, ces soldats revenus du champ de bataille avec de graves blessures sur le visage, voire celui-ci en...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime

3

Les Aventuriers
Borat8
9

L'aventure c'est l'aventure

Fort Boyard est diffusé en France depuis 1990 et a connu plus d'une version étrangère. La particularité du jeu est que le fort est un décor unique pour chaque version, monument historique situé dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Eternal Sunshine of the Spotless Mind
Borat8
9

Everybody's gotta learn sometime

Après une première collaboration bien loufoque (Human Nature, 2001), Michel Gondry et le scénariste Charlie Kaufman se lançaient dans cette histoire de voyage mental un peu dans le sillon de Dans la...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

6

Play
Borat8
9
Play

Va et regarde

Souvent considéré comme de la simple vidéo subjective ou un ensemble de vidéos compilées, le found footage veut surtout dire "enregistrement trouvé". Ce qui correspond bien au Projet Blair Witch...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime