Faux rejeton

Avis sur Palo Alto

Avatar guyness
Critique publiée par le

(Gia, décidée)
- Maman, papy, tonton, bref tout le monde, je profite de cette grande réunion de famille pour vous faire une annonce. Je sais que ça ne va pas être forcément facile à entendre. Mais je sais aussi que si je ne le fais pas aujourd’hui et maintenant, je pourrais m’en vouloir toute ma vie.
Il faut que vous sachiez que j’ai toujours eu le plus grand respect pour vous tous, et que je suis très fier de ce que vous avez accompli. Simplement, le destin que vous avez tracé pour moi, je ne peux pas l’accepter. Non pas que je trouve que la carrière qui m’est destinée soit dégradante ou déshonorante. C’est simplement parce que je ne l’ai pas choisi moi-même, comprenez-vous ? J’ai besoin de suivre mon propre chemin.

(Francis, fort interloqué)
- tu veux dire que tu ne veux pas faire perdurer le nom Coppola dans le monde du cinéma ? Que tous les efforts les sacrifices de tes grands-parents, oncles, tantes, cousins, n’auraient servis à rien ? Que la fibre artistique que nous t’avons inculqué depuis le plus jeune âge resterait lettre morte ? Excuse-moi, mais c’est inconcevable.

(Sofia, indolente)
- Gia, ne prend aucune décision aujourd’hui que tu pourrais regretter. Considère la palette des métiers disponibles. T’as éclairagiste, script, régisseur, directrice de casting. Ou même scénariste, tiens. D’habitude je n’en utilise pas, mais pour toi, je peux faire un effort.

(Gia, déterminée)
- Je crois que vous ne comprenez pas. Vous me rêvez réalisatrice, actrice ou compositrice, mais moi, ce que je veux, c’est quelque chose de personnel ! Mon rêve c’est de devenir comptable ! Ou faire de l’audit ! Ou notaire ! Ou carreleur ! Ou peintre en bâtiment ! N’importe quoi sauf votre… PUTAIN DE CINÉMA !

(Nicolas, conciliant)
- dans mon dernier film, j’ai fait bucheron. Ça pourrait te plaire, ça, bucheron. A part ton obsession pour la propreté, ça pourrait le faire. Des belles bûches tranchées. Ouais... sauf y a copeaux, là.

(Roman, vindicatif)
- Putain, chère nièce, tu déconnes à plein tube. A l’école t’es juste moyenne, et là, t’as tous les atouts en main: le financement, la presse, les équipes techniques, et même, pour les acteurs, tu peux taper dans les potes et la familia..! T’as qu’a le décider, et tu peux commencer ton film demain !

(Gia, remontée)
- ah ouais ? Enfin, il me manquerait juste deux ou trois trucs importants…

(Francis, plein d’espoirs)
- comme ?

(Gia, bravache)
- un sujet !

(Sofia, nonchalante)
- L’adolescence ?

Gia (dépitée)
- OK, je vous torche un sénar en 2 jours. Sofia j’utilise ton équipe, Roman tes potes, Bob tu me fais la musique, Papy tu me files un coup de main pour l’intendance, on engage la famille et les copains pour la distribution, et si ça marche pas, j’arrête à tout jamais. On est OK ?

Par contre, je vais me servir d’une de tes nouvelles, James, si c’est pas bon, tu me le dis franco ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 708 fois
31 apprécient · 5 n'apprécient pas

guyness a ajouté ce film à 7 listes Palo Alto

Autres actions de guyness Palo Alto