Affiche Le Journal d'une femme de chambre

Critiques de Le Journal d'une femme de chambre

Film de (1964)

Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens

La filmographie de Buñuel compte plusieurs facettes : il y a la veine surréaliste, qui s’exprime dans ses premiers films (Un chien andalou, L’âge d’or), mais également dans certains de ses derniers (L'Ange exterminateur, Le Fantôme de la liberté, Le Charme discret de la bourgeoisie). Et puis il toute une série de films, mes préférés, produits majoritairement pendant sa période française, qui... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

52 2
Avatar gallu
9
gallu ·

Une campagne de calomnies et de dénigrements

Ce journal d'une femme de chambre est sans doute un des films de Buñuel dont la facture est la plus classique. Respectant en cela la roman dont il est inspiré (même si transposé 30 ans après), le film épouse comme il se doit les obsessions du maitre du surréalisme: les bourgeois, l'église (de manière feutrée pour cette dernière) et la politique sont encore une fois présentés sous un jour peu... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

33 10
Avatar guyness
7
guyness ·

Douce France, douce saveur de Vichy

La satire sociale à son sommet : riches, pauvres, jeunes, vieux, bourgeois, religieux, prolétaire ou encore militaire, personne n'échappe au regard inquisiteur de Luis Buñuel, personne ne sort indemne du jeu de massacre orchestré par le maître du surréalisme ! Premier film français, adaptation de l'œuvre éponyme d'Octave Mirbeau et surtout première collaboration avec... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

20 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Célestine à la campagne

Je ne suis pas très familier avec Buñuel, c'est sûrement pourquoi j'ai autant d'a priori sur le bonhomme. En effet, je m'imaginais un film imbuvable, plus expérimental et conceptuel que narratif. Heureusement que l'erreur ne se traduit pas par un hémorroïde en plus, sinon je ne pourrais plus m'asseoir depuis longtemps ! Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce film, ce sont les... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

9
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Heureusement Jeanne

Ce film culte, m'a déçu. Seule la mise en scène m'a séduit entièrement. Et Jeanne Moreau, qui je l'avoue, me fascine dans tous ses films. J'ai lu quelques critiques qui mettaient en cause sa froideur. À mon avis ce jeu correspond très bien au personnage de Célestine. Les seconds rôles sont bien tenus. À part Michel Piccoli, que j'ai trouvé terriblement gauche et emprunté. Bien sûr le... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

5 9
Avatar Jean-François Thibaud
6
Jean-François Thibaud ·

Critique de Le Journal d'une femme de chambre par Garcia

Ce film de Bunuel à l'avantage de décrire assez bien, sur un mode réaliste, la grande bourgeoisie de campagne et sa domesticité. Les personnages sont dépeints comme bêtes, méchants et libidineux sous couvert de civilité et de sociabilité. Mais pour moi l'intérêt du film s'est arrêté là, étant donné que le personnage principal interprété par Jeanne Moreau ne laisse transparaître aucune... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

4 2
Avatar Garcia
5
Garcia ·

La peinture morne de la bourgeoisie décrépie selon Luis Bunuel. Avec Jeanne Moreau. Abordable...

Après "Viridiana", voici donc "Le journal d'une femme de chambre". Date de sortie française : 1964. Plus accessible que le précédent de par une trame plus filiforme, ce Bunuel a du mal à se caractériser. Alors oui, Luis fait du Bunuel. Voici donc deux points que je vais aborder. D'abord, Luis met en scène cette femme de chambre (Jeanne Moreau), l'illumine par endroit, l'assombrit dans... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

1 1
Avatar brunodinah
6
brunodinah ·

Remarquable cruauté

Voyant hier le DVD dont j’appelais naguère de mes vœux l’édition, je trouvais la qualité intrinsèque du film remarquable et les acteurs étincelants (pourtant j’ai trouvé Michel Piccoli moins bon que je ne me le rappelais, en net retrait en tout cas par rapport aux autres protagonistes), mais surtout la transposition historique m’a gêné. Assurément, Luis Bunuel et son scénariste... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

3
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

Célestine déracinée

Inondé du bleu de l'envoûtante Léa Seydoux, je découvre hier soir l'oeuvre d'un cinéaste à l'origine de nombreuses dissensions. Comble absolu : c'est cette dernière et le business cinématographique simplet qu'elle engrange en deux battements de cils, ainsi que la réadaptation de Benoit Jacquot (2015) qui me poussèrent tout honteux à entrer dans l'oeuvre de ce que je considérais déjà, malgré... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

2
Avatar Hilàrio Matias Da Costa
7
Hilàrio Matias Da Costa ·

Le duel vain de Célestine et notre bouillonnement intérieur

Jeanne Moreau,actrice entière et femme engagée,ne pouvait trouver que de la matière dans cette femme de chambre débarquant dans une maison dégénérée.Bourgeois et domestiques ne valent pas mieux dans cette histoire où les bas instincts ressortent, où les libidos plus ou moins affirmées s'affichent où le jeu de rôles vire vite au malsain. Célestine est cependant une âme qui ne renonce pas à se... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

2
Avatar Locke_2
7
Locke_2 ·