Affiche Ma Loute

Critiques de Ma Loute

Film de (2016)

Ma loute finale, le genre humain

Film atypique s'il en est, Ma Loute a tout de l'œuvre mal perçue, mal aimée, mal comprise. Et il faut dire que les motifs d'incompréhension sont nombreux, au premier rang desquels on retrouve la sempiternelle dissension entre les attentes du spectateur lambda, payant son ticket pour voir une « comédie française », un « film social à la française », ou peut être... Lire l'avis à propos de Ma Loute

33 8
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

L’écart naval des animaux.

Un premier plaisir : voir Ma Loute imposé en sélection officielle et le voir représenter en partie la France dans une compétition internationale d’envergure. Imaginer l’embarras, l’incompréhension, les yeux qui s’écarquillent, l’ennui, voire quelques éclats de rire. Enfin, du mouvement. Car il s’agit bien de cela : orchestrer la collision. A la suite du... Lire l'avis à propos de Ma Loute

97 17
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

C'est du lourd !

Chaque famille a ses proverbes, et combien de fois ai-je entendu chez moi répéter cet adage : « on ne traverse pas un marais, on le contourne». Autant dire qu’en assistant à la projection du dernier opus de Bruno Dumont j’ai eu l’impression que le réalisateur me faisait à travers l’écran un clin d’oeil tonitruant en forme de bras d'honneur : « eh bien moi, ma loute, je mets les deux pieds... Lire la critique de Ma Loute

66 11
Avatar Senscritchaiev
7
Senscritchaiev ·

Critique de Ma Loute par Gérard Rocher

En ce bel été de année 1910, les membres de la riche famille lilloise Van Pateghem, bien pensante, puante de snobisme et de vanité, se rappelleront longtemps de leur séjour dans leur grande demeure du Pas de Calais dominant la Baie de la Slack. L'inspecteur Machin et son fidèle adjoint Malfoy, tous deux... Lire la critique de Ma Loute

27 18
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Sauver Billy

(Critique initialement parue ici ) Aisément considéré comme un des favoris pour la Palme dès l'annonce de sa sélection en compétition, le nouveau long-métrage de Bruno Dumont, qui revient après sa fantastique et saluée mini-série P'tit Quinquin (Quinzaine des réalisateurs 2014), s'impose d'emblée comme un des films majeurs du... Lire la critique de Ma Loute

56 4
Avatar Krokodebil
10
Krokodebil ·

Critique de Ma Loute par Strangeman57

Le fait de voir cette nouvelle version de P'tit Quinquin (ne jouons pas au jeu des 7 différences, avec un peu d'honnêteté, vous l'avez remarqué aussi), à laquelle le public semble globalement adhérer, m'a permis de mieux me concentrer sur l'analyse : j'ai essayé de comprendre tout le long pourquoi je ne me faisais pas au style du Dumont-Comédie. Je ne peux certes pas totalement me... Lire l'avis à propos de Ma Loute

25 6
Avatar Strangeman57
5
Strangeman57 ·

C'est Ma Loute finale

Il y a une unité profonde, presque obsessionnelle, qui traverse toute l’œuvre de Bruno Dumont, de l’Humanité à Ma Loute, avec des interrogations récurrentes, l’humanité précisément, l’animalité, le besoin (vain) de spiritualité – autant de questions modérément drôles. Sans trop s’attarder, on peut songer aux deux policiers, celui de l’Humanité et celui de Ma Loute et à leur... Lire l'avis à propos de Ma Loute

38 7
Avatar pphf
8
pphf ·

Un Whi-se-ky ? Juste un doigt !

Ma Loute c'est tu l'attends ou tu l'attends pas, Ma Loute c'est Dumont, Dumont c'est le nord, le nordiste, c'est le patient, le gars qui te filme le même paysage durant des plombes puis tu vois finalement apparaître au loin un p'tit bonhomme qui grandi de plus en plus au fil qu'il avance vers la caméra...... Lire l'avis à propos de Ma Loute

15 3
Avatar мс³
7
мс³ ·

La baie cinglante

Après la surprenante mini-série P’tit Quinquin le virage de la comédie est définitivement opéré pour Bruno Dumont, le réalisateur nordiste s’établit une nouvelle fois un campement au bord de mer dans sa région natale pour nous narrer une histoire que lui seul peut faire... Lire la critique de Ma Loute

34 6
Avatar JimBo Lebowski
7
JimBo Lebowski ·

Le plat pays de la bêtise

Il ne faut rien chercher de drôle dans cette comédie. Il suffit d’y humer avec délices le parfum quintessentiel de la bêtise. La bêtise anthropophage des Brufort qui dévore le quotidien, la bêtise poncifière des Van Peteghem qui asphyxie les socialisations. La bêtise taciturne des Brufort, la bêtise logorrhéique des Van Peteghem. C’est la même toile d’araignée en lieu et place du cerveau.... Lire l'avis à propos de Ma Loute

12 10
Avatar Swinging Sixties
7
Swinging Sixties ·