Dark nights at L.A

Avis sur Night Call

Avatar Emilien Berenfeld
Critique publiée par le

Ce film est surpuissant. Premièrement parce que Jake Gyllenhaal se fond dans le personnage de Lou, de part sa perte de poids (10 kilos en moins pour le rôle) mais aussi grâce à son jeu d’acteur phénoménal qui montre bien le côté faussement drôle et sympathique du personnage, mais qui fait aussi ressortir sa profonde immoralité. Il nous apparaît donc très amaigri, les cheveux trop laqués, avec de violentes colères immédiatement maîtrisées, mais aussi avec un fréquent sourire très inquiétant. Un excellent jeu d’acteur.

La réalisation du film est un peu classique mais très soignée et contient de très belles séquences de nuit (notamment la scène de course-poursuite avec la police qui est sublime). L’apothéose finale du film est très bien amenée par la montée progressive de la tension tout au long du récit.
Night Call dure 2h, mais la bonne écriture du film le fait très bien passer, aucun ennuie.

Enfin, point très positif, Dan Gilroy ne tombe pas dans la morale basique et sans intérêts, mais nous fait réfléchir sur les images que l’on peut voir dans nos JT et sur le monde de l’information télévisuelle (BFMTV on pense à toi). Le film est donc loin de nous amener à une réflexion de bas-étage.

Dan Gilroy nous livre un thriller soigné et haletant, qui nous plonge dans l’histoire de ce chasseur d’image incarné par un puissant Jake Gyllenhaal, dans un effrayant Los Angeles de nuit. Pour un premier film, c'est réussi...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 141 fois
2 apprécient

Autres actions de Emilien Berenfeld Night Call