Affiche Le Journal d'une femme de chambre

Critiques de Le Journal d'une femme de chambre

Film de (1964)

Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens

La filmographie de Buñuel compte plusieurs facettes : il y a la veine surréaliste, qui s’exprime dans ses premiers films (Un chien andalou, L’âge d’or), mais également dans certains de ses derniers (L'Ange exterminateur, Le Fantôme de la liberté, Le Charme discret de la bourgeoisie). Et puis il toute une série de films, mes préférés, produits majoritairement pendant sa période française, qui... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

60 2
Avatar gallu
9
gallu ·

Une campagne de calomnies et de dénigrements

Ce journal d'une femme de chambre est sans doute un des films de Buñuel dont la facture est la plus classique. Respectant en cela la roman dont il est inspiré (même si transposé 30 ans après), le film épouse comme il se doit les obsessions du maitre du surréalisme: les bourgeois, l'église (de manière feutrée pour cette dernière) et la politique sont encore une fois présentés sous un jour peu... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

38 10
Avatar guyness
7
guyness ·

Douce France, douce saveur de Vichy

La satire sociale à son sommet : riches, pauvres, jeunes, vieux, bourgeois, religieux, prolétaire ou encore militaire, personne n'échappe au regard inquisiteur de Luis Buñuel, personne ne sort indemne du jeu de massacre orchestré par le maître du surréalisme ! Premier film français, adaptation de l'œuvre éponyme d'Octave Mirbeau et surtout première collaboration avec... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

26 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Célestine à la campagne

Je ne suis pas très familier avec Buñuel, c'est sûrement pourquoi j'ai autant d'a priori sur le bonhomme. En effet, je m'imaginais un film imbuvable, plus expérimental et conceptuel que narratif. Heureusement que l'erreur ne se traduit pas par un hémorroïde en plus, sinon je ne pourrais plus m'asseoir depuis longtemps ! Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce film, ce sont les... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

11
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Heureusement Jeanne

Ce film culte, m'a déçu. Seule la mise en scène m'a séduit entièrement. Et Jeanne Moreau, qui je l'avoue, me fascine dans tous ses films. J'ai lu quelques critiques qui mettaient en cause sa froideur. À mon avis ce jeu correspond très bien au personnage de Célestine. Les seconds rôles sont bien tenus. À part Michel Piccoli, que j'ai trouvé terriblement gauche et emprunté. Bien sûr le... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

7 9
Avatar Jean-François Thibaud
6
Jean-François Thibaud ·

Critique de Le Journal d'une femme de chambre par Poison_Ivy

Un film plutôt sympathique. Il y a des scènes très drôles et qui sont de très bons exemples de l'humour acerbe de Buñuel: la conversation entre la maitresse et le curé sur le problème de la sexualité de son mari" un peu trop vigoureux" est excellente. Les acteurs, Piccoli et Moreau, sont assez bons et le personnage du vieux baron fétichiste de chaussure est complètement loufoque. Malgré ça, il... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

3
Avatar Poison_Ivy
6
Poison_Ivy ·

L’Epidémie.

C’est le premier film de la période française de Luis Buñuel et c’est probablement son plus sombre, autant dans son portrait de la bourgeoisie, des classes modestes que de l’Histoire en marche. Cloisonnement individuel d’un côté où chaque personnage, au sein d’une même famille ou dans la relation de voisinage, évolue dans sa propre cage, dans un renoncement et une consommation de son confort... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

2
Avatar JanosValuska
9
JanosValuska ·

Critique de Le Journal d'une femme de chambre par Garcia

Ce film de Bunuel à l'avantage de décrire assez bien, sur un mode réaliste, la grande bourgeoisie de campagne et sa domesticité. Les personnages sont dépeints comme bêtes, méchants et libidineux sous couvert de civilité et de sociabilité. Mais pour moi l'intérêt du film s'est arrêté là, étant donné que le personnage principal interprété par Jeanne Moreau ne laisse transparaître aucune... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

4 2
Avatar Garcia
5
Garcia ·

Misanthrope mais délicieux

Qu'on arrête de dire que les films de Buñuel sont des critiques de la bourgeoisie, ce n'est pas seulement la bourgeoisie qu'il critique c'est la nature humaine. (à ce que je sache la pire ordure du film, joué par Géret, n'a rien d'un bourgeois !) On n'a pas assez insisté sur le rôle de Michel Piccoli, pourtant excellent comme à ses habitudes. Jeanne Moreau est sublime dans ce rôle où tout le... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

1
Avatar estonius
10
estonius ·

Le duel vain de Célestine et notre bouillonnement intérieur

Jeanne Moreau,actrice entière et femme engagée,ne pouvait trouver que de la matière dans cette femme de chambre débarquant dans une maison dégénérée.Bourgeois et domestiques ne valent pas mieux dans cette histoire où les bas instincts ressortent, où les libidos plus ou moins affirmées s'affichent où le jeu de rôles vire vite au malsain. Célestine est cependant une âme qui ne renonce pas à se... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

3
Avatar Specliseur
7
Specliseur ·