Bande-annonce
Affiche Outrages

Outrages

(1989)

Casualties of War

12345678910
Quand ?
7.3
  1. 9
  2. 11
  3. 21
  4. 68
  5. 214
  6. 677
  7. 1485
  8. 1233
  9. 296
  10. 81
  • 4.1K
  • 275
  • 2.9K

Lors d'une mission, Eriksson est sauvé d'une mort certaine par son commandant Meserve. Plus tard, Meserve décide d'enlever une jeune villageoise.

Casting : acteurs principauxOutrages
Casting complet du film Outrages
Match des critiques
les meilleurs avis
Outrages
VS
Critique de Outrages par Boris Villar

Lorsqu'Oliver Stone avait écrit le scénario de Scarface, il l'avait pensé de manière très nerveuse, violente et réaliste. Il avait été surpris par la réalisation de De Palma : ample, structurée, majestueuse, classique comme de l'opéra, alors qu'il avait écrit un thriller. Cette différence de ton entre les deux cinéastes est tout à fait remarquable dans leurs films sur le Vietnam. Stone, caméra à l'épaule, réalisation tendue et brutale comme son histoire ; De Palma, maîtrisé et...

42
Avatar Angie_Eklespri
5
Angie_Eklespri
Rape me, my friend !

Un séquel de plus sur la guerre du Viêtnam, et on pourrait supposer celui là plus intéressant que beaucoup d’autres, De palma oblige. Et ça commence bien. La reconstitution est fidèle, les acteurs en ont sous le pied, mais surtout on a une tentative pour montrer la guerre vue de l’autre côté, du côté de la victime, et par l’angle au combien délicat du viol. On en a tellement vu sur le thème des marines qui perdent leur âme et leurs illusions, qu’on ne peut s’empêcher de comparer avec... Lire la critique de Outrages

2
Critiques : avis d'internautes (57)
Outrages
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Folies guerrières

Après Coppola, Cimino, Stanley Kubrick, Oliver Stone ou encore Ted Kotcheff, c'est au tour de Brian De Palma d'apporter sa vision de la guerre du Vietnam, ou la perte de l'innocence de l'Amérique. Pour cela, il s'inspire notamment de quelques histoires vraies ainsi que du roman Casualties of War de Daniel Lang, et... Lire la critique de Outrages

34 3
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·
Civil soldé et si vil soldat

Peu après The Untouchables, De Palma décide de quitter les airs mafieux pour s'attaquer à un sujet un peu plus sensible, à savoir la névrose des Etats-Unis. Si beaucoup se sont plongés corps et âmes dans les émotions de la guerre, essayant d'en retranscrire les grands massacres avec plus ou moins de maladresses (on n'inclue évidemment pas des rares types comme David Lean), Palmounet a bien... Lire l'avis à propos de Outrages

4
Avatar LeCactus
7
LeCactus ·
Découverte
Critique de Outrages par Sergent_Pepper

J'ai l'impression qu'on ne fait plus trop ce genre de films, à charge et qui prennent aux tripes. J'en avais vu un bon paquet dans les années 80 (Delivrance, Platoon, etc) La première partie est assez bonne, Sean Penn vraiment flippant. Bon, Marty McFly en mode sérieux, c'est un peu limite (Genre "J'écarquille les yeux pour montrer que je suis outré") mais le film est correct. Après, on ne... Lire l'avis à propos de Outrages

19
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·
Good morning Vietnam

C’est dans la fin des années 1980 que Brian de Palma décide de faire son film de guerre au Vietnam, qui est devenu un genre cinématographique en tant que tel. Mais au lieu de disséquer la guerre dans sa violence de tranchée, ou dans la terreur des batailles, le réalisateur américain, avec Outrages, préfère s’intéresser à ce qui se déroule en hors champ, là où la monstruosité et le mensonge se... Lire la critique de Outrages

24
Avatar Velvetman
6
Velvetman ·
Regarde moi dans les yeux, (t'es en train de crever, mais) TU VAS BIEN !!

Le Vietnam c'est humide et collant. Collant au point d'avoir été l'une des plus grosses, sinon la plus grosse débâcle des USA toujours ancrée dans les mémoires tel un traumatisme ineffaçable notamment dû à la médiatisation du conflit et aux scandales politiques qui soulevèrent la contestation populaire. Une bouse nauséabonde dans laquelle ils se sont empêtrés pendant presque 20ans avant de... Lire la critique de Outrages

16 4
Avatar FPBdL
8
FPBdL ·
Toutes les critiques du film Outrages (57)
Bande-annonce Outrages
Vous pourriez également aimer...