Affiche Les Rapaces

Critiques de Les Rapaces

Film de (1924)

  • 1
  • 2

Le grand mutilé

"Je pourrais vous parler trois semaines sans m'arrêter, sans pouvoir vous rendre le moindre compte de la douleur qu'à engendré la mutilation de mon œuvre sincère" (Erich Von Stroheim). 9 heures réduites à 140 minutes (de 42 bobines à 18, puis à 10) par la production pour cette œuvre diminuée de ses scènes les plus dures, Les Rapaces est considéré comme l'unes des plus grandes... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

48 32
Avatar Ochazuke
9
Ochazuke ·

Jungle massive

Le poids-lourd des films maudits, la légende qui veut que le pire désastre du cinéma Hollywoodien soit la destruction des bobines les plus virulentes à condamner l'avidité, la manigance et les méfaits de l'argent avec une véracité choquante même pour un producteur respecté... Je ne voulais pas faire le coupeur de versions en trois mais je m'y sens un peu acculé. Oublions déjà la version de... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

31 1
Avatar drélium
8
drélium ·

Fric, la monstrueuse parade

Terme aujourd'hui bien trop souvent galvaudé, dépossédé de son sens profond à force d'être utilisé à toutes les sauces, la folie est sans doute ce qui caractérise le mieux Greed... Profondément excessif, insensé, tourmenté, malsain et immoral ; le chef-d'œuvre de von Stroheim est un film malade avant d'être un film maudit. Cette folie, c'est celle d'un homme... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

26 1
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Critique de Les Rapaces par Al_

"Les Rapaces" ne peut être dissocié des trois hommes qui chacun à sa manière influèrent sur sa création. Franck Norris, l'auteur du roman à l'origine du film, Erich von Stroheim le réalisateur et Irving Thalberg le producteur exécutif. "McTeague", le roman publié par Norris en 1899 fit scandale à sa sortie. L'écrivain, dont l'inspiration est à chercher du coté de Zola et du courant naturaliste,... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

19 1
Avatar Al_
10
Al_ ·

Greed is God

L’appellation « naturaliste » n’est généralement pas très heureuse au cinéma, si ce n’est pour plaquer des thèmes apparus au préalable dans la littérature, et adaptés avec plus ou moins de fidélité – et de talent. C’est pourtant le terme qui sied le mieux à cette œuvre incroyable qu’est le film de von Stroheim, du moins dans l’une de ses multiples ambitions.... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

15
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

"L'aurore" en version mutilée

J'ai vu la version longue, reconstituée à partir de photogrammes isolés et du script. Un film de presque 4 h, qui avait de toutes façons fort peu de chances d'être diffusé en version intégrale. Ce qui m'a frappé, c'est la parenté avec Murnau. Il faut dire que les contraintes du cadre fixe rabotaient un peu les désirs créatifs, mais les scènes de rue, avec leur côté très vériste, qui font... Lire la critique de Les Rapaces

5
Avatar zardoz6704
9
zardoz6704 ·

Une petite fable moralisatrice comme il faut parfois

Apparemment il y a trois versions de ce film : 130mn, 140mn (et non 1h40...) et 239 mn (!!). C'est la première version que j'ai pu voir. Et vu les longueurs, je ne pense pas que je pourrais m'infliger la version ultralongue. "Greed" est une petite fable sympathique ; l'argent ne fait pas le bonheur, bien au contraire, il cause le malheur. Sans doute une morale pas plus réfléchie que ça, mais... Lire la critique de Les Rapaces

3 2
Avatar Fatpooper
6
Fatpooper ·

On ne peut mettre de note à un film aussi mutilé.

Le site m'oblige à mettre une note ce qui est impossible concernant ce film car il manque 7 heures de métrage ! Mon 9/10 ne veut donc rien dire ! Les rapaces est le film le plus célèbre du réalisateur Erich Von Stroheim mais aussi le plus mutilé. Stroheim était réputé pour ses dépassements de budget faramineux et pour son caractère indomptable. Lorsqu'on lui confiait un projet, peu importe le... Lire la critique de Les Rapaces

4 1
Avatar misterblonde
9
misterblonde ·

La Brute, la Pingre et l'Envieux

L’argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase, l’argent qui tue, l’argent qui ruine, et l’argent qui pourrit jusqu’à la conscience des hommes ! - François Mitterrand, Discours d’Épinay, 1971 Ici, nous sommes en 1924 et il faut bien admettre qu'on se demande bien comment la Goldwyn a pu donner son accord pour un projet aussi fou.... Lire l'avis à propos de Les Rapaces

Avatar Kevin R
8
Kevin R ·

Géant meurtri mais magnifique

Un jeune homme à la fois costaud et un peu benêt devient dentiste à son compte sans pour autant avoir de diplôme. Un jour, il rencontre la cousine de son meilleur ami et finit par l'épouser. Juste avant le mariage, la jeune femme gagne à la loterie la somme de 5000$ (ce devait valoir à l'époque presque 100 000$ aujourd'hui). Mais malgré leur bonne fortune, ils vont découvrir à leur dépend à quel... Lire la critique de Les Rapaces

Avatar LeJezza
8
LeJezza ·
  • 1
  • 2