Le Grand Méchant Renard

Avis sur Le Grand Méchant Renard et autres contes

Avatar Mr_Step
Critique publiée par le

J'ai beau adorer déverser ma haine sur les films médiocres que je vois en salles (cette purge de "Song to Song"...), ça faisait un moment que je ne m'étais pas attelé à la chronique d'un long-métrage enthousiasmant. Et enthousiasmant, ce "Grand Méchant Renard" l'est certainement !

Basé sur une bande dessinée de Benjamin Renner (que ne ne connaissais pas) et co-réalisé par lui-même, ce film se compose en fait de trois histoires, présentées comme différentes pièces de théâtre jouées par une troupe d'animaux bien de chez nous (le renard, le loup, le lapin, le chien, la poule, etc...).
En plus d'être drôle, cette présentation nous renvoie à une position de parents ayant accompagné leur gosse au spectacle de fin d'année de l'école et facilite donc grandement l'immersion dans cet univers enfantin.
En fait, le film joue continuellement sur plusieurs niveaux d'humour, de compréhension. A la manière d'un Goscinny, les auteurs/réalisateurs touchent autant l'innocence de plus jeunes (je suis allé voir le film dans une salle bondée de gamins hilares) que l'ironie et le second degré, voir le cynisme, des plus grands.
La première histoire, tournant autour d'une cigogne peu disposée à livrer un bébé et profitant de la gentillesse/bêtise des animaux de la ferme pour leur refiler le sale boulot, est totalement déjantée. La candeur et la débilité des protagonistes sont réellement jouissives, d'autant plus que les doubleurs font un travail incroyable.
Les gags s'enchaînent de manière imprévisible et sont parfois totalement disproportionnés. Là où l'enfant rit des malheurs vécus par nos compères poilus, l'adulte est fasciné par l'audace des scénaristes, ne reculant devant aucune absurdité pour rendre l'histoire à la fois touchante et trépidante. Pour m'aventurer dans les comparaisons malhabiles, ce premier court métrage pourrait être un mélange de "Kaamelott" de Astier, de Gosciny (Astérix particulièrement) et des Monthy Python.
La deuxième histoire est celle qui donne son titre au film. Après le grand 8 que constituait le première pièce, on se retrouve dans une ambiance plus calme et intimiste. L'histoire se concentre en effet sur ce "Grand Méchant Renard" rêvant d'égaler le loup dans la terreur qu'il inspire, mais que personne ne prend au sérieux. Touchant et parfois incroyablement drôle, ce second conte est aussi plus classique. Les rares scènes se déroulant à l'intérieur de la ferme nous montrent des rapports de force hilarants entre les animaux (le chien et les poules, notamment), qui ne sont pas sans rappeler les meilleures scènes de "Astérix et le domaine des Dieux" (les négociations entre les esclaves et l'officier romain).
La dernière pièce est une sorte de conte de Noël. Plus classique, cartoonesque et prévisible que les autres, il est sauvé par le retour du lapin et du canard idiots, et par quelques scènes désopilantes.

Pour ce qui est de la technique, les dessins sont beaux mais ne tombent jamais dans la démonstration et sont totalement au service de l'action débridée et des personnages, toujours attachants. L'animation est également excellente.
Enfin, je me répète, mais les doubleurs m'ont totalement bluffé dans ce film. Chacun semble avoir trouvé l'intonation parfaite pour donner vie aux personnages, leur insuffler une réelle âme.
Les personnages semblent toujours partagés entre leur apparence d'animaux de fables et un statut bien plus actuel d'archétypes de la société moderne (le chien concierge, la poule présidente d'association de parents d'élèves...). Sans ces prouesses vocales, le mélange aurait sans doute moins bien pris.

En fait, je me rends compte que j'ai pas grand chose à dire sur ce film. J'avais juste envie de parler de quelque chose que j'avais aimé, pour une fois, et de le recommander chaudement !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 405 fois
4 apprécient

Mr_Step a ajouté ce film d'animation à 4 listes Le Grand Méchant Renard et autres contes

Autres actions de Mr_Step Le Grand Méchant Renard et autres contes