La banalité des apparences

Avis sur Les Apparences

Avatar Ismael24
Critique publiée par le

Bon soyons franc ce n’est pas vraiment passionnant. Ce n’est pas que le film comporte objectivement de gros défauts, il est plutôt bien réalisé, « bien ficelé » comme l’on dit, avec son lot de situations malaisantes, de rebondissements plus ou moins prévisibles, de comédiens expérimentés, etc. Bref il coche toutes les cases du cinéma de divertissement « pro », de la grosse production bien huilée.

Le vrai problème c’est qu’on a l’impression d’avoir déjà vu des centaines de fois ce genre de chose. Ces histoires de grands bourgeois, pourris de l’intérieur derrière leur vernis social, infidèles, jaloux, manipulateurs, voir éventuellement meurtriers, sont une grande spécialité du cinéma français. Tout cela a déjà été montré, traité, en mieux ou en moins bien (souvent en mieux quand mieux) maintes fois par Chabrol ou par d’autres. Seule originalité, à la place de Paris ou de je ne sais quel château de province, c’est une capitale étrangère (Vienne en l’occurrence) qui tient lieu de toile de fond. Mais au final ça reste quand-même moyennement dépaysant, surtout quand les personnages font très parisiens.

Benjamin Biolay est de retour dans son énième rôle de mec hautain, arrogant et méprisant (d’ailleurs je crois ne l’avoir jamais rien vu faire d’autre au cinéma). Quand à Karin Viard, j’ai l’impression qu’elle est désormais incontournable dans les rôles dramatiques de femme mure dans la tourmente. Elle est en train de devenir la Meryl Streep française. Ce qui pour le coup est plutôt un compliment.

A noter toutefois qu’à la toute fin du film -l’avant dernière scène je crois-, il semble enfin se passer quelque chose. Soudain la glace se brise, les personnages se lâchent, parlent avec leurs tripes. On se dit que ça bouge un peu enfin. Mais pas de chance en fait c’est déjà terminé. Si cette avant dernière scène avait été le début du film, on tenait peut être quelque-chose d'intéressant.

Pour finir le précédent film de Marc Fitoussi, « Maman à tort » était bien meilleur et laissait présager une direction de carrière assez différente, peut être plus orienté vers le cinéma social ou contestataire. En tout cas autre chose que ce genre de banalités. Il reste un réalisateur à suivre donc.

Pour retrouver mes autres critiques
https://www.facebook.com/Les-films-dIsmael-100385648020164/?modal=admin_todo_tour

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 761 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Ismael24 Les Apparences