👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Selon la légende, c'est au cœur de l'opéra de Paris qu'un fantôme hanterait les coulisses et effrayerait les artistes, dirigeant et spectateur. Mais un beau jour, la réalité prend le pas sur la légende et un fantôme menace la direction si une jeune cantatrice n'obtient pas le premier rôle dans une pièce à venir... Puis d'étranges incidents surviennent.

Deuxième adaptation de l'oeuvre de Gaston Leroux après celle réalisée en 1916 par Ernst Matray, Rupert Julian nous emmène dans l'opéra et ses coulisses suivre ce fantôme sur lequel il laisse planer le mystère pendant une bonne partie du film. Il met peu à peu son intrigue en place avec une angoisse qui se fait de plus en plus forte plus les agissements du fantômes le sont, jusqu'à enfin confronter les deux protagonistes et mettre en place un triangle amoureux entre une jeune femme d'abord fascinée puis effrayée lorsqu'elle découvre le fantôme, ce dernier que Rupert Julian rend torturé et fascinant et enfin Raoul de Chagny, un vicomte amoureux d'elle.

Rupert Julian mêle plusieurs genres avec brio, faisant de son film un mélodrame fantastique, romantique et angoissant. L'histoire est assez classique mais traitée efficacement et presque 90 ans après sa sortie, le film n'a rien perdu de sa puissance et de ses émotions. Bien rythmé, le film nous tient en haleine de bout en bout, Julian met en place un suspense tout le long présent, la tension est réelle lorsqu'il le faut et il sait rendre son film touchant. Il nous transporte dans cet opéra et met en place une atmosphère lourde et fascinante.

"Le fantôme de l'opéra" bénéficie aussi d'une excellente reconstitution, que ce soit pour les scènes du bal ou celle dans les bas-fonds de l'opéra, les décors sont incroyables, faisant parfois penser à des tableaux avec des personnages évoluant à travers ceux-ci. Le couple formé par la magnifique Mary Philbin et Lon Chaney fonctionne parfaitement. Ce dernier crève l'écran à chacun de ses apparitions grâce à une incroyable présence et un maquillage novateur et réussi. Il retranscrit bien le mal être et la torture intérieur de son personnage.

Un classique à la hauteur de sa réputation, mélange d'horreur et de romantisme avec puissance et intensité. Magnifié par d'excellents décors et interprétations, le roman de Leroux connaîtra plusieurs adaptations plus ou moins respectées que ce soit sous la direction de Dario Argento, Brian De Palma, Joel Schumacher ou encore Arthur Lubin.
Le Fantôme de l'opéra
clairemouais
9

On ne vantera bien sûr pas l'intelligence de Christine.

Précisons de suite que les conditions pour apprécier le visionnage étaient toutes là : pas de film depuis une quinzaine de jours + aucune connaissance préalable sur l'oeuvre + un accompagnement piano...

Lire la critique

il y a 9 ans

18 j'aime

4

Le Fantôme de l'opéra
MrOrange
5

Critique de Le Fantôme de l'opéra par MrOrange

Je suis entièrement d'accord avec ce qu'a dit Obben sur cette oeuvre. Il existe dans ce bas monde des films parfaits objectivement, avec une bonne utilisation de la musique, une photographie...

Lire la critique

il y a 8 ans

13 j'aime

1

Le Fantôme de l'opéra
Sergent_Pepper
7

A fright at the opera

L’un des premiers films du catalogue Universal Monsters, qui fleurira avec l’avènement du parlant prend sa source, comme souvent, dans un mythe européen, et plus précisément français. En adaptant le...

Lire la critique

il y a 1 an

8 j'aime

3

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

137 j'aime

40