Affiche La Roue

Critiques de La Roue

Film de (1923)

De l'acier aux glaciers

Abel Gance, toutes considérations chronologiques mises de côté, pourrait constituer avec son impressionnante fresque de 7 heures La Roue une sorte de chaînon manquant, un trait d'union entre le cinéma soviétique des années 20 et 30 (pour toute sa puissance expérimentale et symbolique) et le cinéma français des années 30 (dans la veine du réalisme poétique). Sauf que l'on est ici à l'orée des... Lire l'avis à propos de La Roue

5 2
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Nos émotions sur grand écran

Le titre est simple et pourtant l'entreprise est vaste, considérable et périlleuse, mais surtout le thème est universel. A croire que les plus grandes oeuvres ne parlent que de nous et ne veulent qu'une chose, nous parler à nous, au plus près, le plus fort possible. La roue est une oeuvre immense, une montagne qu'il faut escalader, durement, péniblement pour pouvoir, à la fin, contempler ses... Lire l'avis à propos de La Roue

10 1
Avatar misterblonde
9
misterblonde ·

Sur de bons rails

4h33, telle est la durée maximale connue à ce jour pour La roue (1923). Après restauration et reconstitution, ce film réalisé par Abel Gance frôle les 7 heures (6h53) et s’étend sur un prélude et quatre « époques ». Le travail de restauration titanesque mené pendant cinq ans est à la démesure de l’ampleur d’un film-monstre annonciateur du Napoléon vu par Abel... Lire la critique de La Roue

Avatar In_Cine_Veritas
9
In_Cine_Veritas ·

La roue, A. Gance (1923)

Synopsis : Le mecanicien Sisif a recueilli au cours d'un accident une petite orpheline, Norma. Plus tard elle suscitera en lui une passion irraisonnee.Alors que les superproductions s'enchainent dans les contrées hollywoodiennes, beaucoup de nouveaux mouvements émergent du côté européen. L'expressionnisme allemand a certes la cote mais, du côté français, le cinéma... Lire la critique de La Roue

3
Avatar HALLUciné
6
HALLUciné ·

Critique de La Roue par Ygor Parizel

Considéré comme étant un chef-d'oeuvre du cinéma muet français La Roue d'Abel Gance est assez décevant au final pour moi. Il y a certes l'audace formelle de Gance avec l'utilisation de toutes les techniques de prises de vues et de montages connues, des plans avec un impact visuel fort, des séquences d'actions aux découpages frénétiques, un symbolisme et une esthétique mécanique ayant... Lire la critique de La Roue

Avatar Ygor Parizel
6
Ygor Parizel ·