Avis sur

La La Land par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Follement romantique, nostalgique, triste. La La Land rend hommage à l'âge d'or hollywoodien et le fait de belle manière. La musique n'est pas une compétition comme dans Whiplash, le premier film de Damien Chazelle. Cependant, elle fait partie intégrante des personnages. De leur vie personnelle et professionnelle. Et pas que la musique. Mais la scène en général. L'art.

La La Land, c'est l'histoire de deux jeunes gens qui s'aiment, qui veulent s'aimer, qui s'en donnent la chance. Ce qui est le thème des passages dansés et chantés virtuosement filmés en plan-séquence. Mais qui se heurtent à leurs opportunités professionnelles lorsqu'elles apparaissent devant eux et qu'un choix s'impose.

Car il est compliqué de percer dans le monde du spectacle. Sebastian est un pianiste de jazz refusant de moderniser son style tandis que Mia a du mal à percer, enchaîne les castings sans succès et en vient à se demander si elle est vraiment faite pour jouer la comédie. Et lorsque la situation se débloque du jour au lendemain (il ne faut parfois pas se demander pourquoi, c'est le fruit du hasard, une rencontre, un coup de chance) se pose l'éternelle question de savoir si on peut concilier vie amoureuse et vie professionnelle. Quand on est amené à voyager, à être en tournée donc tout le temps sur les routes, entre deux avions, dans un hôtel, on a déjà un élément de réponse.

J'ai eu envie à la fin de les voir apaisés tous les deux. C'est le cas...oui et non. Ils font ce qu'ils aiment profondément faire. Et c'est un luxe qu'on ne peut pas toujours s'offrir. Pouvoir faire de la musique ou du cinéma, c'est plus amusant que d'aller travailler à l'usine ou d'être serveuse. Mais sentimentalement, comme pour Whiplash, ce qui serre le cœur, et on le voit à travers le rêve final de Sebastian et leur échange de regard, c'est tout ce qu'ils ont raté. Tout ce qu'ils auraient pu vivre, construire, si ça s'était passé autrement. Rien d'irrémédiable. La vie est longue. Et ils sont jeunes. J'essaie de positiver. Avec les réseaux sociaux aujourd'hui, c'est très facile de rester en contact. Au moins, ils auront défini leurs priorités et se seront accomplis professionnellement. Ce n'était pas gagné d'avance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 80 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Incertitudes La La Land