Affiche Nostalghia

Critiques de Nostalghia

Film de (1983)

PS : I love you

Tellement de choses à dire de ce film.. D'abord, la honte de n'avoir jamais vu un film de Tarkovski avant ça, celle même de ne jamais en avoir entendu parler avant de passer mon temps sur Sens Critique, et la reconnaissance envers tous ceux qui ont ancré son nom dans ma mémoire comme celui d'un réalisateur à connaitre ( ils sont nombreux à lui avoir consacré des listes, l'avoir ajouté à leur... Lire la critique de Nostalghia

50 15
Avatar EIA
10
EIA ·

Un cri dans la nuit.

Nostalghia est l'un des plus beaux films de l'histoire. C'est la quintessence même de la représentation cinématographique du désespoir, de la mélancolie, de la nostalgie, du dégoût, de l'errance psychologique et géographique, et du mécanisme de survie qui tente de contrecarrer cela. C'est une perfection formelle absolue, des décors somptueux, un casting d'inconnus magnifiques, une réalisation... Lire l'avis à propos de Nostalghia

68 38
Avatar Kalian
10
Kalian ·

L'insoutenable légèreté de l'être

Dès l’ouverture de Nostalghia Andrei Tarkovski présente deux mondes disparates : la campagne russe et son somptueux sépia face aux luxuriantes prairies de l'Italie. Une opposition forte de sens, qui accentue le contraste entre les divergences du corps et de l’esprit d’Andrei. Dans Nostalghia, il n’est que l’ombre de lui-même. La beauté des décors, la pâleur des paroles l’écœurent au plus haut... Lire l'avis à propos de Nostalghia

35 1
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

« Je suis las de ces beautés écœurantes »

L’avant-dernier film d’Andréï Tarkovski est le plus autobiographique. Interdit de filmer en URSS, il s’est résolu à émigrer. Contraint d’abandonner sa famille, il s’installe en Italie, pays de culture et de cinéma. Un sujet s’impose à lui : la nostalgie de la mère patrie. Le thème pourrait plaire au pouvoir soviétique, si son traitement était « réel socialiste ».... Lire l'avis à propos de Nostalghia

29 22
Avatar Step de Boisse
10
Step de Boisse ·

« Je suis las de ces beautés écœurantes »

Œuvre tardive et profondément marquée par ses conditions de création, Nostalghia n’est assurément pas le film idéal pour découvrir le cinéma de Tarkovski. Il importe de connaitre sa filmographie et ses motifs récurrents pour mesurer à la fois la continuité et l’écart que cet opus impose au spectateur. Celui-ci est en effet d’emblée en... Lire l'avis à propos de Nostalghia

67 9
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Aller sans retour

Nostalghia n'est pas forcément la porte d'entrée la plus difficile dans l'oeuvre de Tarkovski. Le titre, la situation personnelle de Tarkovski (exilé depuis peu, et pour toujours - comme il le pressent explicitement dans le film) et les deux premières séquences sont totalement claires, presque explicites : en noir et blanc, un groupes de femmes et un enfant qui ne tardent pas à s'immobiliser, un... Lire la critique de Nostalghia

35 2
Avatar pphf
6
pphf ·

Nostalgie russe : maladie mortelle

En repérages pour Nostalghia, Tarkovski doutait : exilé en Italie, il ne retrouvait pas l’ampleur des terres russes. Comment grandir ce que l’on filme ? En le filmant de près. Ainsi, chaque pierre, chaque bâtiment, sera rendu grandiose. Et finalement, les paysages extérieurs, plus lointains, seront souvent enveloppés sous la brume. La condition de l’œuvre est évoquée dès le premier dialogue. Un... Lire la critique de Nostalghia

27 4
Avatar TheBadBreaker
9
TheBadBreaker ·

"Mais où sont les neiges d'antan ?"

Le film du vécu vaporeux, la toile du legs à soi comme aux autres, mais d'abord peut-être la réponse à la mort de l'art par l'art lui-même, les possibilités de lectures se mêlent et se multiplient de sorte qu'en faire l'étalage ici serait inévitablement dénué d'intérêt. Peut-on alors parler d'une réponse ou du moins une tentative offerte par cet homme de peu de chose mais désormais sans rien... Lire la critique de Nostalghia

32 11
Avatar Chaosmos
10
Chaosmos ·

Malinconia

Après quelques voyages en Europe, Andreï Tarkovski décide, en 1982, de définitivement quitter l'URSS et part alors en Italie où il coécrit et met en scène Nostalghia. Il y raconte l'histoire d'un poète russe parti en Italie, accompagné par une jeune interprète, faire des recherches sur un compatriote compositeur. Malgré deux récentes déceptions avec le... Lire l'avis à propos de Nostalghia

42 11
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·

Critique de Nostalghia par MrOrange

Nous ne devrions même pas noter un film de Tarkovski, son oeuvre se situe à des sphères spirituelles et religieuses qui nous dépassent tous, on peut à peine en parler d'ailleurs. La seule chose que nous pouvons nous dire, c'est que c'est grandiose. Ici, pour son avant-dernier film, le cinéaste ne nous surprend plus particulièrement, les thèmes ont déjà été traités dans ses précédents métrages... Lire l'avis à propos de Nostalghia

18 6
Avatar MrOrange
9
MrOrange ·