Affiche Mean Streets

Critiques de Mean Streets

Film de (1973)

Ennui à Little Italy

Fan de Scorsese depuis l'adolescence, j'ai tardé à découvrir Mean Streets, pourtant considéré comme une de ses œuvres majeures. Un scénario entre Les Affranchis et Who's That Knocking at my Door, et les deux acteurs géniaux de Taxi Driver (De Niro, Keitel), il ne faisait aucun doute que j'allais adorer ce film. Et pourtant… ...Je me suis profondément ennuyé. Ce film semi-autobiographique... Lire la critique de Mean Streets

Avatar BenByde
6
BenByde ·

La première pierre

Aujourd’hui, nous allons parler du film Mean Streets qui est l’un des premiers succès de Scorsese. Sorti en 1973, nous avons une belle brochette d’acteur dans ce long métrage avec en tête d’affiche Robert de Niro et Harvey Keitel. Nous retrouvons les thèmes préférés de Scorsese avec la mafia, les gangsters et les valeurs familiales. L’histoire narre les aventures de Charlie Cappa, un... Lire l'avis à propos de Mean Streets

Avatar Akenshi
5
Akenshi ·

La Valse des truands

Culte! L'ensemble est remarquable et on se rend bien compte que Martin Scorsese était déjà un metteur en scène à part dans le cinéma. Il signe ce film au style presque unique, alors que cela pourrait juste être un banal polar de "banlieue". Quelques scènes sont saisissantes et il est impossible de décrocher ne serait-ce qu'une seconde. Enfin, casting de rêve, notamment Harvey Keitel et Robert... Lire la critique de Mean Streets

Avatar Caine78
8
Caine78 ·

"Born in a crossfire hurricane"

Balancer le tube pop « Be be my baby » dans un film de gangster est bien la chose la plus folle que Scorsese n’ait jamais fait. À la fois semi-autobiographique et représentatif, cet opus alias « Little Italy Gang » nous a donné la chance de voir De Niro débarquer dans un bar sur l’immense « Jumpin’ Jack Flash » des Rolling Stones sous les yeux déconcertants de Harvey Keitel. Mean... Lire la critique de Mean Streets

Avatar Anto Cash
7
Anto Cash ·

Rien compris

Franchement, c'était long. Je vais vite fait passer sur la grande qualité du long métrage: sa bande son. Franchement, ça, c'est vraiment un truc totalement indéniable. C'est, je pense, la seule grosse qualité du long métrage. Mais au sinon, mais qu'est ce que je me suis emmerdé. Ce film ne faisait que trainer sur des longueurs,mais à un point. Je me demande si je n'ai pas vu ce film à un... Lire l'avis à propos de Mean Streets

Avatar LadR
4
LadR ·

Les bases du cinéma "Scorsesien"

"Mean Streets" est le 1er gros film de Scorsese, en tout cas celui qui va le faire connaître du grand public et marquera sa première collaboration avec Robert De Niro qui campe Johny Boy, la tête brulée du film. Il offre une plongée dans l'univers mafieux par le biais de personnage qui débute dans le milieu , qui sont insouciant et parfois inconscient , comme c'est le cas de Johnny Boy qui... Lire la critique de Mean Streets

Avatar STsebastien
6
STsebastien ·

Le pas de « Who's that knocking at my door » à « Mean Streets »

Si « Who's that knocking at my door » posait les éléments scorsesiens, cela devient omniprésent dans Mean Streets. Une œuvre personnelle à Little Italy ou la communauté peut virer dans la violence à tout instant. Charlie est un personnage vaguant sur son héritage auprès de son oncle & son amour pour Theresa , demandant régulièrement la rédemption ( devient narrateur de... Lire l'avis à propos de Mean Streets

Avatar SoOkie3
7
SoOkie3 ·

Critique de Mean Streets par Manon Roth

Une ambiance bleu et rose sympathique, des caïds attachants, une playlist mélodieuse mais assez peu d'action finalement. Des petites longueurs qui surgissent par ci par là au détour de deux coups de pistolets tirés dans les toilettes. Bon, même si ça dégaine pas trop, les personnages ont quand même la classe, et De Niro s'en tire bien, certains l'aiment chaud avec son blouson en cuir et ses... Lire l'avis à propos de Mean Streets

Avatar Manon Roth
6
Manon Roth ·

Critique de Mean Streets par Jérôme Richenauer

L'origine. La base de ce qui donnera la filmographie de Scorcese, côté gangster et mafia. Little Italy, début des années 70. Charlie et Johnny Boy tentent de percer dans le milieu de la mafia. Autant pour Charlie ça s'engage bien, avec un oncle bien intégré au milieu qui le chaperonne, autant pour Johnny Boy, seul le soutient de Charlie lui permet de flotter un peu. Mais voilà: Incontrôlable,... Lire la critique de Mean Streets

Avatar Jérôme Richenauer
8
Jérôme Richenauer ·

Critique de Mean Streets par E_nigma

Deuxième film seulement et le génie artistique et créatif de Martin Scorsese s'exécute avec finesse et beauté. La musique envoûtante raisonne parfaitement avec la prestation magistrale de Harvey Keitel en apprenti gangster en devenir. Ce film est un véritable bijou d'une noirceur étouffante et pourtant sonnant tellement juste avec la réalité du milieu des gangsters aux grands coeur. Un film... Lire la critique de Mean Streets

Avatar E_nigma
10
E_nigma ·