👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Le Genou de Claire

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

Lumière d'été

Peinture incroyablement touchante d'un été lumineux au bord du Lac d'Annecy, et de la ridicule mais émouvante complexité de jeux amoureux précieux et puérils, "le Genou de Claire" est le cinquième...

Lire la critique

il y a 6 ans

Ugly
6
Ugly

Conte intimiste

J'ai un étrange et singulier rapport avec le Genou de Claire, c'est un film qui m'agace et me fascine à la fois. Ca m'agace parce c'est du Rohmer et que ça bavasse et ça bavasse sans s'arrêter, mais...

Lire la critique

il y a 3 ans

K1000
10
K1000

Le spectateur séduit.

Séduire, c'est capter le désir de l'autre en donnant son propre désir en représentation. Egalement, le film se donne comme une véritable séduction : il construit pour le spectateur une place instable...

Lire la critique

il y a 12 ans

JanosValuska
9
JanosValuska

Le berceau de la séduction.

Il faut encore une fois souligner la peinture estivale et enchanteresse que fait Rohmer du lieu qu’il met en scène, en l’occurrence d’Annecy, de ces abords de lac englobés par ces flancs de...

Lire la critique

il y a 8 ans

Léo_Chupin
3

Et ça papote, ça papote

Ah, Rohmer, sujet d'adoration par la critique depuis toujours, emblême de la lutte des artistes créateurs intimistes contre le cinéma soi-disant impersonnel et industriel des blockbusters forcément...

Lire la critique

il y a 8 ans

RédacJack
2
RédacJack

Le glaire du Gnou

Ah une adolescente moche, qui joue à peu près aussi bien qu'Omar Sy, nous la joue philosophe du dimanche devant un vieux snob... Du blabla pour Bobos écrit sans talent, mis en scène à la façon d'un...

Lire la critique

il y a 6 ans

Andika
8
Andika

Les nymphettes de l'été

Le Genou de Claire est le premier film de Rohmer dont j'ai entendu parler mais c'est le quatrième que je vois. Encore un été ensoleillé, mais cette fois-ci, le personnage principal est Jérôme,...

Lire la critique

il y a 3 ans

chanette
1
chanette

Les aventures sans aucun intérêt de Monsieur Dugenoux

Tout pour déplaire : à part Brialy et Luchini la direction d'acteurs est abominable (les acteurs qui ont du métier ne manquent pourtant pas, pourquoi aller chercher des gens qui ne savent pas jouer...

Lire la critique

il y a 3 ans

Neko-Chan
4
Neko-Chan

Un genou qui manque de chair

Premier long-métrage d'Eric Rohmer à être visionné par ma modeste personne, je savais d'avance qu'il s'agirait d'un film bavard, où l'action brille par son absence, mais j'en avais également entendu...

Lire la critique

il y a 8 ans

Moorhuhn
6
Moorhuhn

Aussi sympathique qu'agaçant...

Mon premier Rohmer et j'en ai une drôle d'impression. Plusieurs aspects du film m'ont plutôt agacé mais en fin de compte j'en suis ressorti plutôt satisfait, j'ai relativement apprécié ce...

Lire la critique

il y a 9 ans