Bande-annonce
Affiche Marche à l'ombre

Marche à l'ombre

(1984)
12345678910
Quand ?
6.3
  1. 11
  2. 26
  3. 56
  4. 166
  5. 497
  6. 1023
  7. 884
  8. 290
  9. 51
  10. 35
  • 3K
  • 68
  • 404

Francois, routard fatigué, débarque dans le port de Marseille. Musicien hors-pair, il est bien décidé à exploiter son talent dans les studios parisiens. Denis, inseparable compagnon et négatif de Fançois, est un grand spécialiste de l'angoisse et ne cesse de gémir. Vu ce qui les attend a Paris, il...

Casting : acteurs principauxMarche à l'ombre

Casting complet du film Marche à l'ombre
Match des critiques
les meilleurs avis
Marche à l'ombre
VS
"J'ai été attaqué par des renards tout à l'heure"

Marche à l'ombre est assez proche de Viens chez moi, j'habite chez une copine. La présence de Michel Blanc bien sûr. Mais les thématiques sont similaires. Chômage, précarité, crise du logement, difficultés amoureuses. A ceci près que Viens chez moi...avait l'espoir engendré par l'arrivée de la Gauche au pouvoir. Alors que Marche à l'ombre est tourné bien plus tard et que ces espoirs ont depuis été douchés. On retrouve donc Blanc dans son habituel rôle de Jean-Claude Dusse et Gérard...

6
Critique de Marche à l'ombre par Broyax

Michel Blanc est un blaireau en tant qu'acteur mais ce n'est pas le pire... enfin, si c'est l'un des pires acteurs au monde. Le pire, c'est lorsqu'il fait aussi le réalisateur et là aussi, c'est l'un des pires réalisateurs au monde. Un faiseur d'étrons filmiques qu'on hésiterait même à inviter mercredi soir malgré son très fort potentiel : il est en effet hors catégorie (le dîner pourrait imploser). Quant à Lanvin, il débutait le pauvre. Il a cela dit sensiblement progressé avec le... Lire l'avis à propos de Marche à l'ombre

Critiques : avis d'internautes (20)
Marche à l'ombre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
On marche avec eux

"Marche à l’ombre" est le premier film de Michel Blanc en tant que réalisateur, accueilli par un peu plus de 6 millions de spectateurs. Quel succès ! Et pourtant… qui aurait cru retrouver ce comédien à la baguette, et en même temps le personnage le plus looser du cinéma français devenu l'étiquette de Michel Blanc ? Je vais peut-être vous l’apprendre, mais... Lire la critique de Marche à l'ombre

2 4
Avatar Stephenballade
7
Stephenballade ·
On va pas être vache, c'est sympatoche

Côté positif : l'ambiance, les personnages, le très bon jeu d'acteur de Michel Blanc (qui fait du Michel Blanc, mais ce n'est pas grave) et de Gérard Lanvin (qui joue à la "Belmondo"), quelques bons gags, scènes cultes (la taverne des irlandais) et bons mots. Côté négatif : l'aspect particulièrement gnangnan de l'idylle entre Gérard Lanvin et Sophie Duez, renforcé par le mauvais jeu de cette... Lire la critique de Marche à l'ombre

1
Avatar estonius
6
estonius ·
"Casse-toi, tu pues..."

Premier réalisé par Michel Blanc, celui-ci joue un peu dans le registre de ses anciens rôles comme Jean-Claude Dusse des Bronzés ou Guy de Viens chez moi, j'habite chez une copine, à savoir le mec impossible, véritable squatteur et empêcheur de tourner en rond, qui ne vit rien ou presque avec les femmes, et qui vit aux basques de son pote François, joué par Gérard Lanvin. Allant de... Lire l'avis à propos de Marche à l'ombre

3
Avatar Boubakar
6
Boubakar ·
Sans toits ni lois.

On peut opportunément se souvenir que pour sa première réalisation Michel Blanc avait reçu le concours de Patrick Dewolf, fréquent scénariste de Patrice Leconte. On pourrait tout autant établir un lien d’évidence entre les deux cinéastes. Car Marche à l’ombre, qui date de 1984 coule dans une veine assez analogue à celle de Viens chez moi, j’habite chez une copine qui... Lire l'avis à propos de Marche à l'ombre

6
Avatar Impétueux
6
Impétueux ·
Découverte
Critique de Marche à l'ombre par Alligator

Dans le sillon de Viens chez moi, j'habite chez une copine, Marche à l'ombre se taille une belle place. Le film est bon à bien des égards : cadencé, dialogues affûtés, acteurs très naturels, réalisation fort correcte, bien dans son époque. À sa sortie, le film ne m'avait pas fait une gigantesque impression, mais aujourd'hui son identité années 80 me paraît tellement évidente, avec toute sa... Lire la critique de Marche à l'ombre

3
Avatar Alligator
8
Alligator ·
Toutes les critiques du film Marche à l'ombre (20)
Bande-annonce
Marche à l'ombre
Vous pourriez également aimer...