Affiche Madre

Critiques de Madre

Film de (2020)

Mère / Mer

Pour qui s'est pris la grosse claque des scènes ultra tendues et stressantes de la seconde partie de "El Reino", le film précédent de Rodrigo Sorogoyen, l'introduction de "Madre" fonctionne comme une confirmation du talent fou qu'a ce jeune réalisateur espagnol dans le domaine, tellement à la mode, tellement "vendeur", du thriller à "impact profond". Un... Lire l'avis à propos de Madre

33 11
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Et la mer et l’amour ont la mère pour partage.

Les bandes-annonces trompeuses sont à double tranchant : elles peuvent générer de la déception, mais aussi provoquer un étonnement salutaire. Alors que Madre s’annonçait comme un thriller, un film d’enquête psychologique, Rodrigo Sorogoyen pourtant attendu sur ces registres au vu de sa maîtrise sur Que Dios nos perdone et... Lire l'avis à propos de Madre

35 5
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Mad madre

... Ou « Mère folle », ou « Madre loca », ou « Mad mother », si l’on veut éviter le carambolage linguistique auquel nous invite d’emblée le titre qui s’inscrit à l’écran de la bande annonce, en isolant les premières lettres de « Madre ».... Mais, connaissant Sorogoyen, ainsi que la subtilité et la complexité de ses œuvres, il y a fort à parier que le réalisateur ne nous délivre pas ainsi,... Lire l'avis à propos de Madre

35 16
Avatar Anne Schneider
10
Anne Schneider ·

Réparer les Vivants

Avec Madre, Rodrigo Sorogoyen propose une œuvre qui va nous sortir d'une zone de confort, qui bouscule par sa capacité à troubler, par le biais d'une quête obsessionnelle mais nécessaire et d'une rencontre perturbante. Les premières minutes sont glaçantes et sous tension (constituant un court-métrage conçu bien avant le film et primé) avant une rupture de ton et une suite... Lire la critique de Madre

26 3
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Madre : Une mère échouée sur une plage

Après un générique épuré, Rodrigo Sorogoyen surprend son public en le confrontant à une scène de la vie ordinaire d’une femme (Marta Nieto- Elena) devant sortir avec des amis avant de basculer, de manière intense dans le drame, lors d’un plan séquence intelligemment mis en scène. Il présente son sujet, de manière simple et efficace. Ensuite, nous restons au... Lire la critique de Madre

11 10
Avatar Hawk
7
Hawk ·

La folle de la plage

Après son court-métrage Madre, montré en 2017, Rodrigo Sorogoyen a souhaité lui donner une suite, au titre éponyme. Le long-métrage, qui inclut le court, est très différent de ses deux premiers films : Que Dios nos perdone et El Reino, avec l'abandon du genre thriller pour un récit dramatique et psychologique, cependant sous-tendu par des ressorts dignes d'un bon suspense. Le portrait... Lire la critique de Madre

14 2
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Courtes focales en plans-séquences

Beaucoup de partis pris de mise en scène développés par Rodrigo Sorogoyen peuvent paraître excessifs, surtout au terme d'un voyage de deux heures ancré sur la côte atlantique des Landes qui revendique aussi frontalement son systématisme technique — et dont courte focale et plan-séquence sont manifestement les maîtres-mots. On pourrait s'arrêter au sensationnalisme du quart d'heure introductif... Lire la critique de Madre

4
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Mère agitée

Rodrigo Sorogoyen est devenu, en à peine trois ans, le nouveau chouchou du cinéma espagnol, voire européen avec ce Madre unanimement salué par la critique. Un peu comme Pedro Almodóvar à une époque (très) lointaine, ou Alejandro Amenábar à une époque (très) lointaine aussi. Après le thriller policier (Que dios nos perdone) et le thriller politique (El... Lire l'avis à propos de Madre

6 2
Avatar mymp
7
mymp ·

Résilience

Adapté de son court-métrage éponyme nommé aux Oscars, "Madre" signe le retour sur les écrans du désormais reconnu Rodrigo Sorogoyen. En grande forme, il signe un drame flamboyant et intense sur une mère en quête de reconstruction. Madre c’est l’histoire d’une résilience, d’un retour à la vie. Celui d’Elena, une mère de famille meurtrie par la... Lire la critique de Madre

13
Avatar Jonathan R.
8
Jonathan R. ·

Puissance de la rencontre

La puissance de Madre tient à ce cadre estival hors du temps qui constitue à la fois un conservatoire du traumatisme passé et un espace de rétablissement tendu vers un avenir radieux, une zone de turbulences pour une femme et ses proches qui n’obéit à aucune règle, qui ne dispose pas d’un bornage moral mais qui finit par se heurter à l’impossibilité d’une substitution. Rodrigo... Lire la critique de Madre

3
Avatar Fêtons_le_cinéma
9
Fêtons_le_cinéma ·